[ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par GhostWriter le Dim 18 Déc 2011 - 9:52

Le but de ce post n'est en aucun cas d'émettre un quelconque jugement sur le travail du maître. Il faut le prendre comme un dossier humoristico-sérieux. Je ne trouvais pas de "reportages" sur le VDF comme il peut y en avoir sur d'autres séries qui ont presque des encyclopédies sur leur univers. Donc j'ai écrit cet article.
Les femmes dans le Visiteur du Futur
Plan

  • Introduction
  • Stella Leroi
  • Judith
  • Sara Lombardi
  • Conclusion
Introduction

Je ne sais plus quel philosophe allemand a dit que les femmes étaient le miroir de la société. Elles renvoient l’homme à ses peurs (peur de les perdre, peur de ne pas savoir les aimer), à ses doutes quant à sa séduction et donc à sa propre confiance en lui et autant à ses regrets qu’à ses remords. Bref, la femme est l’image que l’on veut donner à son futur.
Le Visiteur du Futur avait tout pour être une nième série de science-fiction banale. Un héros sympathiquement cheap dont les seuls ressorts étaient l’humour, une intrigue basée sur une thématique rabâchée jusqu’à vomir du voyage dans le temps et des scénarios qui menaçaient de rapidement lasser auraient pu prédire une mort certaine à ce show si François Descraques n’avait pas su brillamment, en bon enfant de la télévision américaine et anglaise, de ces séries TV qu’on pirate par dizaines et de ces shows HBO qu’on engloutit jusqu’à la boulimie, introduire les éléments narratifs qui feront la différence.
En créant un tryptique de personnages féminins, Judith et Stella Leroi dans la saison 1 puis Sara Lombardi dans la seconde saison, il insuffle une dynamique supplémentaire qui transcende les tenants et aboutissants habituels des séries d’anticipation. Petit tour d’horizon de ces sérial loveuses qui ne s’en laissent pas compter, de ces femmes bien dans leur peau, de ces enchanteresses modernes dont on se demande lors du dernier épisode de la saison 2 si elles ne sont pas en définitive en train de prendre le dessus sur le personnage éponyme de l’œuvre de François Descraques. Girls rule !
Stella Leroi : la femme moderne magnifiée

Une identité avant une personnification

Stella est le premier personnage féminin auquel il est fait référence dans le Visiteur du Futur. Simplement suggérée dans l’épisode « La Copine » (103), Stella est tout d’abord un personnage vaguement dessiné. On peut supposer assez logiquement qu’après deux épisodes où François Descraques a évoqué Raph et ses potes sur un banc du bois de Vincennes, il était temps pour lui de parler des femmes qui, c’est bien connu, permettent de souligner la personnalité masculine du personnage. Ainsi, le public découvre un Raph qui galère bien comme il faut avec les femmes, ce qui le rend, vous en conviendrez, éminemment sympathique. Ou plutôt devrions nous dire qu’il galère avec une femme. En l’occurrence, une certaine Stella, qu’il connaît depuis la maternelle. Il ne lui a jamais vraiment parlé. Stella revêt alors le rôle de la femme rêvée, idéalisée sûrement, sorte d’objet fantasmagorique qu’il cherche à atteindre. Le fait qu’on n’ait jamais vu son visage permet de surcroît au spectateur de créer sa propre représentation physique du personnage. Ce dernier n'en apparaît pas moins comme une femme comme les autres, bien dans son époque, puisqu’elle se plaindra au Visiteur que les Hommes sont tous pareils avec leur console de jeu et proposera même à ce dernier un rendez-vous. Au final, il « lui posera un plan ». La trame d’une liaison entre les deux personnages n’a pas été retenue par François Descraques, du moins pas à ce moment de la timeline.
La théorie fumeuse

Stella est la racine latine du mot français étoile. En italien, le mot est identique : stella. Ce dernier est également la racine du prénom Estelle, dérivé de l'ancien français esteile, ancienne graphie d'étoile. La légende raconte que François a pendant un moment pensé à prénommer son héroïne Estelle mais avouons le, se nommer Stella est plus classe que de s’appeler comme la compagne d’une sélectionneur de football. Curieusement, Stella devrait donc avoir des racines italiennes mais ce n’est jamais évoqué dans la série. A contrario, Leroi fait davantage penser à la Belgique. De là à dire que Stella Leroi est la petite-fille cachée d’Adamo, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.
Un sous-emploi dans la saison 1

Le personnage de Stella n’est pas le souci principal de François Descraques durant la première saison de la série. On retrouvera tout de même l’amie d’enfance de Raph dans l’épisode « Le destin de Raph (119) » dans lequel on apprendra qu’après modification du futur, Stella et Raph se sont mis ensemble et que ce dernier est mort, tué par un clodo (le Visiteur du Futur en fait). Stella finit par tomber dans les pommes. Pas vraiment de quoi remporter le César du meilleure espoir féminin donc mais l’occasion de découvrir que Stella est brune et porte une coupe à la garçonne. C’est une mince découverte pour ce personnage qui reste pour l'instant mineur (elle a plus de dix-huit ans quand même, ça n’empêche pas ! et non elle ne travaille pas dans le Nord de la France non plus ...).
Le calme et la tempête

La saison 2 semble être la saison de tous les possibles pour Stella. Sa réintroduction dans le show d’une manière qu’on pourrait qualifier d’accommandante (comme par hasard, elle habite l’appartement juste à côté du héros) permet à Raph de se rapprocher d’elle tout du moins géographiquement. Mais les premiers épisodes nous apprennent que la situation est loin de se décanter entre les deux amis. Plus grave, Raph nous fait une jolie crise de « stalking », espionnant sa charmante voisine (manquerait plus qu’il ait un avis sur tout..), étant qualifiée de flippant par le Visiteur lui-même, ce qui est fort de café (ou de thé, je n’ai rien contre les anglais). C’est ainsi qu’on apprend que Stella fait de l’asthme au printemps et a un chat !
Les 13 premiers épisodes décrivent comment Raph et Stella tissent des liens amoureux malgré l’adversité qui se liguent contre eux, contre vents et marées et contre la bouffe de Raph. Nécessitant tout d’abord la complicité involontaire de Mattéo pour que la jeune femme soit enfin au courant des sentiments du jeune homme, le Stellaph est un couple moderne qui va et qui vient (Stella quittera Raph parce qu’ « elle ne le sens pas ») et qui revient (elle reviendra dans un moment décisif, tel un Gandalf en jupe et en talons, pour sauver la mise de la bande). Sorte de chanson populaire des années 2010, un de ces couples faits de petits riens qui font ces grands tout.
Stella est le tuteur du couple, l’élément auquel Raph peut se raccrocher et grandir, le personnage étant finalement un grand enfant. C’est elle qui au sortir du dernier épisode de la saison 2 a su se révolter. Elle, qui était la seule pièce rapportée de l’équipe, la seule à ne pas être issue de ce tumulte fracassant qu’engendre la modification de l’Histoire, semble naître aux côtés de Sara et Judith qui sauront faire ressortir son côté osbcur. D’étoile étymologique, Stella devient peu à peu supernova, à l’aube d’une troisième saison, où je l’espère, on verra un peu plus d’Isabel version « Wake up » et un peu moins de la candeur naïve de la Stella originelle.
Isabel Jeannin : douceur et violence, un mix pas si bizarre

Isabelle Jeannin est une artiste polyvalente. Musicienne au sein du groupe Mix Bizarre dans lequel elle évolue aux côtés de Samuel Brafman aussi bien que comédienne de cabaret dans le show Ouh La La, elle multiplie les expériences artistiques que ce soit au sein de la Team Frenchnerd (Lénie Chérino) ou avec des partenaires venus de l’extérieur (Samuel Brafman).
Isabel apporte son naturel et sa fraîcheur au personnage de Stella en campant de façon moderne une femme bien dans sa peau. Un jeu sobre, tout en féminité qu’elle sait moduler pour monter en puissance dans la fin de la saison 2 où on lui demandera de s'affirmer davantage. Lumineuse, Isabel Jeannin est définitivement l'étoile de la série.
Judith : un personnage en perpétuelle évolution

De l’archétype à la femme


Durant toute la première saison du Visiteur du Futur, Justine Le Pottier joue davantage une fonction qu’une personne. Elle n’a pas de prénom, elle sera donc désignée Inquisitrice du Temps de la Brigade Temporelle, preuve qu’elle ou une autre, cela n’a pas beaucoup d’importance tant les membres de cette force de sécurité spatio-temporelle semblent être interchangeables, presque sans identité propre. Présentée pour la première fois dans l’épisode « La réalité (107) », elle apparaît sous les traits d’une petite amie presque parfaite, un peu trop cliché pour ne pas alerter le Visiteur. A la douceur féminine dont elle fait preuve, elle choisit ce qui semble être sa véritable identité dans l’épisode suivant « Le plan (108) » à savoir la torture sadique.
Finalement, à travers son look d’institutrice coincée limite mormone, fait de lunettes à fines montures, de chignon, de brunettitude et de tailleurs classiques, à travers cet air revêche enclin à faire fantasmer les esprits faibles dont je fais partie, l’Inquisitrice du temps est un personnage basique, avouons-le, qui emprunte un peu au cartoon (Le plan (108)), un peu à la science-fiction humoristique (le plan Pigeon, c’est pas elle qui a choisit) et dont la principale arme est de duper, de trahir son prochain. Si elle n’était pas une femme, je ne pense pas que le personnage ait été aussi charismatique.
Derrière la peau lisse se cachent les fractures

S'il y a bien un personnage qui bénéficie grandement du reboot qui s’opère au début de la seconde saison, en terme d’avancée scénaristique, c’est bien Judith. En effet, le Visiteur du Futur ayant empêché la création de la Brigade Temporelle, l’Inquisitrice du Temps n’a jamais existé. Toutefois, François Descraques cherche tout de même un moyen de réintroduire Mathieu Poggi et Justine Le Pottier dont il a conscience (et nous aussi, par ailleurs) qu’ils apportent grandement à la série. Ainsi, le spectateur refait la connaissance de Judith « Reboot – partie 2 (202) » ou plutôt de ce qu'elle est devenu dans la réalité alternative à savoir conseillère en suicide, qui accepte d’aider le Visiteur en échange de papiers d’identité pour vivre en 2010. L’actrice y gagne un prénom, une nouvelle couleur de cheveux à faire fondre un certain écrivain fantôme et un corset dont je ne vous parlerai pas plus (interdiction du psychiatre).
Judith est un personnage en quête d’identité, sous forme de papier d’un point de vue purement administratif, mais surtout sous forme de certitudes. Dans sa quête pour savoir qui elle est, elle se demandera dans quel camp elle se situe, dans le camp du bien ou dans celui du mal. C’est elle qui posera la question centrale de toute la saison 2 du Visiteur du Futur (et qui rend celle-ci d’autant plus intéressante) à savoir est-ce que les Lombardis ne sont pas en réalité les gentils. On est toujours le méchant de quelqu'un. Judith tranche l’aspect manichéen sous-jacent de la série pour proposer une vision plus riche, plus bigarrée du scénario.
Sèche comme un coup de pied dans la tête, beauté froide en même temps que charme en fusion, Judith n’est rien de moins qu’un personnage qui ne veut pas qu’on la cerne, qui utilise le cynisme et l’humour acide pour ne pas qu’on la regarde plus en dedans, qui aide les gens à se supprimer pour ne pas avoir à les aider à vivre. Judith, c’est le bien qui fait mal …
De la jeune héroïne purement intéressée par ce que Raph et consorts peut lui apporter à la femme qui embrassera Mattéo dans un hangar en passant par la tornade qui choisit son camp sur la péniche, Judith ne vit que dans la trahison, l’évolution, la mouvance, incapable de choisir avec qui elle combat, changeant tour à tour, au fur et à mesure de ce qu’elle convoite. Son plus grand challenge sera celui de la stabilité, de ne pas souiller l’amour de Mattéo, de rester avec celui qui ne lui apportera peut être rien de plus que ce qu’il a …
La théorie fumeuse

Judith vient de l'hébreu Yehoudit, féminin de Yehoudi, Juif. Judith veut donc dire "juive" ou "judéenne". Curieusement, ce n’est jamais exploité dans la série. Pourquoi ?!? Le nom fait généralement référence à la femme évoquée dans le Livre de Judith dans lequel est raconté comment cette dernière a vaincu Holopherne en l’enivrant et en lui promettant une nuit d’amour (comme on dit dans les romans de Barbara Cartland) afin de mieux l’exécuter. Judith revet alors la figure de la femme magnifique et intelligente qui n’hésite pas à trahir pour sauver son peuple. Nombre de peintres depuis la Renaissance y ont puisé un symbole de la femme libératrice, ou castratrice, selon le point de vue. D’étranges ressemblances avec la Judith du Visiteur du Futur qui semble par conséquent bien porter son patronyme. Plus troublant encore, dans les jeux de cartes français, cette héroïne a donné son nom à la dame de coeur. Bizarre, vous avez dit bizarre ...
Justine Le Pottier

Née à Saint-Malo, Justine Le Pottier a fait la connaissance de Florent lors d'un festival au cours duquel ils se rendent compte qu'ils fréquentent le même cours de théâtre. La famille de Justine possédant une maison à Saint-Jacut-de-la-Mer, c'est là-bas qu'elle rencontre François Descraques par l'intermédiaire de Florent. Ayant visionné quelques épisodes de la série, elle lui fait remarquer que le scénario manque de personnages féminins. Quelques semaines plus tard, elle reçoit un coup de fil du maître et l’Histoire est alors en marche.
Justine hérite d’une formation théâtrale classique faîte du Cours Florent et du Conservatoire du 16ème arrondissement. Elle se partage dès lors entre scène (elle a fait partie de la troupe de l’Epée en bois résidant à la Cartoucherie et participe au Festival d’Avignon), publicités (oublierons-nous un jour ce spot pour Gémo …), productions fantômes dans lesquelles elle n’apparaît pas (le clip de sensibilisation de la sécurité routière) et productions cinématographiques avec en point d’orgue une participation au long métrage de Jacques Audiard De battre mon cœur s’est arrêté.
Après une première saison où on lui demandait un jeu monolithique (une inquisitrice du temps tout en colère, tout le temps dans le conflit), le second opus lui permet de varier sa palette de jeu, la fin de la saison s’ouvrant même sur une intrigue amoureuse dans laquelle elle propose un jeu plus en nuance. Gageons que les prochains épisodes sauront (rien à voir avec le maître de Saroumane) lui offrir une Judith fragile et torturée à la mesure de son talent de comédienne. Tiens toi le pour dit, François, on veut voir Judith pleurer ! Justine est définitivement le soleil noir de la série.
Sara Lombardi : la fin justifie (toujours) les moyens

Un personnage en devenir

Apparu dans l’épisode « Les Lombardi (210) », le personnage de Sara Lombardi est le dernier membre de la fratrie Lombardi (Raoul et Dario étant ses deux frères) avec lequel le spectateur fait connaissance. 5 épisodes (si on omet « La crise (211) » dans lequel elle n’apparaît qu’à la toute fin) pour dresser le portrait d’une jeune femme ambiguë dès son arrivée, puisqu’elle compose un rôle de victime apeurée afin de provoquer la pitié chez le plus grand des Humanistes, le docteur Henry Castafolte. Ensuite, c’est en réprésentante d’un institut de sondage qu’elle se présente chez Raph. Toujours dans la dissimulation. Jamais dans la sincérité.

Là où Dario représente la lâcheté,où Raoul est le symbole de l’intelligence pratique et de la violence pure, Sara s’apparente davantage quelqu’un de rusée et d’intelligente, de stratège aussi, avec cette pointe de finesse dont seules les femmes savent faire preuve quand il s’agit de faire mal. Il est difficile de ne pas faire le parallèle entre Judith et Sara tant les personnages évoluent dans la même sphère d’influence, deux femmes habituées à ne pas s’en laisser compter et qui fonctionne sur l’affrontement perpétuel.
Je ne pourrais pas raconter grand-chose de plus sur le personnage qui n’a toujours pas été selon moi utilisé à sa pleine mesure et dont la jeunesse ne nous permet pas de glaner un grand nombre d’informations sur sa personne. A commencer par son retour dans la saison 3. Devenue riche grâce à ses voyages dans le temps, on peut facilement concevoir que Sara sera en charge de gérer la fortune de la famille. De plus, Sara est la seule à ne pas avoir trouvé l’amour. Et si pendant un temps, les fans ont pensé
lui voir conter fleurette avec le dcoteur Castafolte, il n’en a rien été. François Descraques choisira-t-il cette piste, la réponse au début de l’année 2012…
La théorie fumeuse

Une fois de plus, d’origine italienne, Sara, orthographe transalpine de Sarah, est un prénom féminin d'origine hébraïque. Comme par hasard ! J’aimerai qu’un jour François nous affirme bien haut son amour de la Lombardie, des femmes de Turin et des synagogues, que diable ! Ce prénom signifie princesse en hébreu et renvoie, une fois encore, à une héroïne biblique (mais c’est le cas de beaucoup de prénoms). Sarah, femme d’Abraham, qui fut contraint de se faire passer pour la soeur de ce dernier (étrange quand on sait que Sara se fait passer pour une victime dans l’épisode 210). De là, à dire que comme dans la Bible, Sara Lombardi est stérile, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.
Eléonore Costes

Non, Eléonore Costes n’est pas connue exclusivement pour son rôle d’Ophélie, une adolescente pimbêche prétendument amie d’Alix, la fille d’Adrianna dans Plus Belle La Vie (comment ça, j’en sais trop pour nier le fait que je regarde cette série ?). Née à Enghein-les-Bains, partagée entre musique et théâtre, Eléonore fréquente le Conservatoire National Régional de Cergy Pontoise (Section Art dramatique et Musique) et le Cours Florent. Éléonore et Florent se connaissant depuis assez longtemps, c'est assez logiquement que leur passion commune du théâtre amène le sieur Dorin à lui présenter Justine Le Pottier. Elles feront partie de la même promotion du Cours Florent (2003-2005) . De plus, elle pratique la guitare électrique depuis 8 ans.
Révélée sur la planète Frenchnerd par son rôle dans Starleague de geekette joueuse de Starcraft, elle trouve dans le rôle de Sara Lombardi, une place de choix dans la galaxie de François Descraques qui lui dessine un personnage ambigu à souhaits qui joue sur plusieurs tableaux. Une comédienne qui joue une comédienne, quoi de plus naturel ? Eléonore est définitivement la nébuleuse de la série.
Conclusion

Une des dernières scènes de l’épisode 215 « Un véritable héros » résume bien le propos que je voulais tenir dans cet article. On y voit Stella, Sara et Judith ensemble, réunies, en train de torturer le double du Visiteur du futur. Au-delà de la tension sexuelle dont regorgent ces images, c’est tout simplement la prise de pouvoir des personnages féminins sur leurs homologues masculins que propose le showrunner. D’éléments secondaires relégués en sidekicks, girls rule semble dire nos trois drôles de dames prêtes à damner le pion à Henry Castafolte et Raph pour le contrôle des opérations.
La saison 3 du Visiteur du Futur est pleine de promesses, de ces questions irrésolues que tout le monde se pose : est ce que François écrira un vrai rôle pour Lénie Chérino dont les fans attendent la présence pour qu’on reconstitue enfin la team au grand complet ? Simon Lopez va-t-il enfin se faire vomir dans la bouche ? Le petit Jules Lambert ira-t-il un jour comme c’est prévu à l’école Henri Dès ? Y’aura-t-il des sandwichs jambon-fromage sur le plateau ou sacrifieront-ils à cette décevante mode du thon crudités ? Timmy chantera-t-il Radio Gaga dans un épisode ? L’auteur de ce texte a-t-il définitivement besoin qu’on l’embrasse ? A vous Cognac Jay !


Dernière édition par GhostWriter le Mar 20 Déc 2011 - 14:20, édité 7 fois
avatar
GhostWriter
N+1
N+1

Masculin Messages : 2817
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par costek le Dim 18 Déc 2011 - 10:41

Waow.......tu fais un portrait de Stella et de la femme qui l'incarne juste parfait. Bravo.
avatar
costek
Fan de Hard Musette
Fan de Hard Musette

Masculin Messages : 178
Date d'inscription : 07/08/2011
Age : 21
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Tairgal le Dim 18 Déc 2011 - 11:05

Une fantastique analyse du personnage joué par Isabel ! Effectivement, le Maître savait tout cela, peut être par instinct, mais il savait se démarquer, plus particulièrement à l'aide des femmes, du reste des séries bourrino-sf...

Encore bravo Ghost !
avatar
Tairgal
Ex Staff Vidéo
Ex Staff Vidéo

Masculin Messages : 967
Date d'inscription : 15/04/2011
Localisation : Dans un champ en train de creuser un trou.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Titmoff le Lun 19 Déc 2011 - 2:35

Je me mets une note ici à moi-même: lire cette fan-fic demain au boulot parce que là il est 01h30, j'ai ouvert l'onglet mais je ne l'ai pas lu Sad Donc si je ne commente pas demain Ghost, merci de me rappeler, par Skype ou Facebook, je venir lire cette fan-fic s'il te plaît parce que ça m'embêterait d'oublier, en même temps je suis pas en état de me faire une liste de trucs à penser demain...

Voilà.

Tu fais ça pour moi? Merci.

Edit: donc j'ai lu *fière* C'est forcément très bien écrit. Bravo. Maintenant, deux interpellations:
  • Et Justine? Elle est dépassée maintenant Justine?
  • Si tu comptais faire de cet article une encyclopédie style Wikipédia, tu y as mis beaucoup trop d'émotions personnelles. Maintenant, si ton but est de te défouler et de nous faire kiffer par la même occasion, ne change rien OMG!

_________________

         
Spoiler:




avatar
Titmoff
Ex Admin
Ex Admin

Féminin Messages : 22127
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 31
Localisation : Réau, 77

http://www.marielemaitre.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par GhostWriter le Lun 19 Déc 2011 - 15:49

Mise à jour : Justine Le Pottier

Clairement, mon envie était de faire un article avec mon style d'écriture fait d'humour (j'espère), de faits réels et de WTF. J'espère que les gens trouveront que c'est pas trop con ce que j'ai écrit et que c'est marrant aussi.

Justine is still number one in my heart but Isabel s'insinue doucement...Non, mais je résiste hein... enfin un peu quoi ... Justine est stratosphériquement trop haute pour qu'on l'atteigne. Un peu comme Rose Tyler, le Doctor est obligé de prendre une autre passagère, il ne veut pas, mais il doit ! Et il n'oublie pas Rose pour autant mais c'est pas pareil ! Et puis sérieusement, il me semble intéressant de faire le parallèle entre les trois personnages. Si j'ai commencé par Stella, c'est parce que c'est le personnage qui arrive en premier dans la série.
avatar
GhostWriter
N+1
N+1

Masculin Messages : 2817
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Titmoff le Lun 19 Déc 2011 - 15:51

Bon alors pareil, pas le temps là mais rappellez-moi ce soir de le lire OK?
PS: t'as des balises BOLD mal insérées sur ton premier sous-titre de Justine.

_________________

         
Spoiler:




avatar
Titmoff
Ex Admin
Ex Admin

Féminin Messages : 22127
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 31
Localisation : Réau, 77

http://www.marielemaitre.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par GhostWriter le Lun 19 Déc 2011 - 16:41

Tu auras même la chance de le lire en entier vu que je l'ai terminé.
avatar
GhostWriter
N+1
N+1

Masculin Messages : 2817
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Titmoff le Lun 19 Déc 2011 - 21:48

J'ai tout relu *re-fierté* Par contre, quelques précisions:

En effet, le Visiteur du Futur ayant empêché la création de la Brigade Temporelle, l’Inquisitrice du Temps n’a jamais existé (c’est bien le signe que le personnage n’était pas très bien construit). Toutefois, François Descraques cherche tout de même un moyen de réintroduire Mathieu Poggi et Justine Le Pottier dont il a conscience (et nous aussi, par ailleurs) qu’ils apportent grandement à la série.
Je ne peux que WTF-er devant aussi peu de foi envers le maître. On a l'impression que tu dénonces François de ne pas avoir assez travaillé le personnage de Judith et de nous balancer une mauvaise excuse pour la faire revenir. Tu as le droit, après tout. Mais moi, je ne suis pas d'accord avec toi! Judith n'a pas été effacé de la réalité, c'est la Police du Temps qui l'a été et donc son rôle dans celle-ci. Mais la personne Judith, rien n'a été fait pour annuler sa naissance donc il n'y a rien d'étrange à ce qu'elle existe toujours dans la nouvelle réalité créée par le Visiteur. Maintenant, le fait qu'il les ait retrouvé est effectivement marrant mais vu que tous les humains se font bouffer par des zombies, on peut penser qu'ils se connaissent tous un peu les uns les autres... Admettons. En tout cas, pas de remise en question de l'existence de Judith!

Née à Saint-Malo, Justine Le Pottier n’aurait sans doute jamais fait partie de l’aventure Visiteur du Futur si le camping de Saint-Jacut-de-la-Mer n’avait pas existé puisque c’est là-bas qu’elle rencontre François.
Alors je me dois de préciser (puisque ta phrase, en soi, n'est pas fausse mais): Justine connaissait Florent d'un festival où ils ont réalisé qu'ils étaient tous les deux au Cours Florent sans le savoir et sa famille, à Justine (je crois que c'est son frère ou ses parents ou les deux) vivent ou ont une maison de vacances à Saint-Jacut. Et donc étant là-bas pour les vacances et ayant rencontre Florent d'abord plutôt, elle a effectivement rendu visites à la paire au camping et a rencontré François. Mais ils ne se sont pas, comme ton texte le laisse entendre, rencontré par hasard, François et elle, dans le camping.

le Cours Florent au cours duquel elle rencontre Justine Le Pottier
Et là, c'est carrément une correction, c'est par Florent (encore une fois) qu’Éléonore est entrée dans la troupe, pas par Justine. A moins que je me trompe mais j'avais cru comprendre qu'elle et Florent se connaissent depuis un super bon bout de temps!

Pour finir, tu m'as intrigué avec ton histoire de Justine alors je suis allée voir sur le net:




Toutes des canons, toutes des rousses.

CQFD.

_________________

         
Spoiler:




avatar
Titmoff
Ex Admin
Ex Admin

Féminin Messages : 22127
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 31
Localisation : Réau, 77

http://www.marielemaitre.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par GhostWriter le Mar 20 Déc 2011 - 7:39

Merci Mawee pour ces compléments, je ferais quelques modifications. Mais je reste convaincu que le personnage de Judith est un peu sous-exploité pendant la saison 1. Ce n'est qu'un avis a postieriori, un avis un peu facile, je le conçois, mais bon Judith est un personnage que j'aime beaucoup qui bene amat bene castigat comme ils disent dans les livres de Ciceron. Ensuite, j'ai dit que l'Inquisitrice du Temps a été effacée par le reboot (j'ai jamais dit Judith). En tout cas, je n'avais pas toutes ces informations sur les coulisses des liens qui se sont tissés.
avatar
GhostWriter
N+1
N+1

Masculin Messages : 2817
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Titmoff le Mar 20 Déc 2011 - 9:46

Bof, ces informations ne sont pas primordiales mais soyons précis, n'est-ce pas collègue ingénieur? Précis! Very Happy

Et pour Judith... Question de point de vue Smile

_________________

         
Spoiler:




avatar
Titmoff
Ex Admin
Ex Admin

Féminin Messages : 22127
Date d'inscription : 04/02/2011
Age : 31
Localisation : Réau, 77

http://www.marielemaitre.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par AH !! Why ? le Dim 25 Déc 2011 - 15:01

Je viens de lire !! GG !! vivement le spin off des femmes de cette série !! surtout après l'analyse si WTF que tu as faites !!

PS : j'adore dans la conclusion !! tu parle de jambon fromage ^^
avatar
AH !! Why ?
Ex Modo
Ex Modo

Masculin Messages : 12259
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 27
Localisation : LYON

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par yao le Lun 23 Déc 2013 - 19:42

Je viens de lire ton article Ghost et j'ai beaucoup aimé ^^

J'ai déjà lu deux autres analyses à propos des femmes du VdF mais ils ont bien différents (et moins vrai) que le tien Razz

En plus, t'avais deviné quelques petits trucs de la saison 3. GG Very Happy

_________________

Robot Suisse : mon étude sur Frenchnerd:
avatar
yao
Ex Admin
Ex Admin

Masculin Messages : 24590
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse - Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par valyrien le Lun 23 Déc 2013 - 23:14

On a rarement l'occasion de lire de vraies analyses du VdF. En plus que celle-ci est particulièrement intéressante et que ton style d'écriture donne envie d'en lire encore plus.
De plus tu as écrit cette article il y a 2 ans (et 5 jours), et c'est aujourd'hui qu'on remarque à quel point tu avais raison sur l'évolution des personnages.
avatar
valyrien
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Masculin Messages : 716
Date d'inscription : 13/12/2012
Age : 21
Localisation : Ardennes / Grenoble

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par yao le Lun 23 Déc 2013 - 23:32

Si ça t'intéresse valyrien (et d'autres), j'ai retrouvé deux analyses intéressantes sur le Visiteur du Futur :
http://www.frenchnerd-fanclub.com/t5684-article-le-cinema-est-politique-le-visiteur-du-futur#181255
http://www.frenchnerd-fanclub.com/t4502-analyse-etude-etude-sur-le-visiteur-du-futur-saison-2#142642

Il me semble qu'il y a encore un autre mais je ne le trouve pas Neutral

_________________

Robot Suisse : mon étude sur Frenchnerd:
avatar
yao
Ex Admin
Ex Admin

Masculin Messages : 24590
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse - Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Joanna0808 le Mar 24 Déc 2013 - 1:27

Super Ghost, je viens juste de lire, j'ai adoré ! J'aimerais bien une suite par rapport à la S3 (voire même des théories pour la S4 ?), avec par exemple l'ajout de Constance. Comment ça j'en demande trop ???

PS : Tu m'as rappelé la tactique de Sara qui se faisait passer pour une enquêtrice... Dire que je bosse en institut de sondage, je ne verrai plus jamais du même œil mes enquêteurs à domicile ^^
avatar
Joanna0808
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 689
Date d'inscription : 06/08/2013
Age : 28
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par ceci_est_un_nom le Sam 28 Déc 2013 - 14:59

C'était très intéressant Smile Et je rejoins Joanna pour sa demande de mise à jour (mais qu'après la saison 4) Smile
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Texte ] - Les élucubrations du Ghost - Les femmes dans le Visiteur du Futur

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 12 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aelis, Aries, PhilDeFer

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Vidéo] Les Frenchnerdiens sur la chaîne Youtube de Julien Pestel
par Titmoff Hier à 2:24

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par Malva Mer 20 Juin 2018 - 15:54

» [Article] Konbini interviewe Emmanuelle Descraques !
par yao Mer 20 Juin 2018 - 11:43

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par yao Mer 20 Juin 2018 - 10:00

» [Théâtre] "Les douze travaux d'Hercule (ou presque)" avec Jacques Courtès
par Malva Mar 19 Juin 2018 - 19:58

» [Vidéo] Eléonore Costes chez Juliette Tresanini (2018)
par yao Mar 19 Juin 2018 - 8:30

» [Série] "Les Chiards" avec des Frenchnerdiens
par Malva Lun 18 Juin 2018 - 18:09

» [Gifs] VDF - Castabitch sort photoshop
par Malva Lun 18 Juin 2018 - 18:08

» [Court-métrage] "La fille accordéon" d'Anaïs Vachez (2017)
par Malva Lun 18 Juin 2018 - 18:06

» [Vidéo] Interview de François Descraques dans les Créatures du Web : venez poser vos questions !
par yao Lun 18 Juin 2018 - 10:35

» L’actualité hebdomadaire de Frenchnerd
par Friks Dim 17 Juin 2018 - 20:15

» [Convention] Ludovik est à la Nice Geek Expo
par gaea Dim 17 Juin 2018 - 19:13

» Le manga du Visiteur du Futur : La Brigade Temporelle
par gaea Dim 17 Juin 2018 - 18:56

» [Web-série] "Brève de flics" saison 2 avec Pascal Hénault
par gaea Dim 17 Juin 2018 - 18:52

» [Série] "Scènes de ménage" avec des Frenchnerdiens
par Moisy Sam 16 Juin 2018 - 21:12

» [Websérie] "Arel3" avec Slimane-Baptiste Berhoun et Lénie Chérino (2018)
par L'aigle Ven 15 Juin 2018 - 20:00

» [Websérie] "doXa" avec Nicolas Berno et Justine Le Pottier
par Titmoff Ven 15 Juin 2018 - 11:08

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par Titmoff Mer 13 Juin 2018 - 10:12

» News et informations sur Frenchball
par Friks Mar 12 Juin 2018 - 22:22

» [Série] "Alice Nevers" avec des Frenchnerdiens
par Nigami Lun 11 Juin 2018 - 20:28