[ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Mad le Sam 14 Jan 2012 - 18:45

Voilà, je me décide enfin après maintes réflexion de poster ma fan fic sur laquelle je travaille depuis les vacances de Noël, elle se passe après la saison 2 et se centre surtout sur un nouveau personnage qui s'appelle Marty, il a presque 20 ans et mène une vie totalement chiante... Jusqu'a ce que...

Il est de retour... (Vers le futur)

Chapitre 1:

Il était assis sur sa chaise, rêvant à sa vie... Il s'imaginait à quoi pourrait bien ressembler son futur, serait-il heureux? Vivrait-il les aventures dont il rêvait étant enfant? Il soupira, se leva et se dirigea vers la cuisine et prit une tasse. On entendait très bien tous les bruits venant de la rue: les klaxons, le crissement des pneus, les claquements des talons... Cette cacophonie l'énervait plus que tout, il ferma donc la fenêtre. Il prit sa tasse et y versa une bonne quantité de café.
Il faisait froid, alors le liquide bouillant réchauffait ses mains. Avant de pouvoir ne serait-ce que boire une gorgée, son téléphone sonna, c'était un message.
Le premier qu'il recevait depuis son emménagement, c'est à dire depuis trois jours. Ouvrant son portable il se rendit compte avec bonheur ou plutôt dégoût que c'était de sa mère: "Marty chéri, comment vas-tu? Ton déménagement ça va? Je t'apporterai une tarte aux pommes demain! Bisou. Maman!"
Bon... Se dit-il, depuis 19 ans sa mère ignorait encore qu'il n'aimait pas les pommes...
Il reposa son téléphone et reprit sa tasse. Au moment de la porter à sa bouche, il entendit un son bizarre qui lui déclencha un sursaut.
Quelque chose qui ressemblait un peu au bruit que fait son ordinateur lors d'un bug violent. Il posa sa tasse et couru se réfugier derrière le canapé.
Il ne voyait rien de suspect dans le salon, son regard scrutait la maison, de gauche à droite, il ne distinguait que le vide habituel de l'appartement.
Il jeta un dernier coup d'oeil avant de sursauter encore une fois, mais ce coup ci, c'est le contact d'une main inconnue avec son épaule droite qui lui glaça le sang. Un cri strident fut partagé lorsque son regard et celui de l'individu se croisèrent. Mais... Qui est ce?!
-Raph?! Mais non... Mais t'es qui toi? Demanda l'homme qui semblait être surpris.
Il ressemblait fortement à... un clochard, pour être franc. Il portait un long manteau brun sali par le temps et sûrement le fait de dormir dans des endroits peu confortable! Il portait des lunettes sur la tête, et avait d'innombrables cicatrices sur le visage. Et il avait une sorte de... c'est un... un lecteur MP3 à première vue, sûrement modifié, avec tous les fils qui sortent de l'appareil. Vraiment étrange cet homme... Lorsqu'il eut fini de faire le tour de l'appartement il revint vers le jeune garçon, un peu confus et quelque peu perdu.
Bon... Ou il est? reprit-il
- Pardon? Eu... Qui? demanda le jeune homme de plus en plus étonné
- Tu sais très bien de qui je parle! Assura l'homme
- Non, je vois pas! Et pis vous êtes qui d'abord! Vous être un clochard c'est ça!? s'énerva le jeune garçon.
- Mais pas du tout! S'emporta le clochard, je viens du futur, et je suis là pour...
- Marty Mc Fly?
- Non! Raph! dit l'étrange Visiteur toujours énervé
- Ah.. Mais je sais pas où il est moi. Premièrement vous êtes dans mon appartement! Et, oui celui qui me loue sa chambre s'appelle Raph mais...
Le Visiteur l'agrippa aux épaules et commença à le secouer.
- Où est-il? Où!! Dis le! Aller dis le!
- Mais je sais pas moi! pleurnicha le jeune homme
Le Visiteur le regarda attentivement, puis arrêta de le secouer
- Attends, tu ne t'appellerais pas Marty?
- Si, dit le jeune homme en reprenant son souffle, Et non je n'ai pas de Dolorean. Ne pas me confondre avec Marty Mc Fly!
- Oh putain!! Non! Surtout n'achète pas une Dolorean!!
- Mais... Je...
- Ne me dis pas que tu n'en a pas l'intention, parce que je viens du futur et je sais que tu vas en avoir une. Alors surtout ne l'achète pas sinon, voilà c'qui va s'passer! Dans exactement 3 mois tu vas passer devant un garage auto que tu ne connaissais pas jusque-là, et là tu vas la voir! Une Dolorean, et oui.. La voiture de tes rêves, et comme l'occasion ne se représentera pas deux fois, et le prix sera tellement attractif que tu achèteras cette voiture! Mais ce que tu ne sais pas c'est du coup, tous tes potes, et même les gens que tu ne connais pas vont se foutre de ta gueule!
- Ah ouais...
- Ce qui va donc te donner l'idée, après avoir passé des heures et des heures à te regarder "Retour vers le Futur" en boucle sur ton canapé, de créer toi-même ta machine à voyager dans le temps... Et tu vas y arriver! En très peu de temps je dois dire...
- Mais ça c'est super! S'exclama Marty
- Mais j'ai pas fini!! Alors tu voyageras afin de partir dans ton propre passé pour convaincre ta mère de ne pas t'appeler Marty, seulement, ta machine aura un petit défaut et tu vas dépasser le nombre de gigowats... Tu partiras dans le futur et ta voiture se crachera dans une prison nécrophile!
Dans cette prison, tu rencontreras un Docteur, le Docteur Henry Castafolte...
C'est un humaniste brillant qui t'aidera à réparer ta machine et tu lui proposeras de partir avec toi dans ton présent. Ce que tu ne sais pas, c'est qu'Henry est un robot, et comme tout robot, il ignore totalement qu'il en est un. Un jour par mégarde, il se rendra compte de ce qu'il est vraiment. Et... Il aura un bug. Tu passeras ta vie à essayer de le réparer sans relâche mais jamais tu n'y arriveras et tu finiras par mourir sans avoir atteint ton but.
Tu n'auras pas eu de vie de famille, aucuns enfants, et plus d'amis...
Ce que tu ignores aussi c'est qu'Henry, à la suite de cette incarcération, va me rencontrer moi. Et c'est grâce à lui que nous allons nous en sortir, nous allons créer cette machine que tu vois là, et nous allons tenter à nous deux d'empêcher de nombreux cataclysmes qui doivent toucher la terre dans le futur!
- Ah oui je vois...
- De plus tu risques d'effacer Henry de mon futur si tu fais ça... Regarde cette photo!
Le Visiteur tend la photo D'Henri où l'on pouvait voir son corps qui s'effaçait progressivement.
- Tu penses pouvoir faire le bon choix? demanda le Visiteur
- De toute façon, si vous dites que je vais foirer mon coup, à quoi bon essayer non? Et puis... J'ai pas envie de me savoir coupable de la probable fin du monde!
Surtout que... Ben, j'aimerais bien en avoir moi des enfants! Alors... Même si oui, j'aurais préféré ne pas m'appeler Marty... J'suis habitué!
- Merci Marty!
A ces mots, la photo d'Henri redevint normale, le Visiteur sourit, il serra la main de Marty et disparut avec le même bruit que lorsqu'il était apparu.
Pourtant Marty eu le pressentiment qu'il ne tarderait pas à revoir ce Visiteur du Futur... Marty alluma la radio, c'était R.E.M

"It's the end of the world as we know it, It's the end of the world as we know it, and I feel fine!"

Voici le chapitre deux, il est en spoiler car il contient du BL (du BOY'S LOVE en autres terme...) Deux garçons ont lu ma fic (dont Clovis, et il n'a pas été plus choqué que ça...)
Donc voilà si vous ne voulez pas la lire, ou si ça vous choque! Faites comme bon vous semble! Je vous aurez prévenu donc j'aimerai que les TROLL s'abstiennent... Merci!


Spoiler:

Chapitre 2: "Mon créateur"



Cela faisait maintenant une semaine que l'étrange Visiteur s'était introduit dans la petite vie morne et triste de Marty. Cependant, il avait comme un mauvais pressentiment sur le jeune homme. Comment un speech comme le sien et son allure de chard-clo du futur ont pu faire changer ce gars-là, et en si peu de temps. Il ne cessait d'examiner la photo, celle de lui et Henry, dans un vieux sous-sol, une bière à la main! Il avait bien réapparut entièrement sur la photo, et pourtant quelque chose le perturbait encore.
A peine l'avait-il rangé dans la poche intérieure de sa veste que la porte s'ouvrit avec fracas. Le Visiteur sursauta, se retourna, prit un revolver sur la table de travail pleine de tournevis et de fils.
- Woh! On se calme, c'est moi, Henry!
- Mais ça va pas de défoncer la porte comme ça et de... WHAT THE FUCK?!
Il s'était arrêté brusquement en voyant ce que Henry avait rapporté avec lui.
Un humain... Et pas n'importe lequel, Germain! Le présumé créateur de robots Castafolte! Pourquoi Henry l'avait-il amené dans le futur?

*Quelques heures plus tôt*

Henry s'était rendu dans le passé, afin de s'assurer que Germain, avait bien l'intention de le créer, car si ce n'était pas ce Marty qui le faisait disparaître, ce ne pouvait être que lui? Cela lui paraissait logique. Alors il voulait en avoir le cœur net!
S'approchant de la péniche, le souvenir de ce garçon souriant, plein d'énergie, lui revenait en tête. Il esquissa un sourire avant de poser un pas sur le bateau, il descendit les escaliers. Il était là, comme chaque jour de la semaine sauf le dimanche, un petit brun aux yeux aussi clairs que le ciel, toujours le sourire aux lèvres malgré cet air triste qui flottait sur son visage.
Les cernes naissantes sous ces yeux bleu gris et leurs rougeurs trahissaient les nuits qu'il passait à pleurer Riton. Il fit un pas en avant, pas très sûr de lui, puis se retrouva devant le bar. Ne sachant plus quoi faire et ne pouvant reculer, il sourit!
- Bonjour, que désirez v... s'interrompit le jeune homme lorsque son regard se perdit dans celui du robot.
- Bonjour Germain, dit il avec un sourire protecteur, comment vas-tu ?
Ne sachant quoi répondre, le jeune homme se mit à pleurer. Par cette réaction Henry se sentit paniqué, lui, ne sachant quoi faire, il prit le jeune homme dans ses bras et lui caressa tendrement les cheveux, il sentait les larmes couler sur son t-shirt, Germain s'agrippait à sa blouse ardemment, et continuait de pleurer.
- Pourquoi tu m'as abandonné... murmurait-il
Il prononçait le nom de Riton des dizaines et des dizaines de fois sans pouvoir stopper.
- Je... Henry ne trouvait rien à dire. Ce n'était pas lui que Germain aimait, mais l'ombre d'un fantôme qui lui ressemblait de corps, mais pas d'âme.
Un pincement dans la poitrine lui donna envie de repousser le jeune homme, pourquoi se sentait il mal? C'était un robot après tout. Même s'il avait compris que lui aussi pouvait avoir des sentiments propres et égales à ceux des humains.
Le jeune garçon, les yeux gonflés et rouges, demeurait pourtant si beau.
Troublé, incertain et pourtant la fois sur de lui, il colla ses lèvres contre celles de Germain, qui s'arrêta net de pleurer. Il ferma les yeux et sentit les mains du garçon se glisser dans ses cheveux bouclés, il le tenait toujours contre lui.
Un instant il ouvrit les yeux, et ses lèvres brûlantes tremblaient en s'écartant de celles de Germain.
- Je suis désolé... Dit Henry confus
- C'est rien. Toute ma vie j'ai rêvé que ce moment arrive, mais... je n'imaginais pas que ça se passerait comme ça.
- Je dirai juste: Bullshit!...
Les deux hommes se regardaient, sans pouvoir dériver leurs regards l'un de l'autre. Puis après de longues minutes, Germain reprit son travail.
Ses yeux bleu luisaient et reflétaient l'éclat du soleil, tout en essuyant les verres du comptoir, il passait sa main derrière sa nuque en exprimant un triste soupire et en regardant dehors. Le regard vide, et parfois il jetait un coup d'oeil en direction du Docteur Castafolte.
Henry sentit un battement dans sa poitrine, comme un coup de poignard!
Enfin... Il imaginait que c'était ce qu'on devait ressentir lorsque l'on reçoit un coup de couteau. Il souleva sa manche, le code barre était bien là.
Oui il était un robot, mais il existait! Oui, il était bien vivant et il n'avait pas l'intention de disparaître de sitôt. Il se rapprocha de nouveau vers Germain.
- Que comptes-tu faire maintenant? demanda Henry
- Je... Je n'en sais rien, depuis... Que Riton n'est plus là, ce n'est plus pareil. La clientèle se fait rare. Les gens ont peur après ce qui s'est passé. Alors, je vais sûrement tenter de trouver un autre boulot. Loin d'ici, quitter Paris peut être... Et oublier tout ce qui s'est passé!
- Écoute, en tant que scientifique mais aussi en tant que robot, je te demande de me créer! Tu vois, tu pourrais te dire: Mais que vaut la vie d'un robot alors que je viens de tout perdre. Probablement que ça n'a pas d'importance pour toi...
Mais crois-moi, si tu ne te met pas toute suite en tête que ma création sera le nouveau but de ta vie, l'humanité telle que tu la connais va disparaître! Tout cela ne sera qu'un vaste champ ravagé par des plus acides et des zombies! C'est un futur qui te convient? Non! Je dis que nous pouvons changer le futur, je dis que nous devons le faire! Et pour cela... Il faut me construire!
- Mais... Je n'ai aucune idées de comment...
- Laisses-moi t'aider! Viens avec moi! engagea Henry
- Où? demanda Germain très incertain
- To the futur! Non... C'est pas terrible quand c'est moi qui le dis.
- Le... Le futur? Germain se mit à rire. Non mais vous n'allez quand même pas me faire croire que vous pouvez réellement vous rendre dans le futur, comme ça par un claquement de doigts, je suis loin d'apprécier cette ironie!
- Je ne plaisante pas, si tu me promets de me créer et c'est une chose à laquelle je veillerai, je t'aiderai dans tes recherches! Et oui, après tout! Je suis le Docteur Henry Castafolte!
- Bon... Je suppose que de toute manière, votre création ne dépend que de moi.
Et puis, moi qui voulait changer d'air.
Henry eut un sourire moqueur, il attrapa Germain par le cou et appuya sur trois ou quatre boutons de sa machine à voyager dans le temps. Et ils disparurent, laissant tomber sur le sol le verre que Germain tenait dans la main.
Les morceaux se rependaient sur le sol tandis que plusieurs dizaines d'années plus tard. Henry et Germain se retrouvaient dans le sombre et froid sous sol des années 2550...

*fin du flash back*

Henry s'était bien sûr gardé de raconter leur scène de baiser passionné avec Germain. Après tout Germain, c'était comme son "papa", son créateur. Maintenant il devenait sa raison de vivre, grâce à lui... Oui ça sera grâce à lui!
- Bon... Ok! Mais là Henry tu vois on a un peu une MISSION! Faut qu'on retrouve Raph!
Henry avec une tête très aimable s'empressa de lui exhiber son majeur.
- Bon... Je vois que, je suis le seul à vraiment me soucier de cette fucking mission!
Tandis que le Visiteur se lança dans un large monologue, Germain, alors évanoui par le choc temporel, repris ses esprits!
- Oh mon dieu... Oh mon dieu...
- Ah ben v'la qu'il se réveille! Lança le Visiteur
- Pa... Germain, comment tu vas? Demanda Henry avec un regard protecteur.
- C'est pas vrai? C'est une mauvaise blague? Je suis censé être ou là? s'affola Germain
- C't'endroit? C'est l'futur! affirma le Visiteur en montant fièrement un sceau dégueulasse! Ici, c'est comme l'enfer sur terre, mais sous terre! Ce qui est donc pire! Et j'ai un peu l'impression de dire la même chose à tous ceux qui viennent ici!
- Faudrait recycler tes répliques un peu. Se moqua Henry
- Oh mon dieu... C'est pas possible! C'est horrible ici!
- T'en fais pas Germain, le nouveau labo d'Henry est vachement mieux que ce petit couloir sinistre et sombre plein de zombies! rétorqua le Visiteur
- Oh mon dieu des zombies!! Des vrais zombies...
Germain avait de plus en plus de mal à tenir sur ses jambes, ne pouvant plus tenir en équilibre il se laissa tomber dans les bras musclés du beau Docteur qui ne put s'empêcher d'esquisser un sourire et lorsque son ami du Futur fût tourné , il entoura Germain de ses bras et lui dit: Ne t'en fais pas, quoi qu'il arrive je te protégerai.
A ces mots, de grosses goûtes d'eau virent s'éclater contre le sol terreux.
- Riton... Je veux dire... Henry, merci.
Henry passa sa mains dans les doux cheveux auburn du jeune homme, il sentit son souffle s'accélérer. Germain respirait de plus en plus fort.
Comme conquis par l'étrange beauté de son créateur, le Docteur ne s'arrêta pas, il retroussa quelques instants ses lèvres avant de se mettre face à Germain.
Il regardait le jeune homme, et plus il le contemplait, plus il avait envie de poser ses lèvres sur les siennes. Le jeune homme le regardait, la peur de ce monde inconnu dans les yeux. Mais un sourire vint quand même s'immiscer sur son visage.
Henry, se traitant de fou aussi bien à voix haute qu'à voix basse, se rapprocha de Germain, front à front, il répétait les mêmes mots: Je suis fou, j'ai perdu la raison! Oui, je suis le plus fou de tous les robots!
- "Je me transformerai en fou, et cette folie sera là ma plus grande sagesse!" lui dit Germain
- Quel brillant humaniste a bien pu dire ça?
- Le roman de Tristan et Yseult...
Après avoir souris une dernière fois, il vit les yeux de Germain se fermer peu à peu. C'était le bon moment! Fermant lui aussi ses yeux, il pressa ses lèvres tendrement contre celle du jeune homme qui lui rendit aussitôt son baiser.
Puis, se serrant l'un contre l'autre, ils s'étreignirent jusqu'à ce que Germain finisse plaqué contre une paroi de l'humide cave souterraine.
Ils ne disaient rien et ne pensaient à rien, ils se regardaient seulement.
Henry se pencha pour embrasser son beau brun de nouveau quand soudain, il s'arrêta net et s'écroula sur le sol. Germain paniqué, ne comprenant pas ce qui se passait, se remémora la mort de Riton. Sa façon se tomber, son regard, et ce chagrin que de le perdre une deuxième fois... Il appréhendait son réveil, mais il ne bougeait plus. Au même moment le Visiteur revint et vit Henry.
- Il a eu un bug? Impossible! Dit il paniqué
Il se précipita, ouvrit la blouse d'Henry laissant apparaître un torse sublime sans aucuns défauts. En appuyant légèrement dessus un compartiment s'ouvrit et des millions de fils entrelacés se chevauchaient.
- Et je suis censé créer ça... Moi?
- Oui, et tu vas l'faire ça on en a aucuns doutes par contre... oh non!
Derrière tous les fils se trouvaient un cadrant, et sur celui ci on pouvait clairement lire: Off. Henry s'était éteind...
Il sortit la photo de sa poche, presque la totalité du corps d'Henry avait disparue, et il ne restait plus beaucoup de temps avant qu'il ne disparaisse totalement.
- J'ai pas beaucoup de temps, Germain! Veille sur Henry je serai de retour dans très peu de temps!
- Mais...
Et avant que Germain ne puisse entamer sa phrase le Visiteur disparut.
- Et les zombies... Dit Germain d'une voix faible, et merde! Je suppose que j'ai pas de réseau.
Effectivement il n'en avait pas... Mais le lecteur MP3 marchait toujours et il le mit en route avant se s'asseoir contre le mur, tenant la tête d'Henry sur ses genoux, il se sentait comme protégé.

~ Would you please stay a little bit longer, cause the moment we share has been so good that I stil whisper...~

Voilà le chapitre 3 qui est en deux parties: Je ne met pas la partie 1 en spoiler car elle ne contient rien de "choquant."

Chapitre 3: Il y a 20 ans (partie 1)

Réveil difficile, encore un jour où il ne voulait pas sortir du lit, où la couette bleu marine pesait plusieurs tonnes sur son dos. C'était le matin qu'il haïssait le plus, le jour de son anniversaire. Et oui, plusieurs raisons le faisait détester ce jour:
la première, voir sa mère arriver en hurlant: JOYEUX ANNIVERSAIRE MARTY! Ensuite, le fait qu'elle fasse des pan-cakes, il adorait ça! Mais pas ceux de sa mère... Et après le marathon "Retour vers le Futur" toute l'après midi et l'éternel récit de son père sur la rencontre entre lui et Géraldine, la mère de Marty, la super soirée durant laquelle il accepta d'appeler son fils comme le héros du film. Mais qu'est ce qui leur était passé par la tête ce jour-là?
Il ne se l'était que trop demandé durant ses 20 années sur terre.
Il resta encore une heure à penser à cet homme étrange qui était venu l'interpeller la semaine dernière. Quelle histoire bizarre, et pourtant Marty savait qu'il devait y croire... Il ignorait tout du futur, des doloreans, et de plus il n'avait aucune idée de comment construire une machine à voyager dans le temps.
Tout ce qu'il savait, c'est que cet homme était parti, et il espérait ne plus le revoir de sitôt. Il s'engouffra la tête la première sous sa couverture, ferma les yeux pendant quelques minutes et il revit le visage ensanglanté de l'inconnu du futur.
Il eut un sursaut et se redressa d'un bond. Et là quel ne fut sa surprise de voir devant lui le Visiteur. Il échappa un cri strident qui fit sursauter l'étrange homme qui lui rendait visite!
-Mais ça va pas d'apparaître comme ça chez moi là?! s'emporta Marty
-Bon écoute, j'ai vraiment pas le temps de converser pour le coup, mon petit speech de l'autre jour, tu t'en souviens n'est-ce pas?
-Ben oui... Un clochard qui débarque du futur, je pense que je peux pas l'ou...
- Très bien! Alors maintenant tu m'écoutes, dit le Visiteur stoppant net Marty, je ne sais pas trop pourquoi ça n'a pas marché, parce que je ne serais pas revenu sinon, mais tu dois savoir que mon ami Henry s'est éteint et que je n'arrive plus à le formater... Ce qui veut dire que consentant ou non, tu vas quand même être la cause direct de son arrêt!
-Quoi? s'insurgea Marty, vous vous fichez de moi? Mais... J'y... J'y peux rien moi si votre pote du futur qui est un robot à eu un méga bug!
-Oh! On s'calme! Tu vas m'écouter maintenant! Que tu le veuilles ou non tu joues un rôle dans cette histoire et tu ferais mieux de m'aider à trouver la cause de ce fucki...
-MARTYYYYYYYYYY!!!! hurla une voix au loin
-Merde c'est mon père!
-Ouvre ta fenêtre mon grand!
Marty, l'air exaspéré, entreprit d'ouvrir les rideaux, pour ensuite ouvrir la fenêtre et lancer un beau: WHAT THE...
Après qu'un rictus d'abomination eu déformé son visage il s'empressa de refermer la fenêtre avant de se coller dos au mur.
-Un problème? demanda le Visiteur
Marty le fixa pendant de longues secondes, un peu comme dans les séries d'action où l'on sait que le héros à quelque chose de super important à dire à son coéquipier et là: LA PUB! Et bien non, pas dans une fan fic! Marty regarda le Visiteur encore et encore, respirant relativement fort. Il se décida enfin à lui dire ce qu'il venait de voir.
-La voiture... bafouilla t'il en ravalant sa salive
-Oui?... hésita le Visiteur
-Je vous déconseille de regarder dehors...
Sur ces paroles, les deux jeunes hommes ouvrirent ensemble la fenêtre pour découvrir la superbe voiture lustrée, polie, brillante... Mais une dolorean quoi...
Et merde, le plan du Visiteur venait de s'écrouler ce n'était pas Marty qui achèterait la voiture, mais son père pour son anniversaire. Il avait loupé un point important et sur le coup, il ne savait pas trop comment réparer...
-Venez, dit Marty en lui tirant la manche, on doit parler à mon père!
-Quoi?! Mais je...
Ils descendirent tous les deux les escaliers en trombe se rendant vers la cuisine, le Visiteur manqua de trébucher un bon nombre de fois et ne savait pas à quoi se préparer. Qu'allait-il dire au père de Marty? La même histoire? Cela ne le toucherai pas lui. Que faire, plus il avançait plus la vision d'Henry inanimé sur le sol poussiéreux, Germain seul et attendant désespérément le retour de cet homme... Ou tout du moins l'ombre d'un homme qu'il aimait. Il pensa à Germain seul dans ce sombre couloir à admirer le corps d'Henry, l'entourant de ses bras pour tenter de le protéger contre les zombies ou encore les nécrophiles... Le temps pressait, il sortir sa photo, le visage souriant du robot n'était toujours pas effacé, il lui restait tout de même peu de temps.
Marty s'arrêta soudain devant la cuisine, et d'un pas décidé entra dans la pièce.
-Papa, c'est un ami à moi on a besoin de te parler! lança Marty
-Oh! Joyeux anniversaire mon grand, venez asseyez vous, je vais vous racontez comment j'ai rencontré sa maman! Alors c'était en 1985, oh oui je m'en rappel bien!
-Papa!!! interrompit Marty, on a vraiment pas le temps! J'en ai marre! Vraiment marre! Pourquoi ça m'arrive à moi... Pourquoi je m'appelle comme ça?! Hein?! Le jeune homme craqua et s'effondra sur la table.
-Ben mon grand? Quelque chose ne va pas?
-Pardon monsieur, mais j'aimerai savoir comment vous vous êtes rencontrés? demanda le Visiteur intrigué. Vous avez dit Juin 1985?
-Eh bien, j'ai dis 1985 en effet mais...
-Continuez s'il vous plais.
-Alors c'était en effet en Juin 1985, nous aussi on organisait des soirées "geek" comme vous dites les jeunes maintenant! Et c'était une soirée ou à regardé "Retour vers le Futur". Je connaissais pas du tout ce film, mais Géraldine, oh Géraldine... La plus belle fille de tout le quartier, elle l'adorait ce film! Elle tenait pas trop l'alcool vous savez, une bière et on l'entendait rire dans toute la maison! Enfin bref, elle adorait Retour vers le Futur, alors j'ai voulu la "draguer" un peu et elle m'a dit: Tu sais, le seul homme qui acceptera d'appeler son fils Marty c'est lui que j'épouserai, parce que Marty c'est le nom du et là je l'ai coupé pour dire "héros de Retour vers le Futur". Elle m'a sourit et on s'est embrassés! 5 ans plus tard naissait Marty! Et on s'est marié après sa naissance, parce qu'elle voulait s'assurer que j'étais bien sérieux pour le prénom de l'enfant.
Voilà comment mon petit bonhomme est venu au monde! Il était tout petit vous voyez!
-Merci! C'est tout ce qui me fallait! Maintenant si vous pouviez m'écouter...
Le père de Marty regarda le Visiteur perplexe.
-Vous voyez cette machine? dit le Visiteur en montrant son avant bras et exhibant son transporteur temporelle. Elle me permet à moi aussi de voyager dans le temps et je suis venu pour vous parler d'un de mes amis, il s'appelle Henry et c'est un... robot!
Il est actuellement en train de s'éteindre sans pouvoir s'allumer de nouveau...
Et, c'est en partie à cause de vous...
-Je... Je ne comprends pas? s'étonna le père de Marty.
Marty se leva tout en s'exclamant: Papa, tu comprends rien, pour faire simple il faut qu'on rende la voiture! Parce que sinon voilà c'qui va s'passer: Le monsieur que tu vois là vient du futur, et si jamais je garde cette Dolorean, je vais pas aimé qu'on se foute de moi au cause du rapport entre: Moi, la voiture et le film! Du coup j'vais créer une machine temporelle, sauf que au lieu d'aller dans le passé je vais allé dans le futur et me retrouver dans une prison de ZOMBIES!
-Nécrophiles. rectifia le Visiteur. C'est pas pareil!
-Oui.. Bon! Et ensuite, je vais rencontrer son ami, mais avant lui... Enfin c'est très compliqué! Et son ami va m'aider à réparer ma machine et il viendra avec moi dans le présent... Il va avoir un bug terrible et je pourrais pas le réparer... Donc... C'est horrible!
-Monsieur, avec mon ami, qui a construit cette machine, nous essayons de sauver le monde de millions de cataclysmes. Et le fait d'offrir cette voiture à votre fils va entraîner la disparation de mon ami... Donc, la seule chose que je puisse vous dire c'est: Je vous en suppli... C'est mon seul ami, bien que ce soit un robot.
-Jeune homme... J'ai beaucoup de mal à comprendre, mais je vois que ça à l'air de bouleverser mon fils donc... Je vais rendre cette voiture et je lui achèterai un ps3, c'est un petit geek de toute façon!
Le visiteur n'en revenait pas, encore quelqu'un qui l'écoutait vraiment, et Marty l'avait même défendu... Il sentit un très large sourire envahir son visage. Il sortit sa photo, encore une fois le corps d'Henry était revenu, et il remarqua un détail, les lunettes d'Henry... Elles n'étaient pas réapparut la première fois. C'est à cet instant qu'il compris que c'était fini, et qu'il pouvait repartir!
Marty, ayant compris son départ, le tira hors de la cuisine et lui dit:
-Emmenez moi! Je veux venir vous aider pour vos missions dans le futur!
-Ola... s'inquiéta le Visiteur! Tu sais, le futur, c'est pas comme dans les films, c'est ni cool, ni super trop moderne. On en bave pour sauver nos peaux quoi... Et puis tu as un rôle à jouer à ton époque.
-Un rôle? Lequel... dit Marty en tournant la tête. En la relevant, il se trouva perdu dans les yeux de l'étrange Visiteur, il l'enviait tellement, pouvoir voyager dans le temps, sauver le monde! Bref, il aurait voulu être comme lui, puis il se dit qu'ils finiraient par se revoir.
-On se reverra?
-Bien sûr! Ma mission ne fait que commencer! Dit le Visiteur
Marty sourit et regarda une dernière fois cet homme qui avait bouleversé sa vie, avant de le voir disparaître.
Il s'assit sur le canapé, monta le son, et fini de regarder "Retour vers le Futur". Il sourit de nouveau lorsque son père vint s'asseoir à côté de lui.

MAIS C'EST QUOI UN GIGAWAT?!!

***

Par contre la partie 2 est sous spoiler!!!!!!
JE VOUS AI PRÉVENU!!! /!\
Spoiler:
Partie 2: Don't leave me.


Il ne s'était toujours pas réveillé et Germain commençait réellement à craindre qu'Henry ne lui revienne pas. Il se rappelait ce jour où tout avait basculé, le jour où Riton est mort...
Il revivait cette scène encore et encore depuis plusieurs heures, il revoyait l'homme qu'il aimait tomber au sol, pour ne plus jamais se relever. Il se remémorait le moment ou Henry l'avait pris dans ses bras. Son réveil sur ce banc avec pour seul indice, un mot: Je reviendrai... Et là il ne revenait pas, il restait immobile, la tête sur les genoux de Germain. Il lui caressait tendrement les cheveux sans se soucier des dangers autour de lui. Il se pencha et effleura du bout des doigts les lèvres du robot. Elles étaient pourtant si douce, il s'approcha encore plus afin que ses lèvres à lui effleurent délicatement celles d'Henry... Cependant lorsqu'il tenta un délicat baiser, il entendit un bruit peu rassurant et une odeur d'égout vint lui chatouiller le nez. Il tourna la tête vers la droite, et fut pris d'une peur bleu. C'était un zombie! Un vrai zombie! Et un moche en plus de ça, il marchait lentement vers lui, les bras pendant et gesticulant. Il bavait et bavait encore à la vue de Germain, celui-ci ne sentait pas la force de se lever. Il restait assis par terre protégeant le corps d'Henry avec ses bras. Il paniquait à chaque pas que je faisais le zombie. Il se mit soudain à avancer de plus en plus vite, en quelques secondes il se retrouvait déjà à moins d'un mètre du jeune garçon qui ferma les yeux et entendit le zombie grogner avant de se jeter sur lui. Il resta un long moment les yeux fermé avant d'entendre: TURBO POING!!! et après cela un grognement de douleur, et des pas qui s'éloignait. Il ouvra quelque peu les yeux et remarqua une grande silhouette près de lui.
-Tu n'as rien? Ah c'est connards de zombies, ils auraient bien été content de te bouffer! répliqua Henry qui s'était réveillé.
-Henry! pleurnicha Germain en se jetant dans les bras protecteurs de son robot, oh j'ai cru que jamais tu ne te réveillerai! Je pensais que comme Riton tu resterais au sol et que...
Henry posa son doigt sur les lèvres de Germain afin de l'empêcher de dire quelque chose de plus, il ne prononça lui même aucuns mots. Il prit la tête du jeune homme entre ses mains, et s'approcha, le jeune homme fermait déjà les yeux. Il pressa ardemment ses lèvres contre celles de Germain qui lui rendait ses baisers. Henry ouvrit de nouveau les yeux et le regarda, il contempla son visage, sans dire un mot il pris le garçon par le bras et l'entraîna dans son laboratoire, il ferma la porte, la verrouilla... Il enleva sa blouse et la laissa tomber au sol, Germain ne portait qu'une chemise blanche qui était devenue brune à cause de la poussière. Il s'approcha et ôta lentement, lentement les boutons, un par un, tout en l'embrassant tendrement dans le cou. Germain se laissait simplement faire, puis, lorsque sa chemise fut complètement ouverte pour laisser apparaître un torse quasi parfait, il embrassa fougueusement le beau robot et passa délicatement ses mains sous son T-shirt. Henry l'enleva en un tour de main, et regarda Germain droit dans les yeux. Les deux hommes étaient maintenant torse nu, face à face, et se regardaient pendant de longues secondes. Henry fut le premier à retirer les boutons de son pantalon, puis descendit la fermeture, et laissa tomber le lourd jean en bas de ses chevilles. Il vint plus près de Germain, le pris dans ses bras.
-Je veux que tu sois le premier, lui dit Germain tout bas, mais aussi le dernier.
-Je le serai, et je le resterai! lui répondit le robot tout en lui ôtant sa chemise et son pantalon.
Il s'étreignirent encore une fois avant qu'Henry, pris d'un élan de sensualité, ne soulève Germain afin de l'allonger sur la table de son bureau.
Germain retroussa ses lèvres et les mordit quelques secondes, mais cela excita encore plus Henry qui l'embrasse de toutes ses forces avant de lui dire:
-Tu ne goûtera jamais à un plaisir aussi intense que celui que je t'offrirai!
-Ton corps est parfait, c'est vraiment mon travail? demanda ironiquement Germain
-Tu as du avoir un bon modèle! dit Henry en riant
-Si je dois te créer, alors il me faut bien t'étudier, de très près... Et dans les moindres détails. Lança lentement Germain tout en relevant la tête afin de venir embrasser le torse imberbe d'Henry. Il commença à passer sa langue du bas vers le haut, en baisant du bout des lèvres les tétons durcissant du robot.
Ne pouvant plus se retenir, Henry plaqua Germain sur la table, l'embrassa une dernière fois avant de s'immiscer en lui. Les deux amants restèrent collés pendant plus de deux heures sans s'arrêter. Ils ne pouvaient défèrent l'étreinte qui les liaient tous les deux. Quand ils eurent fini, Germain se blottit contre Henry.
-Tu seras le seul robot dans ma vie. Dit il en riant
-Je suis déjà sûrement le seul que tu connaisses déjà, et ensuite, je ne crois pas que tu rencontreras un robot aussi charmant et aussi beau que moi dans le futur!
-Non en effet, dit Germain en plaisantant, ça c'est certain.
Il posa ses lèvres une dernière fois sur celles d'Henry avant de se coller contre lui et de fermer les yeux. Le souffle de Germain s'adaptait à celui d'Henry qui caressait tendrement les cheveux du petit brun qui dormait sur son torse.
Il repensa à ce qui venait de se passer entre eux, il eu tout d'abord des remords, puis, en revoyant le jeune homme sourire dans son sommeil, il lui déposa un baiser sur le front, et s'endormit également.

***

End of the Chapter 3


Chapitre 4 :
Spoiler:
Chapitre 4: Au nom de mes sentiments

Petit matin de 2550, aucun rayon de soleil, pas un seul oiseau pour chanter, juste un vieux poste rouillé qui passait la musique de réveil: "... And I still love you... How to live it, I say the memory of you... I see the dark of an endless pit...". Henry était assis par terre, torse nu et en pantalon, il buvait un café tout en soupirant lourdement. Repensant à sa folle nuit avec Germain. Folle était le mot approprié, il ne pensait pas qu'il irait si loin, quelle mouche l'avait piquée à ce moment. Déjà leur baiser lui avait retourné les boulons et ravagé les engrenages, alors n'imaginons même pas dans quel état était Henry après cet événement, plus ou moins troublant. Dès qu'il fermait les yeux, il revoyait la frimousse de ce jeune garçon. Il se trouvait dans ses bras quelques heures auparavant. Il l'entendait encore prononcer son nom, toujours avec cette voix douce, suave, et ses petits sourires voulant dire: Tu n'es pas lui, mais je fais avec. C'était le seul sentiment qu'il ressentait là maintenant, est ce que c'est moi qu'il aime, ou bien l'ombre de Riton qu'il voit à travers moi. S'il l'adulait tellement, alors pourquoi?

-Je ne suis pas Riton... murmura Henry

Il continuait de contempler Germain, qui allongé par terre, la tête sur les genoux d'Henry affichait toujours ce petit sourire. Il échappa le nom d'Henry dans son sommeil. Le robot, surpris, le regarda avec un air triste... Qu'allait il lui dire une fois réveillé? Que pourrait il bien faire après avoir passé le nuit avec Germain ? Il ne savait pas quoi lui dire, quoi faire. Il paniquait de plus en plus en voyant le jeune garçon se tourner dans un sens, puis dans l'autre. Germain ouvrit peu à peu les yeux, se releva, et regarda Henry et lui sourit.

-Bonjour. dit Germain timidement

Henry ne dit rien. Il regarda le jeune garçon avec un sourire triste. Le pauvre se retrouvait dans le futur, sans savoir ce qu'il devait faire, et pourquoi il était là. Germain ne comprenait pas la réaction d'Henry. Il se leva, ses jambes flageolaient encore et il se laissa tomber à terre. Il prit sa chemise et se couvrit avec. Il baissait la tête rougissant et tremblotant. Henry se dit que tout comme lui, il venait juste de réaliser ce qui s'était passé entre eux. Germain se leva d'un coup sec, luttant pour tenir sur ses deux jambes. Il enfila sa chemise, puis son pantalon. Le robot le regardait faire, avec un regard vide et perdu. Puis, il se posa mille questions: Qu'est ce que je vais faire de ce petit maintenant? Pour l'ai-je embrassé? Qu'est ce qui m'a pris non de dieu? Cette pensée vint à l'énerver et il envoya sa tasse contre le mur. Les débris de verre vinrent se disperser sur le sol terreux. Germain, qui se trouvait à côté, regarda Henry.

-Tout va bien? Tu n'as rien? demanda le jeune homme paniqué
- Je suis un robot! s'emporta Henry! Je ne sens rien, je ne ressens rien! Pas une once de sentiments, rien! Pas le moindre! Aucune douleur, aucune peine!
-Henry...
-Ne m'approche pas! Je ne suis pas celui que tu crois! Il est mort, c'est fini. Ne t'accroches pas à moi. Je suis une machine... Pas un humain!

Henry tourna la tête, et là contre toute attente, il sentit quelque chose se coller contre lui pour ne plus le lâcher. Il eut toute suite l'envie de le rejeter. De se défaire de son étreinte. Mais il n'en avait pas la force. Il sentit Germain qui hoquetait sur son torse. Le jeune homme pleurait, de toute ses forces. Soudain, Henry eut un rictus qui déforma son visage de surprise. Germain le regarda dans les yeux, les siens étaient humides de larmes. Il passa sa main sur la joue du robot, et essuya ce qui le surprenait tant. Une larme, qui avait perlé au coin de son oeil gauche.

-Qu'est ce... se demanda Henry
-Tu vois, tu es comme tout le monde. Tu as des sentiments. A peine venait il de dire ça, que Germain s'avançait pour l'embrasser. D'un coup la porte s'ouvrit et le Visiteur entra!
- C'EST BON HENRY JE... eu... Je dérange? hurla le visiteur qui fit sursauter nos deux jeunes amants
-Eu... Non pas du tout... Je me suis réveillé et... Germain... Enfin... Dormait et...

Henry balbutiait, incapable de trouver ses mots. La rougeur de ses joues trahissait leur nuit torride. Le Visiteur fit semblant de ne pas comprendre. Il regarda Germain, qui rougissait également tout en se blottissant dans la blouse d'Henry.

-Oui, donc Henry! s'exclama le Visiteur. Tu es réveillé!
-Oui! Et je pari que c'est grâce à toi non? Le petit Marty?
-Oui c'était lui... Mais j'avais mal calculé mes plans... Encore une fois, déjà avec les pluies acides... Avec les Lombardis et Riton...

A peine avait il prononcé le nom de Riton que Germain eut un sursaut, il les regardait avec des yeux remplis de larmes. Il vit en Henry pendant quelques secondes l'image de Riton. Les larmes coulèrent sur ses joues, avant qu'il ne lâche la blouse du Docteur pour se précipiter vers la porte. Après l'avoir claqué il courut, de plus en plus vite et dans n'importe quelle direction. Il s'arrêta à un cul-de-sac se plaqua contre le mûr et se mit à pleurer. Il ne portait pas de chemise et son dos frottait contre la pierre à chacun de ses sanglots. Il se laissa tomber sur le sol boueux et maculé de sang. Il regarda ses mains et se releva d'un bond en voyant le liquide rouge pourpre encore chaud couler sur ses mains. Il entendit un grognement, et se retourna. Quelque chose venait vers lui, mais il ignorait encore quoi. Il se remit à courir encore plus vite que la première fois. Tournant à gauche puis à droite puis l'inverse. Germain se sentait tourner en rond, comme s'il passait toujours par les mêmes couloirs. A bout de souffle il s'arrêta et sentit deux mains chaude et pâteuse se poser sur ses épaules. Il ne regarda pas derrière lui et ferma les yeux. Un rictus de peur et d'effroi figea son visage, et il expira un bon coup avant de sentir une douleur lui déchirer l'omoplate. La créature quelle qu'elle soit venait de lui lacérer l'épaule. Le pauvre garçon tomba la main dans le sable et hurla de douleur. La seule chose qu'il arrivait encore à prononcer entre ses cris était le prénom d'Henry. Il se plaqua contre le sol et ferma les yeux, ne se remémorant qu'une seule scène de sa vie. Cette nuit là... La seule qu'il veuille revoir encore. Leur nuit! Celle qui les avait liés à jamais. Il le revoyait ouvrir sa chemise avant de l'embrasser. Il se rappelait sa voix prononçant son nom. Ses caresses, ses baisers, ses paroles, et ses sourires... Il sourit encore une fois comme cela allait être le dernier. Un rugissement se fit encore entendre et un bruit de tir résonna quelques secondes après. Germain sentit la créature s'étaler sur lui d'un coup, le choc lui coupa la respiration.

-Aaaah!! Ca va!? dit une voix masculine en paniquant.

Le corps affalé sur celui du jeune barman se souleva et il fut libre de respirer de nouveau. Il se releva avec l'aide du garçon.

-Tu vas bien? Demanda l'intrépide jeune homme à Germain
-Eu... J'ai très mal à l'épaule... Mais c'est quoi ce truc?

Ils regardèrent tous deux le corps de la créature, c'était à moitié humain et à moitié loup. Le sang coulait de la tête de l'abomination.

-Ah ça? C'est un warg! C'est affreux! Les loups garou sont des enfants de coeur à côté de ces bêtes là!
-Des... Wargs... demanda Germain très perplexe
-Oui, alors c'est moi qui les ait appelés comme ça parce qu'ils ressemblent à ceux du Seigneur des Anneaux ! Au fait je m'appelle Raph! dit il en souriant
-Eu, moi c'est Germain... Vous vous appelez Raphaël?
-Non!
-Mais on vous appelle Raph?
-Eu... Oui!

Cette conversation n'avait ni queue ni tête. D'autres bruits de pas se firent entendre et les deux jeunes garçons se tournèrent vers le couloir. Ils étaient plusieurs et se rapprochaient de plus en plus. Raph pointa son arme vers le halo noir du couloir.

-Oh non... dit Raph l'air dépité
-Qu'est ce que c'est? Qu'est ce que c'est! Un warg? s'affola Germain
-Pire que ça...
-RAAAAAAAAAAAAPH!!! hurla le Visiteur en se ruant sur le jeune garçon. Oh mon dieu ça fait des semaines que je te cherche! Alala ! Toujours en train de faire des bêtises avec ma machine à ce que je vois! Mais tu sais pas t'en servir!
-Oui ben si vous m'aviez donné le mode d'emploi peut être que je me débrouillerais mieux! Et de toute façon, vous m'avez menti !
-Quoi?! Moi? Mais pas du tout Raaaaph! Pourquoi est ce que...
-GERMAIN! Cria Henry en se précipitant. Tu vas bien? Mais qu'est ce qui t'as pris?!
-Je... Je suis désolé Henry... Bafouilla Germain... J'ai vu pendant quelques instants l'ombre de Riton à travers toi.

Germain se mit à pleurer, et Henry le prit dans ses bras. Malgré leur dispute de ce matin, le robot ne s'était jamais senti aussi humain qu'en ce moment même. Il venait de ressentir du plaisir, de la joie, de la peur, du doute, de la frayeur et du soulagement. Tout ça en à peine 24h.

-Germain... Tu dois me créer, c'est donc normal que le souvenir de Riton te revienne parfois... Henry lui sourit et l'embrassa sur le front. Il lui murmura à l'oreille : "je serai toujours là pour te protéger..."

Cependant, les deux autres se disputaient toujours! Raph s'énervait de plus en plus, et il fit un sursaut ! Il regarda vers sa droite, où se trouvait un énorme tonneaux en métal.

-Tu peux sortir, c'est libre! lança Raph avec une voix calme et rassurante. De ce gros baril sortit un petit garçon, de 8 ans tout au plus. Il avait les cheveux noirs et un air innocent. Il portait un t-shirt noir, un jean et une casquette visiblement trop grande pour lui.
-C'est qui ce gamin? Demanda Henry. Le petit garçon vint se blottir contre Raph et regarda les trois autres hommes. Ils se regardaient tous en ce demandant qui était ce petit.
-Je vous présente François... Mon fils!

Tous eurent un choc violent à ces paroles. Ils lancèrent en coeur un énorme: WHAT THE FUUUUCK?! Soudain une musique se fit entendre et brisa le silence qui commençait à s'installer.

'You're a lucky boy, cause today it's not my day! You're a lucky boy, cause whith you, I'd like to play'

-Hééé merde... Le MP9 déconne... lança le Visiteur.

Chapitre 5 :
Spoiler:
Chapitre 5: Flash Back


*Dans le présent... Ou le futur*

Année 2012, le soleil venait tout juste de se lever et Raph ouvrait les yeux. Stella dormait tranquillement à côté de lui. Il sourit en la regardant et se demanda si cela allait durer encore longtemps ? Elle était gentille, douce, c'était la seule fille qui lui avait jamais plu. A part peut être Judith mais qui vivait maintenant avec Matéo, donc c'était plus vraiment possible de l'approcher. Il se leva et se dirigea vers la cuisine, là, étendu sur son canapé il fut bien surpris d'y trouver le Visiteur.
-Mais qu'est ce qu'il fiche ici lui ?! s'énerva Raph

Puis en se rapprochant du corps endormi son... ami ? Il vit une machine à voyager dans le temps à côté de lui. Cependant, il se rendit compte que ce n'était pas la même que celle du Visiteur. Sûrement une nouvelle faite par le Docteur Castafolte ? Bref, il s'en fichait un peu... Il regarda la machine, il regarda le Visiteur, il regarda de nouveau la machine... Et d'un habile (et très bruyant) jeu de main. Raph attrapa la machine, manquant de la faire tomber en trébuchant sur le tapis puis dans le câble de la PS3. Il s'enfuit dans la cuisine et examina l'objet qu'il convoitait tant ! Il avait déjà voyagé dans le temps, mais là il ne voulait en aucun cas savoir s'il avait raison ou non, il voulait juste voir jusqu'où ça irait avec Stella. Il voulait qu'ils se marient, qu'ils aient des enfants, oui, au moins 4 ! Qu'ils tiennent un restaurant... Mais simplement qu'ils soient heureux ! Combien d'années ? 5 ? 10 ? Il appuya sur la machine qui fit un bruit assourdissant ! Raph serra les dents et s'empressa de rentrer la date du 13 Février 2029. Il valida aussitôt sa destination et se retrouva dans une grande maison, les murs étaient tapissés de blanc et lui faisaient mal aux yeux. Il regardait autour de lui et ne voyait rien, tant la lumière blanche l'aveuglait. Soudain une ombre sur un mur, une petite silhouette.
-Qui est là ? Stella ? demanda Raph

Il entendait d'étranges rires, des rires d'enfants, il tournait dans tous les sens. Il ne voyait cependant personne et cela commençait à l'agacer. Il s'arrêta net en apercevant un homme debout devant lui. Il le fixa pendant un long moment, les yeux écarquillés.
-Bonjour, enfin te voilà... On t'attend depuis longtemps tu sais. Dit l'homme en souriant

Ils faisaient tous deux la même taille, et avait la même corpulence. Mais contrairement à lui, l'homme portait des lunettes et avait les cheveux et la barbe grisonnante. Raph ne disait plus rien du tout, il se contentait de regarder celui qui se tenait droit et serein devant lui...
-Mais... Vous... Je... Balbutia Raph
-Oui, je suis TOI Raph dit son double du futur toujours aussi calme
-Mais... Comment? Où? Et qu...
-On est dans le futur. Dans ton futur! Ici? C'est là ou je vis et où je...

A peine avait il eut le temps de terminer sa phrase qu'un petit garçon vint se nicher dans les jambes du Raph du futur. Il lui ressemblait beaucoup, peut être avec un peu moins de cheveux peut être. Mais c'était son portrait craché quand il était enfant. Le petit devait avoir pas plus de 9 ans, 8 tout au plus. Il tirait sur le pull du vieux Raph en le suppliant de jouer avec lui.
-Aller! Viens jouer avec moi Papa! s'exclama le petit

A ces mots, Raph eut un sursaut et se demanda si ses oreilles fonctionnait correctement. Il venait de l'appeler... Papa?

-Je crois qu'il va falloir que vous m'expliquiez des choses... Lança Raph très incertain.
-Je le crois également... François! Tu es gentil, tu vas jouer dans le salon, d'accord?
-D'accord, je peux utiliser ta PS5? demanda le petit garçon un sourire moqueur
-Bien sûr! On revient après dit calmement le Raph du futur

Les deux Raph s'assirent à la table de la cuisine, deux verres d'eaux étaient posés sur la table, les deux hommes ne disaient rien. Il y eu plusieurs minutes de silence pendant lesquelles seuls les bruits de la PS5 et les cris victorieux du petit François résonnaient. Raph vida son verre d'eau d'un seul trait, la panique le gagnait de plus en plus. Il ne voyait ni Stella, ni personne d'ailleurs! Tout semblait si vide. Le Raph du futur brisa cependant le silence:
-Elle est partie...
-Pardon? demande Raph avec un regard d'incompréhension
-Stella... Après l'accouchement, elle ne supportait pas de voir François, elle voulait rester jeune et pouvoir vivre. Elle avait toujours su que ça ne marcherait jamais entre nous. Mais, elle... Elle est partie, un matin, sans crier garde.
-Pourquoi... j'ai fait... Vous avez fait quelque chose ? dit Raph qui tentait de comprendre
-Non dit le Raph du futur en riant. Elle nous l'avait dit, elle le sentait pas.

Les deux hommes recommençait à parler de leur temps commun, la rencontre avec le Visiteur, cette année de cauchemar et de galère. Puis la collaboration pour tenter de sauver le monde. Le vieux Raph lui raconta qu'il avait continué pendant une bonne partie de sa vie à aider son ami afin de sauver le monde. Puis, il lui parla de la naissance de François. En Février il y a 9 ans, et il lui dit également que désormais c'était à lui de s'occuper de son futur fils! Il devait l'emmener dans un futur encore plus lointain afin de le protéger. En effet, le Visiteur avait mis le vieux Raph en garde! Voilà ce qui allait se passer si François grandissait dans son propre présent. A l'âge de 18 ans, il ira comme tous les samedis des années bissextiles admirer la pluie de météorite sur la colline en face de chez eux. Cependant, cette fois, là... Une météorite va heurter la colline et François absorbera toute l'énergie de cette boule de feu. N'étant ni mort, ni blessé, il se posera de nombreuse questions à propos de cette étrange nuit. Il rentrera chez lui et voulant se faire un chocolat chaud, il détraquera le micro onde rien qu'en en approchant sa main. Il cherchera longtemps à savoir ce qui lui est arrivé cette nuit-là, court-circuitant tout ce qu'il touchait. Un jour la colère le mènera à aller jusqu'à cette colline ou tous les souvenirs lui reviendront et ou l'électromagnétisme présent jusque là dans son corps se réveillera et détruira la planète entière ainsi que sa propre enveloppe charnelle. C'était pour cela que Raph devait l'emmener loin de tout ça, loin du présent du petit. Sans pour autant l'emmener dans son propre présent. Ce serait un paradoxe temporel bien trop important et le choc pourrait faire perdre les pédales à François.
-Attendez ?! Vous voulez dire que je dois le prendre avec moi?! demanda Raph incrédule. Non mais non, je peux pas ! Et puis vivre tout seul dans le futur vous imaginez pas? Des zombies, des nécrophiles... DU WISCAS A NOËL!!

Raph essaya de remettre ses idées en place, il se leva d'un bond et mis sa tête entre ses mains.

-Je vais causer la fin du monde... Indirectement, certes ! Mais...

Il soupira, encore et encore, sans essayer de comprendre quoi que ce soit. Il devait prendre soin du petit François, sans le ramener dans son présent. Cela incluait donc de vivre avec le Visiteur et R2D2 dans les couloirs humides, infestés de créatures et d'autres trucs à la wolégaine! Après une intense réflexion, il se retourna et vit que François le regardait avec attention. Il s'approcha du jeune garçon, il lui ressemblait vraiment beaucoup. Il lui sourit maladroitement, aussitôt le petit sourit de toute ses dents et repartit faire un câlin à son père. Il avait préparé un petit sac à dos qui était posé près de la porte d'entrée.

-C'est aujourd'hui c'est ça papa? Dit il en regardant le Raph du futur qui commençait à verser plusieurs larmes. T'en fais pas! Tout ira bien! Tout ira mieux, et je reviendrais bientôt!

Raph regarda le père et le fils s'enlacer fort, très fort. Si bien qu'il eut un pincement au coeur en voyant le petit regarder courageusement son papa avant de prendre sa casquette et de mettre son sac à dos. Il vint près du petit et regarda seulement son double du futur dans les yeux et lui adressa un regard tendre et plein de tristesse.
François pris la main de Raph et lorsque ce dernier appuya sur les boutons pour les envoyer en 2550, le petit se mit à pleurer. Mais il pleurait dignement, les grosses larmes coulaient sur ses petites joues, et il ne disait rien. Pas une phrase ne sortait de sa bouche, mais il tenait fermement la main de Raph entre les siennes. Une arrivée brutale en 2550 les projeta sur le sol.
-Tout va bien François? demanda Raph paniqué
-Oui oui! Tout va bien! répondit le petit, Où est ce qu'on est exactement?
-C't'endroit?! C'est l'futur! Lança Raph, Eu... Je vais pas le raconter comme ça finalement... Alors, on va rester ici quelques temps jusqu'à ce que tu puisses rentrer chez toi saint et sauf d'accord?
-A cause de la météorite? dit François d'un air triste, Papa m'a dit que si elle tombait sur moi, j'allais détruire la planète, mais que j'étais quand même en danger si je restais dans mon présent, parce que tant que je n'ai pas 18 ans, je continuerai d'attirer les météorites. Parce qu'elles cherchent à détruire la Terre.
-Tu en sais des trucs sur ça toi, rétorqua Raph impressionné, c'est quoi cette histoire avec les météorites?
-Papa m'a tout dit il y a quelques temps, comme ça je suis moins triste. Et les météorites sont électromagnétiques, elles sont attirées par la force d'attraction qui les lient aux humains. Généralement, elles ne peuvent pas faire de dégâts au delà d'un rayon de 5 km, mais si elles parviennent à intégrer le corps d'un être vivant, son énergie se développe et l'humain explose et ravage tout.
-D'accord... On s'croirait un peu dans guerre des mondes là!

Soudain un bruit stoppa net Raph, une odeur pestilentielle vint chatouiller ses narines et il dit à François de se plaquer au sol. Vu l'odeur ce n'était ni un zombie, ni un nécrophile. Le petit qui s'était plaqué au sol, lança une arma à feu à Raph. Le jeune garçon le regarda, horrifié de penser que le garçon se trimbalait avec un truc aussi dangereux sur lui!
-J'avais raison de la prendre! Ca va servir finalement dit il joyeusement
-Ca... Ben c'est confisqué! répondit Raph

Il regardait le long du couloir, et rien ne bougeait, quand tout à coup, une silhouette gigantesque se rua sur lui en grognant. C'était une bête immense et pleine de poils, elle était couverte de sang des pattes jusqu'au museau. Ce n'était pas une créature humaine à première vue. La créature avait des crocs et des griffes acérées et cela effrayait Raph au plus haut point! Peut être contenaient elles du venin ou je ne sais quel sortilège...
Il tenta de tirer droit dans la gueule ouverte de la chose, mais elle n'était pas du genre à se laisser faire, elle donna un violent coup de patte et le revolver glissa contre le mur à plus d'un mètre de Raph qui se débattait pour survivre. Armé d'une brique prise sur le mur, François la lança sur la tête de l'abomination. Elle se tourna nette vers l'enfant, qui pris de panique ne bougeait plus ! Raph, s'empressa de récupérer le revolver près du mur et tira dans la tête de la créature avant qu'elle ne bondisse sur François. La chose tomba au sol, dégoulinant de liquide rouge, pourpre et chaud. Le pauvre petit François en avait quelques gouttes sur le visage. Raph les essuya tendrement de sa frimousse.
-HENRY! AAAAAAAAAAAH!

Un cri venait de se faire entendre, et suivit de beaucoup d'autre après cela. Raph s'arma courageusement et dit à François de se cacher dans un gros baril de métal et de n'en sortir qu'a son signal. Le jeune garçon s'avança vers l'inconnu et...

*Fin du flash back*

-Et la fin vous la connaissez ! reprit Raph.

Le Visiteur, Henry et Germain se regardaient à tour de rôle, incrédules.

-Alors... Moi j'ai rien compris en fait! lança Germain
-Moi vaguement, encore que... qu'est ce que la compréhension? reprit Henry
-Oui! Oui! Ca ira Henry! Moi je crois avoir compris! C'est génial, si tout ça est vrai, ça va me prendre des semaines pour tout recalculer, mais à part ça... Tout va bien!

François regardait autour de lui et ne put s'empêcher de rire!

"Why do you smile all the time! Why can't I laugh like you ca..."

-Putain de MP9 à l'ancienne de meeeerde! dit le Visiteur en s'énervant.


to be continued!


Dernière édition par Cibou le Lun 12 Mar 2012 - 19:33, édité 6 fois (Raison : Insérer le chapitre 4 !)
avatar
Mad
Ex Opérateur
Ex Opérateur

Féminin Messages : 3190
Date d'inscription : 07/05/2011
Age : 24
Localisation : Nancy/ ou Verdun

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Léo le Sam 14 Jan 2012 - 21:50

@Mad a écrit:[ATTENTION ! Cette partie n'a rien avoir avec le post de Léo. Ceci est la suite et fin de la fan fic de madleen, pour que son intégralité soit disponible sur la première page du sujet. Bah oui, la fan fic est trop longue pour être postée en une fois. Merci de votre compréhension. 7ang33k]

Chapitre 6 Partie 1 :
Spoiler:
Chapitre 6: Partie 1
Construction:


Déjà plusieurs jours que Germain était coincé tout comme Raph et François dans un futur apocalyptique et ravagé par des créatures abominables. Mais il ne s'en plaignait pas, le fait de rester près d'Henry le faisait oublier le fait que l'endroit était atroce. Il essayait tant bien que mal avec les plans et autres souvenirs de ses cours d'anatomie et de mécanique et reconstruire un modèle de robot. Bien qu'il était soutenu par sa création, il se sentait parfois faiblir, et il sentait la peur de l'échec qui lui tiraillait l'estomac. Henry se moquait souvent de lui, ça Germain avait l'habitude de rougir dès qu'il croisait le regard intense du robot. Chaque regard, chaque sourire, il ne pouvait pas s'empêcher de repenser à tout ce qu'ils avaient vécu. C'est pour cela qu'il était si distrait lors de son travail.
Un matin qu'il travaillait seul afin de mieux se concentrer sur le mécanisme central et la puce mémoire, Henry entra dans le labo. Germain eut un sursaut en entendant la porte se fermer.
-Tu travailles encore? demanda Henry tout en se servant une tasse de café
-Tu veux dire: Tu te mets enfin à travailler correctement! rectifia Germain

Henry esquissa un sourire moqueur avant de venir embêter son petit protégé. Il enleva sa blouse et son T-shirt, feintant la chaleur de la pièce. A la vue de ce torse imberbe et parfaitement conçu Germain laissa tomber son tournevis. Il se figea et ne détournait plus son regard de cet objet de perfection. Henry se moqua ouvertement en ramassant le tournevis tombé au sol. Germain le regarda avec une tête à la fois mignonne et énervée.
-Tu le fais exprès! Avoue! s'indigna le beau brun
-Mais non voyons! rigola Henry

Germain s'empressa de partir en courant en lançant le tournevis et sa blouse à l'autre bout de la pièce. Si Henry continuait de le déstabiliser comme ça, il n'arriverait jamais à rien, et cette venue dans le futur serait complètement inutile. Et puis, il n'aimait pas plus que ça cet endroit. Premièrement, parce qu'il dormait quasiment à même le sol, alors bon, oui là ou il passait la nuit était peut être le plus aménagé de ce trou à rats, mais quand même. Deuxièmement, il avait l'impression de ne pas avancer dans son travail. Il n'avait pas l'habitude de construire des machines, d'accord, il avait étudié la mécanique à la Faculté en option mais après, il était devenu serveur sur la Péniche et n'avait plus repris les cours. C'était le temps où il travaillait encore pour Riton... Il ne pouvait pas qualifier cette période du "bon vieux temps" car, ce n'était ni bon ni vieux. En effet, il se contentait d'admirer Riton, il passait son temps à le regarder certes mais ce n'était rien de concret! Et ça ne remontait qu'à seulement 6 mois. Il avait passé tout de même plus d'un an sur cette Péniche. Il continuait de marcher dans un couloir sinueux et sans vie. Les lumières crissaient tout en s'allumant et s'éteignant.
Germain continuait de réfléchir tout en avançant, et il ne regardait même pas là où il mettait les pieds. Il trébucha soudainement sur un gros bout de métal qui se trouvait par terre. Soudainement, il fut pris d'effroi en constatant que la chose dure sur laquelle il avait trébuché n'était pas une pièce de métal... Mais un os! Visiblement, un tibia, et oui les cours d'anatomie ont quand même servi ! Il restait encore des bouts de chaires collées dessus. Il fut pris d'un vent de panique lorsqu'il entendit un bruit venir de derrière lui.
Il se retourna et vit deux silhouettes étranges se rapprocher lentement puis rapidement.
-Qui es-tu quoi ?! demanda la première silhouette
-Il m'aguiche! lança la deuxième
-Hein?... murmura Germain en affichant un rictus d'effroi
-Oh ben non, on avait dit le prochain c'était pour moi quoi! rétorqua le premier individu
-Non non! Refusé! s'énerva le second.

Paniqué, et ne sachant quoi faire, Germain se contentait de regarder les deux étranges personnages avec peur. Il se remémora que les seuls créatures "humaines" dans le futur, à part les zombies qui étaient affreusement moches et odorants, étaient...
-DES NECROPHIIIIIILES !!! hurla Germain en tentant se s'enfuir.

Il s'engouffra dans un couloir et se plaqua contre le mur, il respirait si fort qu'il n'entendait aucun autre bruit à côté de lui. Il se pencha pour voir si les nécrophiles ne le suivaient pas et s'il n'y aurait pas quelqu'un pour encore une fois voler à son secours. C'est vrai ça, Germain était toujours la "demoiselle en détresse" du groupe. Bon il faut dire qu'il n'avait pas une grande expérience en matière de zombie, de nécrophiles ou de war... BREF! Il se faisait toujours sauver par quelqu'un cependant cette fois ci... Il se demandait si quelqu'un allait venir à son secours. Il inspira et expira un bon coup avant de sentir quelque chose le tirer par la chemise. Il laissa échapper un hurlement de terreur et de surprise. L'individu était l'un des nécrophiles de tout à l'heure, il portait un chapeau très étrange et lui tirait sur la chemise en sautant:
-M'aguiche! Tu veux toucher mon...
-Oh ben non dit pas tout quoi! Il va savoir! dit le deuxième nécrophile qui sortait de l'ombre.

Ils regardaient tout deux le jeune homme apeuré avec un regard effrayant et pervers. Ils se disputaient probablement la première bouchée du jeune homme plus tellement pur, mais quand même! Le premier tira si fort sur la chemise de Germain qu'il lui arracha, découvrant son torse de jeune et fringuant beau mâle. Il lâcha un autre cri, celui ci plus et grave.
-Mais ça va pas?! hurla t-il. Vous savez combien de chemise j'ai dû jeter depuis que je suis ici?!
-Oooh... Il a un torse... sans poils... Haaaaan le p'tit mignon!

Sur ces paroles, les deux et bizarres personnages s'évanouirent et se laissèrent tomber sur le sol. Une main se posa violemment son épaule encore une fois et le tira vers l'arrière! Il ne put s'empêcher de hurler aussi fort qu'il le pouvait et s'écria:
-Mais j'ai rien fait! Ne me faites pas des trucs bizarres!
-J'en ai pas l'intention là toute suite mais... Je pensais pas que tu voyais ça comme ça?

C'était la voix douce et suave d'Henry. Germain se retourna net en entendant ces mots, il regarda le robot avec soulagement et joie. Il lui sauta dans les bras. Henry ne comprenait pas vraiment ce qui arrivait à Germain, mais en voyant les deux énergumènes allongés par terre, un sourire béat sur leur figure, il eut une vague idée. Il sourit et attrapa Germain par la main, ils devaient partir au plus vite avant que les nécrophiles ne se réveillent!
Ils rentrèrent dans le labo d'Henry, après que Germain ne lui a relaté son périple il se mit à rire et se moqua bien du petit serveur. Celui ci fit une mou désespérée avant de partir claquer la porte de sa chambre qui se trouvait sur la gauche. Enfin, chambre était un bien grand mot pour ce que c'était. Henry l'avait aménagée il y avait peu pour Germain, c'était une pièce assez grande avec un grand bureau constitué d'une grande planche de bois soutenue par les pilonnes en pierre. Le lit se trouvait au fond de la pièce collé contre le mur.
Germain s'assit dessus, et au même moment Henry entra dans la pièce. Il vint s'asseoir à ses côtés et passa sa main dans les cheveux bruns du jeune homme qui retint sa respiration quelques secondes avant d'expirer lentement. Henry s'approcha lentement et murmura à l'oreille de Germain qu'il serait un meilleur modèle à l'avenir pour sa fabrication. Le jeune homme retroussa ses lèvres avant de se tourner et de les poser tendrement sur celles du robot. Henry passa délicatement ses mains dans les cheveux de Germain qui fermait toujours les yeux, il posa son front contre celui du jeune homme et celui ci ouvrit les yeux de nouveau.
Henry continua fougueusement ce qu'il avait entreprit et les deux amants passèrent une nouvelle nuit ensemble. Leurs vêtements traînaient sur le sol poussiéreux et les crissements du matelas résonnaient dans la chambre. Tout était calme autour, on entendait parfois les lumières qui crissaient, ou bien encore la respiration de Germain qui étouffait tant bien que mal ses soufflements.
Au petit matin, Germain se réveilla et regarda autour de lui, en se tournant il vit Henry allongé à côté de lui. Il se leva et bien qu'il faisait froid il ne portait que son pantalon et se mit à travailler encore et encore sur la carte mère. Il alluma le poste de radio en le mettant le moins fort pour ne pas réveiller le robot qui sommeillait à côté de lui.
*And I will always remember that night and If you smile that's allright, please open the blind book of my life... Feel free to write few lines that I can still read when I'm blind...*


Chapitre 6 Partie 2 :

Spoiler:
Partie 2: J'ai un plan!

-C'est pas le moment de jouer aux "voilà c'qui va se passer!" on est réellement dans la merde là, je vous ferai remarquer! Je peux pas garder ce gosse pendant 10 ans ici! dit Raph tout en s'énervant
-Oh je vois, monsieur pense encore et toujours à son petit zizi! rétorqua le Visiteur. Bouuh je veux pas vivre ici y'a des zombies, des nécrophiles.
-Oui, ben croyez moi, les nécrophiles... Vaut mieux pas les croiser! lança Germain qui venait de sortir de la chambre, une tasse de café à la main.
-Oh, je vois ce que vous voulez dire vous deux! Eh ben non! Je m'occuperai pas ce gamin! rétorqua le Visiteur
-Non, ben de toute façon j'avais pas l'intention de vous demander! Je peux très bien m'en occuper tout seul!
-Ah ouais? demanda le Visiteur. Et là, il est ou?
-Ben il joue juste derrière m...

Raph se retourna et lâcha un "oh merde!" en s'apercevant que le petit François n'était plus là. Il se précipita vers la porte grande ouverte en s'engouffra nt dans les long couloirs du souterrain.
-Bon... Ben on est bien parti!

Le Visiteur examinait ses plans, et remarqua qu'en effet, le jour du 19 ème anniversaire de François, la planète serait ravagée par des cataclysmes électromagnétiques qui éradiqueraient toutes formes de vie sur terre. Mais cela ne lui paraissait pas logique, comment la planète pourrait elle exploser dans le passé? Un bruit assourdissant se fit soudain entendre, une sorte de grognement qui venait du fond de la terre. Le Visiteur comprit et se dit: J'ai un plan ! Il sorti une grande feuille de papier carton et se mis à écrire: 2021 naissance de François- 2039: François absorbe les forces électromagnétiques de la météorite et un an plus tard, la terre explose...
Une autre secousse violente se fit sentir et le Visiteur songea qu'il ne restait encore pas beaucoup de temps. Il passa des heures et des heures à dessiner une sorte de machine capable d'absorber les énergies, entre temps Raph qui avait perdu François, était revenu avec le petit (presque) sain et sauf. Et oui, Raph l'avait tellement bien surveillé que François était parti dans un couloir afin de voir des zombies. On se demande bien pourquoi d'ailleurs! Qui aurait envie de voir des zombies ! Bref, il l'avait finalement retrouvé, et il était tombé plusieurs fois dans des trous, peu profonds, creusés par des idiots de zombies...
-Henry! J'aurai besoin que tu me construises ça! demanda le Visiteur
-Quoi? Non mais Henry il est bien gentil hein! Parce que qui c'est qui répare toujours les machines cassées, et qui c'est qui...

Henry se stoppa, lorsque Germain le tira par le bras.
-Aller, viens je vais te donner un coup de main! dit le jeune homme en souriant.

Henry et Germain partirent tous deux dans le labo afin de réaliser la machine basée sur les plans du Visiteur, il essaya d'expliquer son plan à Raph.
Celui ci consistait à ramener François dans son futur afin de revenir le jour où il sera explosé aux météorites et capter toute l'énergie pour la condenser dans la machine et comme ça, François n'absorbe rien, et la terre n'explose pas!

-Non mais vous êtes malades! On peut prendre le risque d'exposer les deux François aux électromagnétismes quand même! s'insurgea Raph
-J'te signale que s'il arrive quelque chose à un des deux François, l'autre en souffrira aussi, rappelle toi avec mon double...

En effet, le Visiteur s'était tiré dans la main afin d'empêcher son double de tué Raph il y a maintenant plusieurs mois de ça. La cicatrice était toujours là au milieu de sa main, et ne partirait jamais comme toutes les autres qui se trouvaient un peu partout sur son corps. Enfin, ce souvenir semblait tout de même douloureux pour lui.

-Bon... C'est quoi votre plan? demanda Raph sans aucune conviction.
-Alors premièrement, il faut qu'on retourne voir ton toi du futur! Qu'on lui explique la situation et pour qu'il retienne François jusqu'à 22h12 précises pour sortir de sa chambre!
-Et pourquoi 22h12?
-22h12 c'est l'heure où la météorite va passer dans l'espace terrestre, et donc elle sera attirée un kilomètre plus au nord que si François était sorti à son habitude à 21h30! La trajectoire du champ électromagnétique va être légèrement déviée ce qui va nous permettre de l'absorber sans qu'elle s'approche trop du p'tit, et du grand! Mais sur le coup j'ai vraiment besoin d'aide!
-J'ai pas tout compris mais ça devrait le faire! Et quand vous dites de l'aider vous parlez...
-DE TOI RAPH!! s'énerva le Visiteur
-Oui oui! C'est bon, j'avais compris! rechigna Raph en allant chercher François. On retourne dans mon futur alors? demanda Raph avec un sourire quelque peu triste.
-Oui, et cette fois si je viens faut que je discute avec ton futur toi!

Raph dit à François de s'approcher et tout content de revoir son papa, il se précipita pour agripper la main de Raph. Une secousse violente les fit chavirer quelque peu mais elle dura plus longtemps cette fois ci, si bien que le Visiteur manqua de tomber. Il attrapa Raph par l'épaule et ils partirent tout droit pour 2029!
-Haaa! J'ai oublié mon sceau à caca! Il faut que je lui squatte ces chiottes là! lança le Visiteur tout en se retenant.
-Va falloir vous retenir je crois... dit Raph d'une voix vide de toute intonation

Le Visiteur se retourna et vit une silhouette familière, cette silhouette était de dos à eux et face au Raph du futur, lorsque ce dernier vit son jeune double, le Visiteur et son fils, il eu une expression d'effroi sur son visage... L'homme sortit une arme de sa poche et la pointa sur le front du vieux Raph qui soupira et ferma les yeux!
-PAPA!!! hurla François se précipitant sur l'homme à la carrure importante et lui rentra dedans
-Qu'est ce que c'est que ce mioche là! dégage! rétorqua l'homme

Il se retourna et le Visiteur et Raph purent constater qu'ils avaient bien reconnu, c'était Matéo, l'homme de main de Judith. Les deux agents de la brigade temporelle qui avaient finalement rallié leur cause pour sauver le monde quelques mois auparavant... Ils s'étaient pourtant installés en 2012. Que faisait il là? Il donna un grand coup de bras et François se retrouva projeté à l'autre bout de la pièce. Les deux Raph eurent la même expression de colère sur le visage.
Ils se jetèrent tout deux sur Matéo et essayèrent de le désarmer, le Visiteur les rejoint lorsque Matéo pointa son arme sur François apeuré et allongé par terre. Le coup de feu se fit entendre, et un hurlement de douleur après cela. Raph s'était interposé et avait pris la balle dans l'épaule. Il plaça sa mains sur son épaule endolorie et senti le liquide chaud couler de la plaie. Le Visiteur ordonna à Raph du futur de prendre soin de son double et se rua de nouveau sur Matéo.

*la scène suivante contient des passages violents, je vais donc mettre une interlude musicale pour la faire passer*

~We are the cartoons heros ho oh hooo! We are the one who're gonna live for ever!
We came out of you crazy mind, ho oh hooo! And walked out on a piece of paper!~

Le Visiteur avec bien du mal réussit à plaquer Matéo au sol et dans la foulée lui arracha son oreillette. A sa grande surprise, il changea d'apparence pour laisser un autre homme, grand et au regard profond. Il faisait presque peur tant son regard vous transperçait jusqu'au plus profond de vous. Il se mit à sourire et regarda François.
-Pourquoi vous vouliez le tuer!? dit le Visiteur
-Simple il me semble. Ce gamin est la cause principale de la fin du moins dans dix ans, autant qu'il meure maintenant et épargne des millions de vie vous ne croyez pas? répliqua l'homme.
-Comment vous savez ça! s'insurgea le Visiteur
-Toujours simple, vous voyez cette machine? dit l'homme calmement en montrant une machin à voyager dans le temps. Je voyage moi aussi dans le futur, comme vous. Donc je vois également ce qui se passe ! Vous savez, quand vous vous battez contre des sbires, vous devriez vérifier qu'il n'y a... aucuns survivants! Certains pourraient vous en vouloir, et ils pourraient aussi trouver un mode d'emploi d'une certaine machine.

Le regard du Visiteur se remplit de colère et il frappa d'un coup de poing sur adversaire. Il demanda de l'aide au Raph du futur, il ligota l'individu qui ne se débattait pas. Le Visiteur le regarda avec mépris et lui dit qu'il allait regretter d'avoir mis en péril ses plans. L'homme, sentant le sérieux du Visiteur, essaya de détacher ses liens sans le pouvoir. Le Visiteur posa sa main sur son épaule et sourit sadiquement, il actionna sa machine et après un hurlement de terreur de l'homme en noir, ils disparurent. Quelques secondes passèrent avant que le Visiteur ne réapparaisse. Raph, tenant toujours son épaule qui le faisait souffrir, le regardait. Peu de temps après, Henry et Germain apparurent avec la machine d'absorption.
-What the fuck!? Qu'est ce qui s'est passé? demanda Henry
-On t'expliquera, faut qu'on aille plus loin dans le futur maintenant!
- HERE WE GO!!! dit le Visiteur.

Germain se proposa de rester avec Raph tandis que le Raph du futur, Henry, le Visiteur et François allaient dans le futur de François. Lorsqu'ils atterrirent dans le futur à 22h, François était encore dans sa chambre, pour l'instant tout allait bien. Henry et le vieux Raph partirent installer la machine dans le vieux chênes qui se trouvait en haut de la colline où allait François pour admirer les étoiles filantes. Le Visiteur attendait encore avec François, il était à présent 22h10 et l'adolescent ne descendait pas. Le petit François attrapa une pierre et la jeta contre la vitre qui se brise. Un cri d'indignation se fit entendre, un jeune homme sortit la tête à travers la fenêtre et regarda, il sortit par la fenêtre et glissa le long de la gouttière. Il vit une première étoile et filante et se rua vers la colline. Le Visiteur et le petit François le suivait. Le jeune François s'assit au pied de la colline, et admira les étoiles. Soudain, le ciel se mit à changer de couleur et devient jaune orangé, puis rouge comme de la lave en fusion. Le jeune homme prit peur, lorsqu'une énorme boule de feu s'approcha de lui. Le Visiteur se rua et hurla: HENRY MAINTENANT!!
Le robot actionna la machine qui instantanément absorba toute la charge radioactive et les flammes de la météorite. Le ciel redevint calme et les jeunes gens se sentait heureux d'avoir réussi, les deux François allaient bien ! Ils étaient, certes, évanouis, mais au moins ils allaient bien! Ils ramenèrent l'adolescent jusqu'à sa chambre, certain qu'il ne se rappellerait de rien à son réveil. Après cela, ils se rendirent de nouveau dans le présent de François, où il retrouva son père. Heureusement, Raph n'avait rien de grave, Germain avait extrait la balle de son épaule et il allait s'en remettre!
Le Visiteur regarda Raph avec un sourire victorieux et celui ci comprit tout de suite que la mission avait été un vrai succès. Germain sauta dans les bras d'Henry et l'examina pour bien voir qu'il ne lui était rien arrivé. Il lui sourit et le regarda tendrement avant de l'étreindre passionnément. Les deux amants se contentaient pour le moment d'une étreinte, en sachant très bien qu'elle ne s'arrêterait pas là.
Raph dit au revoir à François, le petit garçon versa quelques larmes, mais Raph lui promit qu'ils se reverraient très bientôt. Au fond de son coeur, il avait mal, car il savait que Stella allait le quitter, mais pour François, il allait vivre sa vie avec elle comme s'il ne s'était rien passé. Il le pris dans ses bras pour la première fois et lui dit au revoir. Il salua également son double du futur. Et ils s'en allèrent, tous très calmes et très sereins d'avoir réussi leurs missions. Ils se retrouvèrent de nouveau en 2550.
-J'y pense... Vous l'avez envoyez ou l'autre mec en noir là? demanda Raph perplexe.
-Les zombies vont bien s'occuper de lui, tout ce que je sais c'est qu'il est dans la... MERDE!! MON SCEAU!!!

Raph parut désespèrer pendant quelques secondes, puis il demanda à Henry de le retransporter dans le passé, Stella devait s'inquiéter. Après son départ le Visiteur revint voir Henry et lui dit:
-On a vraiment assuré quand même!
-On? Oui! Germain et moi! Bravo à moi! Qui c'est qui a fait cette fucking machine hein?! Et c'est qui aussi qui l'a installée dans l'arbre hein?... s'emporta Henry

Le Visiteur étala de nouveau sa carte sur la table et se demanda si de nouvelles missions n'allaient pas s'annoncer prochainement. Parce que...
~It's the end of the end of the world as we know it! It's the end of the world as we know it and I feel fine!~

It's also the end of the story! I hope you liked!
To be continued! (maybe!)

Extra: Une journée banale

Germain se réveilla, et se remit au travail, il regardait de temps en temps Henry allongé sur le lit. Son torse, ses cheveux, sa bouche... Tout pouvait déconcentrer Germain lorsqu'il travaillait. Il décida d'être un peu sérieux dans son travail puisqu'ils attaquaient maintenant la forme du corps. C'était à lui de sculpter les moindres formes du corps d'Henry. Il se focalisait tellement sur son travail qu'il ne vit même pas que le robot était déjà levé et debout devant lui. Il eu un sursaut lorsqu'il le remarqua.
-Tu travailles toujours? demanda Henry
-Oui, j'aimerai avancer un peu pour le torse mais j'ai du mal... répliqua Germain
-Ah bon?

Henry s'approcha, prit les mains de Germain et les posa sur son corps encore chaud de la nuit passé. Il sourit d'un air un peu moqueur en voyant que le beau brun rougissait et baissait la tête et ne le regardait plus dans les yeux. Henry lui releva le menton et perdit son regard dans l'océan qu'étaient les yeux de Germain. Le jeune garçon était si beau et si fragile. Il posa délicatement ses lèvres contre les siennes, afin ils restèrent collés pendant une bonne minute avant qu'Henry ne décide finalement de passer ma main en dessous du T-shirt de Germain. Le jeune homme essaya de repousser les éteintes prétextant le travail. Henry se moqua encore une fois en attirant Germain vers lui et vers le lit.
-Nooon, vraiment! Faut que je travaille... supplia Germain.

C'est fort malheureux pour lui, mais il n'avait pas le choix. Il resentira sûrement un profond soulagement le jour où il finira son premier robot. Mais pour le moment, il devra se contenter de quelques heures de travail par jour.
The end~




Je me permets d'appuyer les propos de Mad, à ne vraiment pas lire si vous ne voulez pas que votre vision normale de Slimane soit totalement enterrée Razz Y'a même du 18+... c'est vraiment pas la peine de vous infliger ça si vous n'aimez pas du tout ça. Par contre les parties qui ne sont pas en spoilers sont niquel et on comprend très bien sans tout ce qui est romance et érotisme. Donc ces passages sont vraiment pour les amatrices (j'ai peu d'espoir pour les amateurs) de boy love, ça n'a aucun autre interêt sinon (à part traumatiser ou dégouter les esprits les plus sensibles Razz)


Dernière édition par 7ang33k le Sam 3 Mar 2012 - 14:22, édité 1 fois (Raison : Mettre les derniers chapitres !)

Léo
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 8468
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Invité le Sam 14 Jan 2012 - 22:37

J'ai lu survolé la partie en spoiler et j'ai survécu.
:tepic:

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Mad le Dim 15 Jan 2012 - 11:34

1uG a écrit:J'ai lu survolé la partie en spoiler et j'ai survécu.
:tepic:

ah ben ça va alors^^

Léo, mais c'est pas du 18+ du 16 tout au plus roh Embarassed

Désolée pour les quelques fautes bizarres tel que NEUTROPHILES, mon correcteur a planté je crois >< Je corrige!
avatar
Mad
Ex Opérateur
Ex Opérateur

Féminin Messages : 3190
Date d'inscription : 07/05/2011
Age : 24
Localisation : Nancy/ ou Verdun

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par 7ang33k le Dim 15 Jan 2012 - 15:18

Cool ! Enfin ! Very Happy Je print ça, je la lis ce soir tranquilou dans mon lit et je reviens poster un avis ! Very Happy
avatar
7ang33k
Ex Modo
Ex Modo

Masculin Messages : 1636
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 24
Localisation : Metz

http://7h3-n01r.overblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Dewel le Dim 15 Jan 2012 - 17:56

CHEESECAKE! *j'avais super envie de dire ça*

Ta fan fic me donne le smile, wholalaaaaaa!
Moi aussi j'ai lu les spoiler, j'ai survécu aussi! ^^ *réfléchit deux secondes au dernier spoiler en image*
Baah si on coupe:
"Les deux amants restèrent collés pendant plus de deux heures sans s'arrêter. Ils ne pouvaient défèrent l'étreinte qui les liaient tous les deux. Quand ils eurent fini, Germain se blottit contre Henry." Cette partie là, ça pourrait le faire en images! 8D *ook je sors*

Sinon, j'aime beaucoup comment tu écris, vraiment!
Et puis, je comprends Marty qui veut ressembler au VDF, quand même, voyager dans le temps, se prendre quelques tartes de temps en temps ook mais quand même, sauver le monde! o:
avatar
Dewel
Humaniste
Humaniste

Féminin Messages : 241
Date d'inscription : 18/12/2011
Age : 20
Localisation : Ille et Vilaine (35)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Léo le Dim 15 Jan 2012 - 19:42

Dewel : ouais, c'est ce genre de partie qui est 16+, voir 18+ et qui mérite amplement son spoiler Razz je suis content en tout cas de voir que les gens le prennent bien Smile

Léo
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 8468
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par GhostWriter le Dim 15 Jan 2012 - 19:44

J'ai créé un nouveau sujet pour débattre du côté "BL" de l'histoire. Donc, ce serait bien de juste donner son avis sur le texte ici. Merciii.
avatar
GhostWriter
N+1
N+1

Masculin Messages : 2817
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Caelvanost le Dim 15 Jan 2012 - 19:48

Je trouve cette fan fic très bien et le contenu ne me choque pas du tout. J'aime beaucoup l'idée du Marty (étant fan de BtF, j'ai même un mug et tout). Mais bon, je pense pas que la relation entre Germain et Henry sois comme ça, il peut y avoir un amour entre la création et son créateur sans pour autant que ça vire au cul. Mais bon.
avatar
Caelvanost
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Masculin Messages : 555
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 25
Localisation : DERRIÈRE TOI, CONNASSE !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par -Nora- le Dim 15 Jan 2012 - 19:58

Comme j'ai été émigré, je résume:

:like:
avatar
-Nora-
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 996
Date d'inscription : 15/12/2011
Age : 25
Localisation : Chez les fous

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Léo le Dim 15 Jan 2012 - 20:48

Tout ce qui est débat sur le boy love de cette fan fic ou ce genre de boy love en général, allez le poster ici svp => http://www.frenchnerd-fanclub.com/t2066-debat-le-boy-s-love-de-la-fan-fic-de-madlyn

Sinon ici, parlez de la fic en elle-même !

J'ai bien aimé le rapport à Retour vers le futur sans qu'il y ait pour autant un véritable cross over (avec les personnages et tout). C'était bien pensé et bien introduit. En ce qui concerne la partie romance j'ai bien aimé aussi, un peu trop rose, coup de foudre (j'avais écrit coup de foutre :lolface:) et niais mais pas trop non plus donc ça passe et j'ai pu l'apprécier à sa juste valeur Smile Quant à l'écriture en elle-même, c'est sympa et pas surchargé, agréable à lire même si des fois j'ai eu des petits problèmes pour savoir de qui ça parlait ou bien certaines phrases sont un peu mal construites. Mais ça se survole facilement Wink

Léo
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 8468
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par lili la souris le Dim 15 Jan 2012 - 21:29

j'ai lu et aimé. C'est assez bien écrit dans l'ensemble. j'aimerai bien lire la suite.
avatar
lili la souris
Missionnaire
Missionnaire

Féminin Messages : 336
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 33
Localisation : Roubaix

http://www.wix.com/lililasourisphotogra/lililasourisphotographie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Mad le Dim 15 Jan 2012 - 21:47

Alors, merci d'avoir aimé, j'ai essayé d'écrire le mieux possible et comme ça me venait!
Pour ceux que ça intéresse je travaille actuellement sur le 4ème chapitre Smile
qui devrait venir genre... Jeudi ou vendredi soir Smile
avatar
Mad
Ex Opérateur
Ex Opérateur

Féminin Messages : 3190
Date d'inscription : 07/05/2011
Age : 24
Localisation : Nancy/ ou Verdun

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par lili la souris le Dim 15 Jan 2012 - 22:30

hate de lire la suite. vivement quand tu vas la poster.
avatar
lili la souris
Missionnaire
Missionnaire

Féminin Messages : 336
Date d'inscription : 06/11/2011
Age : 33
Localisation : Roubaix

http://www.wix.com/lililasourisphotogra/lililasourisphotographie

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Caelvanost le Dim 15 Jan 2012 - 22:59

Nan c'est vrai. C'est bien. On enleve la partie Yaoi et ça pourrais faire un debut de saison 3.
avatar
Caelvanost
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Masculin Messages : 555
Date d'inscription : 29/11/2011
Age : 25
Localisation : DERRIÈRE TOI, CONNASSE !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Léo le Dim 15 Jan 2012 - 23:15

@Caelvanost a écrit:Nan c'est vrai. C'est bien. On enleve la partie Yaoi et ça pourrais faire un debut de saison 3.

J'avoue ! Razz

Léo
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 8468
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: [ Fan-Fiction ] Il est de retour (vers le futur...)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» L’actualité hebdomadaire de Frenchnerd
par Tanuki Aujourd'hui à 0:19

» [Cadeau pour Frenchnerd] Les 10 ans de Frenchnerd !
par Eclat de Noisette Hier à 23:30

» [Websérie] Preview avec Bertrand Usclat, Justine Le Pottier et Slim
par Malva Hier à 23:25

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par gaea Hier à 21:08

» [Livre] "Les Yeux" écrit par Slimane-Baptiste Berhoun
par gaea Hier à 21:04

» [Dessin] Fanarts de Moisy
par Dany Hier à 12:59

» Les futurs projets des Frenchnerdiens
par yao Hier à 10:20

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Hier à 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Dim 9 Déc 2018 - 18:22

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Dim 9 Déc 2018 - 18:19

» [Op. Wiki] Frenchnerd
par yao Dim 9 Déc 2018 - 2:42

» [Photographie + LEGO] Quand le VDF croise l'univers des LEGO
par Moisy Sam 8 Déc 2018 - 21:27

» [Dessin] Memes du VDF
par Norowelle Sam 8 Déc 2018 - 21:15

» [Série TV] Nicolas Berno dans Balthazar
par Titmoff Sam 8 Déc 2018 - 16:56

» [2017.09.05] 3ÈME DROITE - UN FEUILLETON TWITTER
par yao Sam 8 Déc 2018 - 0:57

» Le manga du Visiteur du Futur : La Brigade Temporelle
par L'aigle Sam 8 Déc 2018 - 0:46

» [Fan-fiction VDF] Du simple au Double
par DaraDjinn Ven 7 Déc 2018 - 22:48

» [Film] Frenchman de François Descraques
par yao Jeu 6 Déc 2018 - 15:03

» [Vidéos] Les Frenchnerdiens sur Topito
par yao Mer 5 Déc 2018 - 23:06

» [Vidéo] Les Frenchnerdiens sur la chaîne Youtube de Julien Pestel
par Titmoff Mer 5 Déc 2018 - 20:43