[Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par coeurdencre39 le Mer 25 Avr 2012 - 21:48

Ca fait un petit moment que j'ai envie d'écrire une fan-fic VDF et je profite de ces vacances pour la commencer. Je la mettrai par petits bouts pour pas décourager les gens (j'en suis actuellement à trois chapitres). Ca se passe après la saison 2 Wink
C'est pas forcément très bien écrit, 'fin bon je vous laisse juger

Prologue
Spoiler:

Tout semblait calme. Il était difficile de dire si cela était rassurant ou non. Certes cela signifiait qu'il n'y avait pas zombies dans le coin, car quand ils sont là il est difficile de les louper vu leur discrétion -et leur odeur. Mais le silence était oppressant. Henry n'était pas encore rentré. Où était donc encore passé ce fichu robot ? Il faudrait donc continuer d'élaborer les plans sans lui...
Même si les choses s'étaient améliorées ces derniers temps, il y avait encore pas mal de boulot avant de pouvoir retrouver un semblant d'une vie normale sur Terre. Deja il était désormais possible de sortir de ces trous à rats, ces souterrains qui s'étendaient comme une fourmillière sous la capitale, car les pluies acides avaient cessé. Comme quoi tous ces efforts n'étaient pas vains, mais il fallait tout de même continuer. Tant de gens étaient morts, il en restait si peu (à sa connaissance du moins). Mais serait-il possible de les faire revenir ? Les zombies redeviendraient-ils d'honnêtes citoyens ? Tout ceci ne créerait-il pas le plus gros paradoxe temporel jamais vu ? Ces paradoxes temporels étaient un vrai casse-tête, et ne cessaient de venir foutre en l'air tous les plan établis !
Mais il fallait se battre, contre eux, contre les zombies. Toujours. Jamais un répit. Il suffisait de baisser les bras pendant ne serait-ce qu'un instant, et le travail de plusieurs années s'écroulait, ou bien un zombie venait vous croquer. C'est ça la vie en 2550.

Chapitre 1


Spoiler:
- Henry ! Viens voir ce que j'ai trouvé !
-Quoi ? bougonna le robot dans sa moustache.
- Des conserves ! Elles ne sont périmées que de deux ans !
- Génial, lança Henry d'un ton sarcastique
- Tu pourrais au moins faire mine de te réjouir, avec tous les efforts que je fais!
-Je te rappelle que je suis un robot, que je ne suis pas obligé de manger, donc remplir mon estomac n'est pas vraiment ma principal préoccupation.
- Ca change quand même du Whiskas, murmura le visiteur.
- Bon allez viens, il n'y a rien d'intéressant ici, ajouta Henry en se dirigeant vers ce qu'il restait de la porte du magasin.
- Tu rigoles ?
- Quand je disais quelque chose d'intéressant, je ne pensais pas à de la nourriture, mais par exemple, trouver des autres survivants qui se seraient abrités ici.
- De toute façon, s'il y a eu des gens ici, les murs ne les ont pas protégés des radiations... ils sont transformés en zombies depuis longtemps!
- Et n'as-tu pas songé une seule seconde qu'ils aient pu avoir la même idée que nous et creuser des galleries depuis ici ? Des galleries qu'on ne connaitrait pas puisqu'elles ne sont pas reliées aux nôtres !
- Ton argument semble cohérent. Seulement je ne vois pas de trace de gallerie ici.
- C'est bien pour ça que je dis qu'on doit aller voir ailleurs, andouille !
- Andouille ! Ah il y a tellement longtemps que je n'ai pas mangé ces choses-là... Je vais aller voir s'il y en reste en rayons!
Et le visiteur partit au quart de tour, son long manteau voletant derrière lui. Henry secoua la tête d'un air désespéré et soupira, puis se dirigea vers la sortie du magasin.
Il erra dans les rues dévastées. Il ne songeait même plus à tout ce qu'il devait encore faire pour sauver l'humanité. Ils avaient déjà tellement galéré pour en arriver là. Et alors quoi ? Il n'y avait plus de pluie acide, il était possible de sortir dans les rues... et il n'y avait personne d'autre qu'eux, aucun survivant. Hormis eux et les Lombardis, mais il était préférable de ne plus avoir affaire à ces deux là, ils avaient déjà causé assez d'ennuis. Leur grand rêve de sauver l'humanité était-il vain ? Impossible ? Peut-être que toutes les personnes qui étaient mortes ces dernières décennies ne pouvaient réellement pas être sauvées.
Henry s'arrêta devant une plaque d'égout. Un bon accès pour se cacher sous terre. Il fallait qu'il aille vérifier. Il déplaca le lourd disque de métal et s'accroupit pour écouter, à l'affut du moindre bruit provenant des sombres profondeurs de la ville, essayant de distinguer quelque chose dans la pénombre.
- Ah! Te voilà enfin !
Le coeur d'Henry s'emballa. Il venait d'etre sorti de sa torpeur par une voix inconnue, une voix de femme. Il leva lentement la tête et vit de ses yeux émerveillés une jeune femme aux longs cheveux noirs un peu en pagaille.
- Je t'ai cherché partout ! Du coup comme je ne te trouvais pas, j'ai du continuer à élaborer les plans toute seule ! Et tu sais ce que j'en ai conclu ? Que ce n'était pas le fils du type qu'il fallait empêcher de jouer à la console, mais bien sa soeur! C'est un peu compliqué mais je t'expliquerai. J'espère que tu as au moins fait quelque chose d'utile, aujourd'hui ? Je vais chercher à manger, on se retrouve ce soir, au labo. Et tu as intéret d'etre là cette fois ! J'en ai marre de me farcir tout le boulot!
Et elle s'éloigna d'un pas décidé. Henry resta figé pendant quelques secondes, le temps de réaliser, puis reprit ses esprits et songea à questionner la jeune femme pour savoir d'où elle le connaissait. Mais il n'avait pas été assez rapide. Elle avait déjà disparu.
Il la chercha pendant presque une demi-heure, en vain. Il retourna voir au magasin puisqu'elle avait parlé d'acheter à manger. Cependant il n'y trouva que son compagnon, chargé de provisions. Abandonnant tous ses projets, ils retournèrent tous deux au QG.
- Je pense qu'on devrait le faire demain, marmonna le visiteur, la bouche pleine d'andouillette. On a assez attendu, et des missions comme ça on en a déjà fait pleins. Enfin, j'en ai déjà fait pleins. Je retourne dans le passé, je dis à ce sale môme de ne pas jouer aux jeux vidéos sinon voilà ce qui va se passer et tout le tralala et puis...
- Sauf que ce n'est pas le gosse, la source de notre problème, mais sa soeur, coupa Henry.
Le visiteur avala de travers et s'étouffa. Après avoir toussé à en cracher ses poumons, il lança :
- Ne me dis pas que tu es en train de remettre en cause tous nos plans élaborés ces deux derniers mois ?
- Ecoute, il faut que je te dise...
- Non parce que moi je commence à en avoir marre de ce manque de confiance. Est-ce que je me suis déjà trompé de cible ? Non ! Enfin, pas souvent...
- S'il te plait, attendons juste quelques jours, histoire d'y réfléchir un peu et...
- Mais nous y avons déjà réfléchi des heures et des heures Henry ! Tu étais avec moi, nous étions d'accord sur les plans ! Pourquoi changer maintenant ?
- Je pense que nous nous sommes trompés c'est tout...
- Ca m'étonne que tu dises nous, c'est toujours ma faute d'habitude ! Et puis j'en ai marre! Je vais aller la faire maintenant cette foutue mission, et après ce sera affaire classée!
Il appuya sur plusieurs boutons de la machine qu'il portait au poignet, il y eut un petit bip, et il disparut dans un éclair coloré. Henry soupira et alla se préparer un café.

Le visiteur avait programmé sa machine pour se téléporter en 2019. Il était déjà dans la maison de sa cible. Ce n'était peut-être pas très poli de rentrer de cette manière chez quelqu'un mais ça n'avait pas l'air de le déranger le moins du monde. Il se trouvait dans un couloir dont le sol était recouvert de moquette. Tout était calme. Il n'avait pas choisi la date au hasard. Les parents du gosse n'étaient pas là. Il serait plus tranquille. Au moins le père ne le chasserait pas de la maison d'un coup de fusil, ce qui faciliterait la tâche. Il s'apprêtait à entrer dans la chambre, mais arrivé devant la porte, la première du couloir, elle s'ouvrit brusquement, et il se retrouva nez-à-nez avec l'adolescent.
- Non surtout ne va pas essayer ta nouvelle console ! Sinon voilà ce qui va se passer : tu vas passer des heures scotché devant l'écran, tellement d'heures que tu vas avoir les yeux gonflés et rouges, ce qui te vaudra le nom de "lapin crétin" au lycée ! Tu seras la risée de ta classe et plein de ressentiment, tu voudras...
Il s'arrêta net. Il venait d'y avoir un bip, et ça ne venait pas de sa machine. Un éclair coloré, et devant lui apparut de nulle part une jeune femme. Tous deux ne purent s'empêcher de pousser un cri.
- Qu'est-ce que vous fichez ici ? Vous n'auriez pas du être là, d'après mes plans! s'énerva la fille. Oh ! Vous avez une machine... vous venez du futur aussi alors !
Le visiteur observa la fille. Elle n'était pas très soignée. Ses cheveux étaient emmelés, ses habits sales et dépareillés. Non décidemment ça ne pouvait être une fille de cette époque. Elle venait du futur, et certainement de la même époque que lui.
- Euh... oui c'est ça. Et je suis venu pour empêcher la fin du monde de se produire, donc si vous pouviez ne pas intervenir dans mes plans, ça m'aiderait beaucoup...
- Bon, il faut le dire si je vous dérange ! coupa l'adolescent qui commençait à ne plus rien comprendre à ce qui se passait.
- ... sauf que je suis là pour la même raison, enchaina la fille. Donc accomplissons cette mission et finissons-en.
- C'est bien ce que je disais. Reprenons *il se racla la gorge et se tourna vers l'adolescent de nouveau*. Surtout ne va pas jouer à ce...
La fille éclata de rire.
- Quoi ? Vous avez quelque chose contre ma méthode de persuasion ?
- Non, non, c'est une manière comme une autre, surement efficace. Mais on voit que vous n'êtes pas professionel. Vous vous êtes juste trompé de cible.
- Pardon.
- Je dois reconnaître que les plans pour cette mission m'ont donné du fil à retordre à moi aussi. Au début je pensais comme vous, que c'était la faute du garçon. Mais en réalité c'est sa soeur la source du problème.
- La petite ? Laissez-moi rire! Je l'aurais remarqué si elle avait un rôle dans cette histoire ! Des mois qu'Henry et moi étudions ces plans, il est impossible qu'on se soit trompés !
- Qu'est-ce que vous venez de dire ?
- Qu'on ne s'était pas trompés... vous avez une objection contre ça, mademoiselle ?
- Vous avez cité un nom.
- Henry. C'est mon robot, et mon assistant. Bon allez je suis désolée mais je pense que vous feriez mieux de retourner dans le futur, vous verrez alors les résultats prodigieux de ma mission.
- Bougre d'idiot ! Je me tue à vous expliquer depuis cinq minutes! C'est la fille qui va piquer le jeu vidéo à son frère ! Il va ensuite l'engueuler et la petite, folle de rage enverra la console qui atterira dans l'oeil de son frère, et c'est pour ça qu'il aura les yeux tout rouges...
- ... et se fera traiter de lapin crétin, je sais. Pour la fin on est d'accord. Il aura un tel désir de vengence qu'il posera une bombe sur la maison de ses anciens camarades de classe, sauf que cette bombe qu'on lui aura vendue comme "n'agissant que sur un perimètre de quelques dizaines de mètres" sera en fait une bombe nucléaire ravageant la moitié du pays...
-... ma petite soeur n'a rien à voir avec ça, coupa le garçon. Laissez-là tranquille !
- Ah ! Vous voyez! Même lui est d'accord, ajouta le visiteur.
La fille allait répliquer quand la porte juste derrière elle s'ouvrit. Une petite fille d'une dizaine d'années apparut sur le pas de la porte, une console dans les mains. Elle se figea en voyant les deux inconnus chez elle.
- Lisa! Sauve-toi ! cria son frère.
La petite, paniquée, poussa un cri perçant, et balança sa console de toute ses forces. L'appareil traversa le couloir à toute vitesse, sifflant en passant à deux millimètres de l'oreille du visiteur, qui n'entendit du coup pas le choc qui suivit.
- NON ! s'écria la jeune fille.
Le visiteur se retourna et vit l'adolescent qui se tenait le visage entre les mains, cachant ses yeux, la console en morceaux à ses pieds. En même temps que la fille il s'approcha pour voir comment allait le garçon, espérant pouvoir rattraper la situation et quand même sauver le futur. Mais à ce moment, quelqu'un toqua à la porte.
- C'est le voisin. J'ai entendu quelqu'un crier. Est-ce que tout va bien ?
Le visiteur et la mystérieuse jeune fille se regardèrent, effrayés, et tous deux se téléportèrent en même temps.


Chapitre 2

Spoiler:
Dans le laboratoire, tout était calme. On entendait que le bruissement des pages du vieux livre que feuilletait Henry, et le grincement du Castabot qui s'approchait de son maître pour lui apporter un café. Henry ferma le livre et remercia son petit robot en prenant une gorgée de café.
- Ah mon petit ! Je regrette que tu n'ais pas été là. Toi tu me crois au moins n'est-ce pas ?
Le petit robot hocha la tête.
- Tu l'aurais vue. Elle était si belle. Depuis si longtemps que je n'ai pas vu une femme. Une vraie, pas cette idiote de Lombardi, ça ne compte pas. Elle aussi cherche à annuler la fin du monde. On pourrait s'associer avec elle. Enfin, je ne sais pas si IL voudrait. Oh et puis après tout ! On s'en fiche de son avis. J'en ai marre de me faire commander. Tout ça sous prétexte que je suis un robot ! C'est quand même moi qui ait fabriqué tout le matériel de ce labo, qui répare la machine...
Le Castabot hocha la tête, l'air surpris.
- Toi tu me comprends, c'est normal. Tu es un robot aussi. Il ne t'accorde pas beaucoup d'importance... Parce que tu n'es qu'une machine. Mais moi aussi j'en suis une. Est-il vraiment mon ami alors ? Je suis sur qu'elle n'est pas pareille, qu'elle me considérerais comme un humain à part entière...
Il y eut une sorte de grésillement, suivi d'un flash de lumière et le visiteur apparut devant lui. Les deux robots prirent alors un air innocent.
- Ce n'est pas possible ! s'énerva le visiteur.
- Ton plan a encore foiré ? Je t'avais prévenu.
- Ta gueule Henry ! Mon plan aurait très bien marché si cette idiote n'avait pas été là !
- Il y a donc bien quelque chose que tu n'avais pas prévu...
- Mais elle n'aurait pas du être là ! Cette fille, là, elle vient de la même époque que nous. Sa présence a donc tout chamboulé ce qui aurait du se passer -et donc ce qu'avaient brillamment prévu mes plans- et tout ce que j'ai fait n'a...
- Qu'est-ce que tu viens de dire ? coupa Henry. Une fille, venant de la même époque que nous ?
- T'emballes pas Henry, elle vit peut-être à des kilomètres d'ici. Et si c'est pour pourrir nos missions aussi efficacement qu'elle vient de le faire, elle peut rester où elle...
- Elle est tout près ! Je l'ai vue ! Tout à l'heure quand tu étais dans le magasin ! Elle m'a même parlé. Elle parlait de la mission justement.
- Et bien sur tu ne m'en as rien dit bougre d'idiot !
- Si ! Enfin pas directement... Tu te rappelles avant que tu ne partes, quand je t'ai dit que nos plans n'étaient peut-être pas bons, que c'était plutôt la soeur de la cible, le problème...
- C'est elle qui t'a raconté ça ? En effet la fille que j'ai vue avait la même conviction, c'est forcément la même. Et toi comme un abruti tu l'as crue ?
- Elle a peut être raison ! Et si on s'était trompé dans nos plans ? Si elle a l'habitude de faire des missions comme les nôtres elle pourrait nous aider...
- Hors de question Henry ! Je ne veux pas que cette cloche qui crée les catastrophes au lieu de les empêcher, ne vienne pourrir nos missions! C'est déjà assez difficile comme ça!
- S'il y a bien une catastrophe ici, c'est toi. Tu ne peux même pas admettre que tu aies pu te tromper, ni que nous ayons besoin d'aide. Tu te prends pour le maître du monde, mais si tu continues comme ça tu seras gouvernant d'un tas de ruine infesté de nécrophiles. On fait mieux comme royaume.
Et Henry sortit du laboratoire en claquant la porte, suivi de son Castabot qui avancait en émettant des petits grincements étranges.
Le visiteur se laissa tomber assis, contre le mur poussiéreux. Il fut pris par un désagréable sentiment de solitude et d'impuissance. Jamais il n'arriverait à sauver cette fichu planète. Quant à Henry, il reviendrait c'était certain. Il y avait quelque chose qui le travaillait d'autant plus. Ce qui venait de se passer. Il avait beau dire, au final c'était bel et bien la petite soeur de la cible qui avait causé le drame. Et si la fille avait raison, et si LUI s'était vraiment trompé dans ses plans ? Mais comment était-ce possible ? Cela faisait des mois qu'il travaillait dessus... Comment aurait-elle pu réussir là où lui avait échoué après tant de travail ?


Henry errait dans les rues désertes, réfléchissant à ce qu'il pourrait faire. Mais au fond il le savait déjà. Il voulait LA retrouver. Elle était son seul espoir, et le seul espoir de l'humanité. Il y avait bien longtemps que l'autre bon-à-rien était dépassé et ne servait plus à rien.
Il retourna dans la ruelle où il l'avait vue la première fois. La bouche d'égout était toujours ouverte. Mais il n'y avait personne. Il se pencha et regarda dans les profondeurs obscures. Il sentit une odeur des plus désagréables, mais cela ne le choqua pas, étant habitué à la présence de nécrophiles. Cependant il n'entendit ni ne vit quoi que ce soit. Il avança encore mais la rue menait à un cul de sac. D'où avait donc pu sortir cette bonne femme ?
Il allait faire demi-tour quand il entendit un bruit suspect et se retourna. Cela venait d'une poubelle accolée contre le mur. Il la fixa pendant un instant. Le bruit cessa. Il s'approcha prudemment pour essayer d'entendre à nouveau le bruit et déterminer sa provenance. C'est à ce moment que le couvercle de la poubelle sauta et qu'en sortit une étrange créature.
Il n'y avait aucun doute, cela était bien un chat. Cependant la créature était méconnaissable. Les oreilles déchirées, les yeux vides sortant de leurs orbites, les poils absents mis à part quelques touffes par-ci par-là, c'était difficile à croire pourtant cela ressemblait bel et bien à un chat zombie.
Henry n'eut pas le temps de réagir. Le félin avait bondi sur le Castabot et le lacérait de coups de griffe et de dents, flottant dans les airs également, perché sur le robot. Même si la solide cuirasse protégeait le Castabot, il était complétement aveuglé et paniqué, et ne cessait de se secouer et d'avancer à toute vitesse dans tous les sens pour tenter de faire tomber son assaillant en poussant des petits couinements, mais tout ce qu'il réussissait à faire, c'était de foncer dans les murs qui l'entouraient. Il finit cependant par s'extraire de la ruelle et continua son chemin à l'aveuglette, disparaissant à la vue d'Henry.
- Mon bébé ! Reviens !
Et il se mit à sa poursuite. Il le retrouva dans la rue principale, toujours en train de se cogner contre la facade d'un batiment. Il perdit de l'altitude, et finit par dégringoler en finissant sa chute dans une sorte de trappe inclinée qui ressemblait à l'entrée d'une cave. Il s'approcha et cria :
- Tu es là ? Tu vas bien mon bébé ? Réponds moi !
Mais il n'eut aucune réponse. Et il sauta également par la trappe. Il resta bouche bée. Il n'était pas seulement dans une cave, mais l'endroit avait été agrandi et il y avait de nombreux tunnels qui en partaient. Il avait bien raison, il existait bel et bien un autre réseau souterrain, qui ne communiquait pas avec le leur. Il savait que désormais il l'a trouverait.
Seulement, des pas approchèrent, par l'un des tunnels. Et ce n'était pas la fille.


Chap 3

Spoiler:
Henry ne put s'empêcher de crier, et l'autre en fit de même. Il avait beau désormais savoir qu'il était un robot, voir une copie conforme de lui-même lui fit un choc. Puis il se détendit, ainsi que son clone.
- Et bien je ne m'attendais pas à ça, annonça l'autre Castafolte.
- Je dois avouer que moi non plus...
- Je ne pensais pas qu'il existait encore des robots à mon image en état, après tous ces cataclysmes. Finalement je vous avait conféré une certaine solidité et résistance à tous types de ....
- Vous n'avez rien conféré du tout...coupa Henry
- Comment ça ? Ah oui j'avais oublié ! L'égo surdimensionné ! Chacune de mes créations ne peut admettre qu'elle est un robot sous peine de bugguer...
Henry soupira.
- Ca va vous paraître surprenant, mais je sais que je suis un robot. Ce que j'essaie de vous faire comprendre c'est que vous en êtes un aussi.
- C'est ridicule voyons ! En revanche j'aimerais bien savoir comment le fameux bug de fabrication a pu être corrigé...
- Henry ! appela une voix en écho dans un tunnel.
- Oui ? Répondirent les deux Henry en choeur.
Ils se regardèrent, surpris.
- Enfin ! s'exclama l'autre Castafolte. C'est moi qu'elle appelait, qu'est-ce que tu crois ? Nous travaillons ensemble...et même plus, ajouta-t-il avec un clin d'oeil.
Henry se sentit pris de jalousie, quand la fille apparut.
- Ah tu es là Castou !
Elle s'aperçut qu'il y avait deux Castafoltes et stoppa net. Henry ne put s'en empêcher, il allait imploser.
- Castou... CASTOU ! AH AH AH ! s'esclaffa-t-il.
La fille lui lança un regard perçant et il arrêta immédiatement de rire.
- Bon, j'en déduis que c'est toi le vrai, ajouta-t-elle en se tournant vers Castou.
- Le vrai, enchaina Henry, vous voulez rire ?
- Silence ! cria-t-elle.
- Felena, ne me dis pas que tu n'avais même pas réussi à me reconnaître à côté d'une de mes créations?
- Si si, bien sur. Bon on pourrait m'expliquer ce que c'est que cette histoire ?
"Felena, songea Henry. Quel beau prénom."
- Je n'en sais pas plus que toi, annonça Castou en se tournant vers Henry. Mais j'imagine que s'il y a un Castafolte, il n'est pas seul. Il doit y avoir au moins un humain avec lui.
- Mais bien sur ! s'exclama Felena. Il en avait parlé !
Les deux Henry la regardèrent, aussi étonnés l'un que l'autre
- Cet idiot que j'ai croisé durant ma dernière mission. Il m'avait parlé d'un Castafolte, c'est toi je suppose ?
- J'en ai bien peur, soupira Henry.
- Et que fais-tu ici ?
- En fait je suivais le Castabot, un petit robot que j'ai fabriqué et auquel je tiens beaucoup. Il m'est très utile pour mes missions, il part en éclaireur dans les endroits inaccessibles. Il s'est fait attaquer et est tombé dans cette cave. Il ne doit pas être bien loin.
- Mm... je vois, fit Felena. Je te propose un marché. Nous t'aidons à retrouver ton robot, et ensuite tu nous aideras -grace aux capacités de ton robot notemment- dans nos missions.
Voyant Henry hésiter, elle annonça.
- Je comprendrais bien sur que tu ne veuilles pas abandonner ton ami... Mais il est hors de question que nous le prenions avec nous également. Tu comprends, il a déjà fait échouer ma dernière mission... on ne peut pas se permettre...
- Je comprends très bien! coupa Henry. Et ce n'est pas un problème.
Il lui en voulait toujours après leur dernière engueulade. Et il voulait vraiment retrouver son Castabot.
- J'accepte votre proposition.
- Génial ! s'exclama Felena.
En revanche, Castou n'avait pas l'air aussi enthousiaste.
Felena fit signe à Henry de la suivre et ils s'engouffrèrent dans le labyrinthe souterrain. A priori il y avait également des zombies ici, Henry le sentait. En même temps, ils étaient partout. Ils avancèrent pendant un petit quart d'heure puis Felena s'arrêta devant un mur et posa sa main dessus. Le mur se mit alors à pivoter.
- Ingénieux ! s'exclama Henry. Ca reconnait les empreintes digitales ?
- Non, non, c'est bien moins sophistiqué! Ca reconnait seulement les tissus vivants. Ainsi on est protégé des zombies. Il n'y a que moi qui peut l'ouvrir.
- C'est moi qui ai inventé et fabriqué ce système, se vanta Castou.
- Oui, c'était brillant, assura Felena.
Castou se dandina de fierté et lança un regard narquois à Henry. Ils entrèrent alors dans le labo.
Ca n'avait rien à voir avec le petit trou miteux où avaient vécu Henry et le visiteur. Ce n'était plus seulement un tunnel mais le lieu avait été agrandi en une vaste pièce qui ressemblait à une grotte un peu basse de plafond. Mais le plus étonnant était le contenu de cette pièce. Alors que le laboratoire d'Henry ne renfermait que quelques morceaux de ferraille et autres babioles dans le genre, celui-ci comportait des tas de machines apparemment très sophistiquées.
- Comment...? bafouilla Henry.
- Pas mal hein ? annonça Felena, sans attendre de réponse.
- Croquette n'est pas rentrée, fit remarquer Castou en regardant une écuelle contenant un rat mort.
- Bah ! Au diable cette foutue bestiole ! Au moins je ne me ferai pas croquer un doigt.
- Tu ne sais pas t'y prendre avec elle, c'est tout.
- C'est facile pour toi...
- Et pourquoi ça ?
Il y eut un silence. Felena s'était rendu compte qu'elle venait de faire une gaffe. Ca aurait presque pu passer si Henry n'avait pas ajouté :
- En même temps, qui oserait croquer un être qui n'est pas de chair ?
- Ca suffit ! s'écria Felena.
Les deux robots se turent.
- La nuit va tomber. Allons dormir un peu. Nous irons chercher ce robot demain.
Castou, qui s'était arrangé un lit avec un espèce de vieux matelas moisi, s'éxecuta, et Felena fit de même.
- Désolée, nous n'avons pas d'autre matelas. Nous irons en chercher un demain.
- Ne vous en faites pas, j'ai l'habitude, assura Henry, qui se posa sur le sol.
De toute façon, Henry ne pouvait pas dormir. Il était un robot. Il attendrait que les autres dorment profondément et il sortirait d'ici. Il pourrait même commencer les recherches tout seul.
Mais quelques minutes plus tard, Felena se leva et s'approcha du lit de Castou. Ce dernier grommela lorsqu'elle lui remonta la manche de sa blouse.
- Qu'est-ce que...
- Tu es un robot !
Il y eut un bip et le robot s'éteignit, la tête pendante sur le côté. Felena se tourna vers Henry qui la regardait d'un air incrédule.
- Quoi ? Je suis bien obligée non ?
- Vous faites ce rituel tous les soirs ?
- Bien sur. Sinon il se rendrait compte qu'il ne peut pas dormir. Là au moins il se souvient être allé se coucher et donc quand je le reboot le matin il croit qu'il a dormi. Quant à vous je ne sais pas trop quoi faire...
- Pas la peine de me réserver le même sort. Moi je suis au courant... que je suis une machine.
- Vous avez peur.
-Pardon ?
- Oui. C'est une ruse. Vous pensez être le vrai Docteur Henry Castafolte mais vous avez peur que si vous me disiez vos convictions, je rélève votre manche et que vous ne découvriez la vérité et buguiez à votre tour ! Je comprends votre désarroi.
- Alors premièrement, s'énerva Henry. Il n'y a pas de "véritable" Docteur Henry Castafolte. L'histoire serait trop longue à vous raconter mais je peux vous assurer que j'ai rencontré mon... hum... créateur -on sentait une certaine déception dans sa voix-, et deuxièmemement...
Il releva la manche de sa blouse. Sur son avant-bras était imprimé un dessin enfantin d'un petit bonhomme à moustache avec un petit robot à côté, le tout entouré d'un coeur.
- WHAT THE F... Pardon, je me suis trompé de bras, dit-il en remettant en place sa manche. C'est mon p'tit qui m'a fait ça. Le taquin!
Il remonta l'autre manche et cette fois-ci le code barre apparut. Felena regarda tour à tour le tatouage et le visage d'Henry.
- C'est donc vrai ? Vous avez surmonté le bug de fabrication.
- Avec brillo, assura Henry avec un petit sourire. Felena vint s'asseoir à côté de lui.
- Vous pensez que ça pourrait arriver à Castou ?
- Pourquoi pas ? Je pense que si vous arrêtiez déjà le rituel de la nuit, ça aiderait. Le choc de voir le code barre est trop fort. Mais s'il l'apprend plus en douceur -en se rendant compte qu'il ne peut pas dormir par exemple- ça peut passer.
- Il en est hors de question! s'indigna Felena. Que penserait-il de moi s'il apprenait que je lui ai caché la vérité pendant tout ce temps ?
- Il vous pardonnerait, j'en suis certain. Il vousapprécie beaucoup, je crois.
- Je sais...
- D'ailleurs... entre vous, est-ce que... ?
- C'est un peu compliqué, expliqua-t-elle en esquissant un sourire gêné. Je crois qu'il a beaucoup trop de sentiments pour moi, et comme il ne sait pas qu'il est un robot, il ne se rend pas compte à quel point notre avenir ensemble est limité.
- Ca vous pose un problème, une histoire entre un humain et un robot ?
- Non non, assura-t-elle. Pourquoi pas après tout ?
Mais le ton de sa voix n'était pas convainquant, ce qui blessa Henry. Malgré tout il voulait en savoir plus.
- Vous ne lui avez pas fait comprendre que votre histoire ne pouvait pas marcher, je me trompe ?
- J'ai trop peur de le blesser.
- Mais alors, concrètement, lui et vous...
- On s'est déjà embrassé...
-Ah!
Il y eut un silence. Felena s'empressa de le briser.
- Mais c'est tout. Si c'est ce que vous voulez savoir.
- Non non bien sur ! Je ne me permettrais pas ! assura Henry en prenant son air de parfait gentleman.
Il hésita puis ajouta :
- Ne pensez vous pas que ce serait plus simple s'il savait ?
- Mais qu'avez vous donc à vouloir lui faire savoir la vérité ? En quoi cela vous concerne ?
- En rien, en rien. C'est juste que s'il savait qu'il est un robot, ça vous faciliterait vachement la vie. Et en plus vous pourriez vivre votre histoire d'une manière plus réaliste.
Mais en réalité dans la tête d'Henry ça donnait plutôt ça. " Bref, j'avais envie de pécho Felena alors j'ai élaboré un plan. L'autre se rend compte qu'il est un robot. a) Il se met en colère contre Felena et la quitte. b)Il se rend compte que leur histoire d'amour est impossible. c)Je lui envoie mon turbo-poing dans la tronche. d) Les trois en même temps. Au final, je récupère Felena. Bref c'est un bon plan."
- Je ne sais même pas si c'est ça que je veux, ajouta Felena.
- Hein ? lança Henry, sortant de ses pensées.
- Non rien. Je crois que je vais aller me coucher, on a des recherches à faire demain.
- Oui oui c'est vrai. Désolé de vous importuner. J'ai toujours tendance à trop parler. Ca doit un trait de caractère des humanistes car voyez-vous, je...
Il fut coupé par un ronflement sonore. Felena venait de s'endormir sur son épaule. Tout compte fait, Henry n'allait peut-être pas bouger d'ici cette nuit...


Chapitre 4


Spoiler:
Même si la lumière du jour n'apparaissait jamais dans les profonds souterrains, il se réveillait toujours environ à la même heure, grâce à son horloge biologique. Il cligna des yeux et se leva en s'étirant :
- Henry ?
Il regarda tout autour de lui. Henry n'était pas rentré. Ce n'était pas normal. Il n'aurait jamais pu passer la nuit dehors avec tous ces zombies. Il serait forcément rentré, fâché ou pas. Il lui était certainement arrivé quelque chose, songea-t-il. Imbécile de robot ! Il n'avait plus qu'à aller à sa recherche maintenant.
Il s'habilla, enfila ses gants, accrocha sa machine autour de son poignet, au cas où. Ca pouvait toujours servir à se replier en cas d'attaque. Puis il partit.

Au même moment, quelques kilomètres plus loin, Felena se réveillait également, d'une manière un peu brutale. Elle se leva d'un bond et regarda Henry avec une certaine gêne.
- Je suis désolée ! Je me suis endormie...Vous auriez du me réveiller ! J'ai du vous déranger, vous êtes resté coincé toute la nuit et...
- Ne vous en faites pas, il n'y a aucun problème. Au moins vous vous etes bien reposée.
- Oui... enfin bon. Oh il est déjà cette heure-là ! Il faut que j'aille réveiller Castou et nous partirons à la recherche du robot.
Elle tripota les fils du robot et programma le redémarrage. Le robot ouvrit les yeux et regarda Felena avec un sourire tendre.
- J'ai dormi longtemps ? demanda-t-il.
- Non non, enfin un peu. Mais moi même je viens de me réveiller donc ne t'inquiètes pas.
- Et toi, la nuit n'a pas été trop longue ? demanda-t-il à Henry. Tu n'as pas du dormir beaucoup ! se moqua-t-il.
- Jamais passé une nuit aussi paisible, assura Henry en esquissant un petit sourire en pensant à tout ce qu'ignorait Castou et à l'ironie de la situation.
- Tu dois être habitué, tu me diras. A ne pas beaucoup dormir, j'entends.
- Aïe ! hurla Felena.
Les deux robots firent volte-face et accoururent vers la jeune fille.
- Ton monstre est revenu, indiqua Felena en pressant son doigt pour l'empêcher de saigner. Et il m'aime toujours autant. Je vais finir dans sa gamelle si ça continue.
Derrière elle apparut alors Croquette, dont l'appelation de monstre par Felena n'était pas exagérée. Henry ne rêvait pas, c'était bien le chat zombie qui avait attaqué son castabot. En revanche il avait l'air terrorisé, il crachait et le peu de poils qui lui restait était totalement ébourriffé.
- Qu'est-ce que tu as fait de... MON P'TIT !! s'exclama Henry en voyant arriver son Castabot qui lui fonça dessus comme un petit chien.
En le voyant approcher Croquette cracha de nouveau, et le Castabot lui envoya une décharge éléctrique. Le chat poussa un miaulement plaintif et alla se cacher derrière Castou.
- Qu'est-ce que ta boîte de conserve lui a fait ? Il est terrorisé!
- Je te signale que ma boîte de conserve, comme tu dis, s'est fait attaquer en premier par ta carcasse griffue !
- Il a du le confondre avec une boite de Whiskas voilà tout ! se moqua Castou.
- Bon quand vous aurez fini de vous disputer tous les deux, on pourra peut-être passer aux choses sérieuses. On a tenu notre promesse envers toi, Henry, tu as retrouvé ton robot donc maintenant tu dois tenir la tienne. On va continuer nos missons et tu vas nous aider.
- C'est d'accord, acquiesça Henry.
- Alors suivez-moi.
Henry laissa passer Felena, puis Castou et murmura au Castabot.
- Tu as vu ça, elle me tutoie maintenant!
Ils longèrent alors les interminables souterrains, arrivèrent dans la grande cave où Henry avait atterri la veille, et enfin ils sortirent au grand jour. Henry regarda avec une once de regret le chemin par lequel il était arrivé quelques heures avant, le chemin qui menait à son ancien laboratoire. Mais Felena allait dans la direction opposée et il la suivit. Ils déambulèrent dans les rues dévastées et désertes de Paris jusqu'au moment où ils s'arrêtèrent devant un bâtiment en ruine. Felena se tourna vers Henry :
- Nous sommes à la recherche des catastrophes qui ont pu se produire dans le passé. Ce bâtiment est tombé en ruine, mais il y a quelque chose d'anormal. Ce n'est pas juste de l'usure, il est dans un état bien pire que les bâtiments proches, pourtant il date de la même époque. Il s'est passé quelque chose ici et nous voulons en savoir plus. Mais comme tout est écroulé nous ne pouvons pas rentrer. C'est là que le Castabot intervient. Il pourra plus facilement se glisser à l'intérieur, en passant par une brèche dans les éboulis.
Henry acquiesa et il se tourna vers le Castabot.
- Castabot, va explorer ce bâtiment.
Le petit robot obéit et s'avança vers le bâtiment en ruine. Henry sortit de la poche de a blouse un petit appareil qui ressemblait à des jumelles et qui servait à suivre le castabot grace à une petite caméra implantée dans le robot.
- Ingénieux ! fit remarquer Felena.
Castou hocha les épaules, simulant un air blasé.
- Alors qu'est-ce que vous voyez ? demanda Felena à Henry.
-Pour l'instant rien d'inhabituel... L'endroit est vide... dans un sale état... bref rien qu'on n'aurait pas pu prévoir. Oh!
- Quoi ? demandèrent en choeur Felena et Castou.
- Il y a quelque chose par terre. Attendez...
Le Castabot s'approcha du petit boitier noir recouvert de poussière. Il activa sa fonction ventilateur pour enlever la couche de poussière, et pendant un instant Henry crut voir des traces de peintures blanches sur la machine, mais il songea que ça avait du être juste un reflet du à la qualité assez mauvaise de la caméra intégrée dans le Castabot.
- Prends le, demanda Henry à son robot. Et sors.
Et ils attendirent, retenant leur souffle. Mais un bruit de chute suivi d'un grognement les firent sortir de leur torpeur. Henry soupira en voyant le visiteur se relever comme si de rien n'était.
- Ah Henry ! Qui est-ce que... VOUS ? stoppa-t-il en voyant Felena qui eut exactement la même réaction.
- Que faites-vous ici ? demanda-t-elle.
- Je suis venu chercher Henry.
- Désolée mais il travaille pour nous maintenant.
Il se tourna alors vers le robot, les yeux remplis de déception.
- C'est vrai Henry ?
- Je suis désolé. Mais je pense que je serai plus utile ici.
- Mais...
- Vous allez nous laisser travailler, enfin si ce n'est pas trop vous demander, suggéra Castou. On a du pain sur la planche nous!
Le visiteur lança un dernier regard dégouté à Henry, et repartit d'un pas lent, sans savoir vraiment où il allait, comme désorienté par cette soudaine solitude.
- Henry, souffla Felena. Le Castabot ! Il vient de sortir du bâtiment!
- Mm... ah oui! se reprit Henry. Alors voyons voir ce que tu as là mon petit ?
Il prit le petit boitier noir et son hypothèse se confirma. C'était bien une machine à voyager dans le temps !
- Incroyable ! s'exclama Felena. Je me demande à qui elle appartenait. Très peu de personnes en possédaient... elles étaient très chères et à part les Castabot peu de gens étaient capables de les construire. Ca doit faire un moment qu'elle est là, mais elle est encore en état.
- Reste à savoir si elle marche encore... fit remarquer Castou.
Au même moment, il y eut un bruissement tout près d'eux, et Croquette apparut derrière un tas de débris. Il regarda le Castabot en crachant et en arrondissant le dos tandis que le robot envoyait autour de lui des étincelles en signe d'avertissement.
Malencontreusement, une étincelle vint percuter la machine, qui se mit à produire des petits bruits bizarres et s'emballa. Il y eut un flash, puis tous disparurent.


Dernière édition par coeurdencre39 le Sam 26 Mai 2012 - 21:55, édité 3 fois
avatar
coeurdencre39
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Féminin Messages : 13215
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25
Localisation : In the futur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Mer 2 Mai 2012 - 23:07

-arrive à temps avant que tu ne fermes ce topic-
J'ai été obligé de m'inscrire sur le forum pour pouvoir répondre >w< oui, je lis les fan-fictions des gens mais je n'ose jamais m'inscrire (même par Internet on peut être timide !). Mais là tu ne m'as pas laissé le choix, j'ai du abandonné mes révisions pour m'inscrire ici (quel courage mondial...). Bref !! Moi personnellement j'aime beaucoup ton début de fan-fiction. Je trouve l'idée d'avoir rajouté un personnage qui comme notre cher Visiteur exécute aussi des plans dans le but de sauver le futur est plutôt bien. Tu es dans une bonne voie au niveau du vocabulaire, si cette fan-fiction est l'un de tes premiers écrits, il y a un début à tout ! Après, quand on a du mal à retranscrire parfaitement le caractère des personnages, c'est un peu plus dur, mais encore moi je ne prête pas trop attention à ce détail. Donc je trouve ton début très bien, je t'encourage de la continuer car je n'aies pas appréciée l'intrigue dans laquelle tu m'as laissée T.T ! Mais après, libre à toi de la continuer, c'est très dur d'avoir des lecteurs, j'en sais quelque chose.
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par coeurdencre39 le Mer 2 Mai 2012 - 23:15

Aw =3 merci beaucoup d'avoir pris le temps de t'inscrire et tout ! Et désolée de t'avoir dérangée dans tes révisions ^^
Deux autres chapitres sont déjà écrits et je tarderai pas à les mettre ne t'en fais pas Wink

Et sinon il ne faut pas être timide, (je suis mal placée pour dire m'enfin) on est très gentils et très accueillants sur ce forum ! ^^ Ca nous fait plaisir quand d'autres fans s'inscrivent Wink (donc meme si c'est pas un topic de présentation -que tu pourras faire à l'occasion- je te souhaite la bienvenue What a Face )
avatar
coeurdencre39
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Féminin Messages : 13215
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25
Localisation : In the futur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Mer 2 Mai 2012 - 23:20

Ne t'en fais pas pour mes révisions, je les connais :3 (c'est ce qu'ils disent tous...). Je ne doute pas de l'accueil chaleureux du forum étant donné que j'ai passé trois semaines à me demander si j'allais m'y inscrire ou pas, je me sens mal à l'aise quand il y a trop de monde xD" toujours peur de me prendre un vent magistral (chose qui m'est déjà arrivée)
Il me tarde donc de voir tes chapitres suivants, que je promets de lire (parole d'une adoratrice de la lecture *o*) ! Et pour ce qui est d'une présentation de moi... j'en aurais à dire et je crois que je ferais un peu peur xD, mais j'y penserai.
Et merci °D !
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par coeurdencre39 le Mer 2 Mai 2012 - 23:26

Toutes nos présentations font peur xD nous sommes des êtres un peu bizarres mais pas méchants ^^
c'est vrai qu'il y a beaucoup de monde inscrit sur le forum mais pas tant d'actifs que ça (quoique...). Pour les vents t'inquiete pas j'ai déjà du m'en prendre des milliers tu n'es pas la seule, au fond ce n'est pas si grave c'est juste un petit moment de solitude a passer.
Bref j'arrete de raconter ma vie, et puisque j'ai une lectrice... je crois que je mettrai la suite demain ;P
avatar
coeurdencre39
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Féminin Messages : 13215
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25
Localisation : In the futur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Mer 2 Mai 2012 - 23:35

Zouette ! Rien de mieux que d'être avec des gens qui font peur ! Ils sont mignons ces gens-là °)
Honnêtement, c'est seulement le deuxième forum auquel je suis inscrite. Le premier je n'y vais quasiment plus car la vie sur celui-ci est vraiment... neutre. Et puis vu que pour l'instant je suis à fond sur le Visiteur du Futur je me sentirais mieux ici ^^ et après pour les vents... bah j'aurai toujours des curly. -Okjesors-
Chouette ! Une sui-suite ! Par conte je ne la lirai que dans la soirée, car j'ai des cours. Hélas... monde cruel quand il s'agit d'aller en cours T.T
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par coeurdencre39 le Mer 2 Mai 2012 - 23:37

Pas de soucis, rien ne presse ^^

Owiiii Curly !!!! \o/
avatar
coeurdencre39
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Féminin Messages : 13215
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25
Localisation : In the futur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Mer 2 Mai 2012 - 23:41

xD ! J'aime pas les curly mais bon ^^" ça un goût bizarre je trouve (la fille pas net du tout, ne cherche pas plus loin), je préfère... les chips *o* (on va finir par se donner faim là...)
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par cleeeeeeem le Jeu 3 Mai 2012 - 2:16

Bonjouuur Very Happy désolée de l'incrust'
mais quand j'ai vu que t'allais fermer le topic, j'me suis dis '' c'est si nul que ça ? '' et j'suis allée voir, et finalement AbbyDrennh t'as répondu, et donc du coup j'ai lu ! ( héhé avouez vous vous y attendiez pas a celle la Razz ) eh bah j'aime beaucoup! moi qui suis pas tres ''fan fiction'' celle la j'adore, alors si tu la continue, je me ferai un plaisir de la lire (:

Et AbbyDrennh pour le fait que tu aies attendu avant de t'inscrire, bah j'te comprend très bien, parce que pour moi ça a été pareil x)

avatar
cleeeeeeem
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 22
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par coeurdencre39 le Jeu 3 Mai 2012 - 10:03

Eh bah ma fic aura ramené deux nouveaux membres sur le forum finalement ahah !! ^^
Merci d'avoir pris le temps de lire aussi ! Very Happy
avatar
coeurdencre39
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Féminin Messages : 13215
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25
Localisation : In the futur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par cleeeeeeem le Jeu 3 Mai 2012 - 15:21

Ouais c'est pas mal quand meme xD
derien ^^
avatar
cleeeeeeem
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 22
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Jeu 3 Mai 2012 - 18:32

Chouette ! Une nouvelle lectrice °D ! Et une nouvelle sur le forum, je me sens moins seule x)
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par cleeeeeeem le Jeu 3 Mai 2012 - 18:35

Ouuui (:
Avoue ya pleins de trucs que t'aimerai dire mais que t'ose pas pck t'as peur de t'incruster? ( dis moi oui stp sinon je vais me sentir vraiment bete xD )
avatar
cleeeeeeem
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 44
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 22
Localisation : Orléans

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Jeu 3 Mai 2012 - 18:41

Oui, il y a surement de tonnes de choses que je voudrais surement dire mais là je suis en mode crevée-après-les-cours donc... un peu à cours de mots ^^"
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par coeurdencre39 le Jeu 3 Mai 2012 - 19:38

Vous en faites pas les filles, même moi c'est souvent que je lis un topic je veux répondre, et puis "oh non la flemme" ou alors peur de dire une connerie (mais ça m'empêche pas d'en dire des fois xD)

BTW le nouveau chapitre est là !!
avatar
coeurdencre39
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Féminin Messages : 13215
Date d'inscription : 09/02/2011
Age : 25
Localisation : In the futur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par AbbyDrennh le Jeu 3 Mai 2012 - 19:43

Zouette ! °DD (<-- accro au "Z")
avatar
AbbyDrennh
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 40
Date d'inscription : 02/05/2012
Age : 22

Http://a-bb-y.skyrock.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fan fiction] *pas encore trouvé de titre*

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 5 utilisateurs en ligne :: 1 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités :: 1 Moteur de recherche

Dylan.V

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par yao Aujourd'hui à 21:32

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par yao Aujourd'hui à 18:20

» [Op. Wiki] Anaïs Vachez (~Terminé !)
par yao Aujourd'hui à 11:55

» [Websérie] Reboot avec des Frenchnerdiens (2015)
par yao Hier à 16:56

» [Websérie] "Zérostérone" cocréée par Eléonore Costes (2018)
par yao Hier à 16:45

» [Court-métrage] "Gris." avec Raphaël Descraques
par yao Hier à 15:15

» [Dédicaces] François Descraques à la Fnac à Paris le 6 octobre 2018
par yao Hier à 13:43

» World Wide Fan-art !
par yao Hier à 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Hier à 9:20

» Les projets/créations de Lezly Prager
par yao Hier à 9:12

» [Table ronde] LINCC fait son show #2 avec François Descraques à Paris le 27 septembre 2018
par yao Hier à 9:10

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:47

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:32

» [Podcast] Floodcast de FloBer (avec François Descraques)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:27

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:22

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:20

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:13

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:51

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:45

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:44