[Fanfiction] Bangarang

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Lun 19 Aoû 2013 - 15:38

Coucou les amis ! Voilà une histoire que j'ai imaginée et écrite durant les vacances en attendant la saison 4 (yiha!) du Visiteur du Futur. Bizarrement, je voulais appeler ce texte « Bangarang ». L'histoire se situe après la saison 3, n'est pas vraiment drôle ni trop triste je crois, n'a strictement aucun rapport avec Néo-Versailles et j'ai essayé de garder les personnages tels qu'ils sont mais je dois avouer avoir eu du mal... Et c'est plutôt long du coup je l'ai séparé en plusieurs chapitres que je diffuserais une fois par semaine (on se donne rendez-vous le vendredi ?) pour que j'ai le temps de la finir (et vous de la lire). C'est vrai je joue avec votre patience. C'est vraiment un texte où je me suis plus investie dans l'intrigue que la forme, donc désolée pour les maladresses que je pourrais avoir fait, j'espère que vous aimerez quand même (au point de le suivre) ! On commence par le petit prologue (oui, parce que je suis sadique sur les bords je veux vous laisser mijoter...)

Prologue:
La jeune fille titubait dans le couloir sombre dont les murs l'étouffaient, l'encerclaient, prêts à l'écraser à la moindre chute. Elle peinait à respirer dans cet atmosphère sinistre, et l'odeur n'arrangeait rien. Tout ce qu'elle voulait, c'était voir la lumière du soleil, au moins une dernière fois mais la seule chose qu'elle voyait était un troupeau de zombis qui s'approchait presque trop vite d'elle, poussant des mugissements effroyables. De l'autre côté se trouvait une porte, peut-être une issue. Encore fallait-il l'atteindre. Son épaule la martyrisait et son sang coulait le long de son bras. Sa vue se troublait et sa tête tournait. Elle pensait ne pas y arriver. Soudain, la porte s'ouvrit et un homme en sortit, son long manteau fripé se détachant de la lumière. Il accourut vers elle mais se stoppa net dès qu'il fut trop près. Il ne peut pas la toucher. Il ne DOIT pas la toucher. Elle le savait, et cette absence d'aide lui faisait mal. Il la regarda et elle vit plus précisément son visage, un visage qu'elle connaissait maintenant trop bien. Le temps sembla se suspendre, pourtant nous savons tous très bien que le temps peut tout faire : couler ou s'effriter ou s'accélérer ou même ralentir voire se rembobiner pourquoi pas. Tout, sauf se suspendre.


__________

EDIT :
Vu qu'il y a vraiment beaucoup de chapitres et que tout le monde n'a peut-être pas envie de lire tous les commentaires pour tout lire à la suite (ça fait beaucoup de 'tout' tout ça), voilà la liste pour parvenir directement aux chapitres suivants.
Vogue félice !

Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 7 bis
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
Chapitre 16
Chapitre 17
Chapitre 18
Chapitre 19
Chapitre final

La version reliée est dispo (oui oui, avec une page de couverture, un résumé et tout et tout !).
Pour plus d'infos, vous pouvez toujours cliquer ici Smile
Et jetez un ptit coup d'oeil sur ce mot de fin LA. Bisous !


Dernière édition par Nigami le Lun 24 Mar 2014 - 20:45, édité 12 fois
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Lun 19 Aoû 2013 - 17:21

Effectivement c'est très sadique, je veux savoir qui c'est le personnage mais il faudra attendre jusqu'à vendredi (peut-être plus) et pourquoi elle est dans cet état là. Ayant déjà lu tes autres fan-fictions je sais que ça sera du bon boulot et ça rend l'attente encore plus dure.
En tout cas bon courage pour écrire la suite (tiens je t'envoie des ondes d'inspiration : bzzz bzzz bzzz)
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Lun 19 Aoû 2013 - 20:06

Wahou CEUN, tes paroles me réchauffent le coeur... et me mettent la pression ! J'ai intérêt à bosser ! ^^
En tous cas merci !
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Minimix le Mar 20 Aoû 2013 - 15:04

En attente de la suite Very Happy
avatar
Minimix
Humaniste
Humaniste

Masculin Messages : 264
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 27
Localisation : Perdu...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Mer 21 Aoû 2013 - 14:34

Toujours en cours d'écriture Wink
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Laetitia le Mer 21 Aoû 2013 - 17:30

C'est juste magnifique! *.* Tellement bien écrit!
Je trépigne d'impatience pour la suite!
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Ven 23 Aoû 2013 - 13:08

J'espère que la suite sera à la hauteur de tes espérances Laetitia !

Mais c'est quoi les histoires ? On est VENDREDIIII !! Voici donc le premier chapitre tant attendu (haha LOL) de "Bangarang". Je tiens encore à vous prévenir, l'intrigue met du temps à venir (je vous avais pas dit que j'étais sadique ?) mais ça vaut le coup (je crois).

En attendant... allons voir ce qui est arrivé à Raph...

Chapitre 1:
Raph regardait fixement le billet de 500 euros que retenait un galet sur la table à manger tout en dégustant ses céréales aux bières. Un jour, sans le faire exprès, il avait pris un des ces billets datés de 2035 que lui avait offert son ami du Futur et avait réussi à l'encaisser. Mais traîner avec autant de liasses c'est plutôt risqué et Stella ne voulait pas se faire arrêter s'ils les mettaient dans une banque, on ne sait jamais de quoi l'avenir est fait, on pourrait les prendre pour des faux monnayeurs. Ce serait bête alors que tout allait pour le mieux. Raph avait gardé son boulot chez les Missionnaires pendant que Stella essayait de se trouver un job pour ne pas passer pour la femme au foyer de service. Et ils étaient heureux tous les deux, depuis cet étrange appel du futur Stella regardait Raph différemment, elle était plus que jamais amoureuse, et il n'avait jamais compris ce qui s'était passé. Mais après cet appel il y avait aussi eu les révélations : Joseph qui est mort, le Visiteur qui viendrait d'un autre monde, et Judith... Cette nouvelle-là, Raph avait eu beaucoup de mal à l'assimiler. Le pire était qu'elle n'eut pas de sépulture, pas dans cette époque en tous cas. Qu'auraient-ils pu mettre sur la tombe de 2013 ? « Judith, née en 2090, morte en 2550 » ? Raph fut troublé d'imaginer qu'à son époque, Judith n'était même pas encore née. Et elle était déjà morte. Raph reprit une cuillerée de céréales. Mattéo avait disparu, le Visiteur s'était envolé, seul Henry pouvait être là pour reparler du bon vieux temps avec notre ami aux cheveux spatiaux, mais c'était des moments de plus en plus rares à cause du travail monstrueux qu'il devait à l'organisation. Même Stella avait du mal à l'aider à ce niveau-là vu qu'elle ignorait beaucoup de choses sur leurs voyages temporels (elle ne se souvenait même pas de la saison 1, c'est dire). Du coup, Raph se sentait vraiment seul. Heureusement il y avait Michel qui rendait son travail moins éprouvant, il venait souvent chez eux prendre un apéro et parler de tout et de rien comme si tout était normal. Sauf que leur boulot était situé cinq siècles plus tard.

Raph repoussa son bol à moitié entamé et prit son manteau noir, fouilla dans ses poches et sortit le bracelet électronique qui lui permettait de voyager dans le temps. Il le mit à son poignet puis mit son manteau, prit ses clefs et partit. C'était une belle journée et il fut heureux de profiter du soleil, surtout en sachant que là où il allait le soleil n'avait pas réellement été aperçu depuis plus de cent ans, masqué par un nuage de satellite. L'oxygène qu'il respirait était naturel et ne provenait pas des ventilateurs créés dans 83 ans pour « purifier » l'air. Il pouvait marcher là où il souhaitait, tandis qu'aux bureaux il n'y avait pas de terrasses et les toboggans magiques commençaient légèrement à l'énerver. Il arriva enfin dans l'entrepôt abandonné qui sert de passage, se mit dans le carré téléportatif et indiqua « Direction bureaux ». Il sentit une boule dans l'estomac comme si les céréales qu'il venait de manger se désintégraient, il ferma les yeux pour éviter cette sensation de vertige quand il a l'impression que son corps est en 2013 et sa tête en 2550. Il ne les rouvrit que quand il sentit cette drôle d'odeur d'hôpital mélangé au parfum de la rose, le parfum préféré de Constance. Il était dans le bureau de la directrice, concentrée sur son ordinateur à faire des recherches sur la vie d'une personne qui ne sait pas encore que son destin est lié au sort de l'humanité. Depuis la révélation du Visiteur, les Missionnaires sont beaucoup plus confiants qu'autrefois. L'espoir fait vivre après tout... mais Raph n'était pas dupe. Il croyait peu à l'histoire racontée par cet énergumène au visage ensanglanté et, de tous, Raph était celui qui le connaissait le mieux. Il pensait que c'était une ruse pour redonner de l'espoir au monde. Mais l'idée qu'il puisse vivre dans un bug, Raph ne pouvait le supporter. Le Visiteur avait menti c'est certain. Pourquoi ce mec se serait-il casser la tête à sauver ce monde-ci alors qu'un bien meilleur l'attendait ? Cependant Raph gardait ces idées pour lui.

« Tiens, bonjour Raph.
Bonjour Constance.
Encore 5 minutes d'avance, je te félicite Raph. Si seulement Michel était aussi ponctuel...
Il fait de son mieux j'en suis sûr.
Pas la peine de couvrir ses arrières Raph. »
Raph passa son bracelet en-dessous d'un scanner afin de s'émarger puis repartit vers le toboggan magique. Puis, pour détendre l'ambiance, il se retourna vers Constance et dit d'un air malicieux :
« De toute façon vous savez qu'on est irremplaçable.
Mais oui Raph, répondit Constance en souriant. »
Il est vrai que le poste de Raph et Michel semble sommaire mais en réalité c'est un des postes les plus importants. Ils sont la mémoire de cette entreprise, comme un disque dur externe qui leur rappelle les fautes à ne plus commettre, vu que personne d'autre à part eux ne se souvient des événements avant l'annulation d'une catastrophe. Il semblait à Raph parfois de venir d'un autre univers quand il parlait de pluies acides, d'explosions de centrales nucléaires ou de fuite de gaz meurtrier dont il était le seul à se rappeler. Un peu comme à la maison en fait. Mais ici par contre cela le rendait fier. Il tapa le code sur son ordinateur et découvrit les nouvelles missions. Sauf que pour le moment il n'y avait pas grand chose, la frise d'effet à cause étant plutôt longue à préparer. Raph se souvenait de se moquer de l'immense frise du Visiteur qui le menait à des situations incongrues mais à présent il comprenait quel dur labeur ça avait été de regrouper toutes ces informations. Ce fut donc une journée plutôt tranquille qu'il passa avec Michel qui arriva avec 10 minutes de retard, journée qu'ils passèrent à parler de tout et de rien, à faire des recherches débiles sur internet et à visiter quelques étages de l'entreprise.

En rentrant chez lui, Raph était donc de bonne humeur, et n'arrêtait pas de rigoler en pensant à la vidéo sur YouTube où un mec faisait une espèce de karaté pour finir par détruire son aquarium. En passant par une ruelle, il vit un mec courir sur la route avec cet air effrayé comme si quelqu'un le poursuivait. Raph connaissait très bien cet air-là. Il tourna la tête et vit... le Visiteur, en train de courir sur le trottoir, bousculant légèrement une jeune fille tout en triturant sa machine à voyager dans le temps. Il passa devant Raph sans le voir, et ce dernier ne put s'empêcher de le suivre, prenant la rue à gauche où on ne voyait plus personne sauf l'individu que coursait notre clodo du futur. Raph savait qu'il allait se téléporter pour approcher sa « victime », chaque Doowap lui rappelait sans cesse cet après-midi aux bois de Vincennes. Mais le Visiteur trébucha et tomba, et en mettant ses mains devant sa tête par réflexe, la machine prit un gros choc, on entendit un gros « crac » et une fumée noire sortit du bracelet.
« Meeeeerde, dit le Visiteur.
Ca va ?
R... Raph ? Qu'est-ce que tu fous là ?
C'est plutôt à moi de vous poser cette question... »
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Laetitia le Ven 23 Aoû 2013 - 13:33

Et bien, j'aime encore plus ce premier chapitre! Vivement vendredi prochain!
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Ven 23 Aoû 2013 - 20:01

@Nigami a écrit:J'espère que la suite sera à la hauteur de tes espérances Laetitia !
Et moi je compte pour du beurre ? ^^
Qualité comme d'hab, quelques références bien placées (si tu veux je peux te donner des défis : caser une référence sur telle série ou tel livre)
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Moumyne le Ven 23 Aoû 2013 - 20:52

Excellent ! Vivement la suite ^.^
Il y a des petites maladresses mais le décor est planté. Y'a plus qu'à !
avatar
Moumyne
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 926
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Sam 24 Aoû 2013 - 10:55

@CEUN : Tu comptes pour un gâteau Finger au chocolat au lait enrobé de Nutella offert par Simon Astier. Ton défi de mettre une référence par chapitre m'est impossible malheureusement, les 10 premiers chapitres étant déjà écrits. Mais j'en ai peut-être mis par réflexes Wink

@Moumyne : Merci ! =D Oui je dois avouer être tellement pressée d'écrire la suite et d'arriver au coeur de l'action que je ne me relis même pas (ouh la vilaine), donc si tu vois des fautes, tu as le droit de me taper avec un balai.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Sam 24 Aoû 2013 - 11:48

Ce n'est pas un problème ça ^^ Les références que je te demanderai de placer seront à mettre n'importe où, même plus d'une dizaine d'épisodes plus tard (c'est trop difficile sinon)
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Sam 24 Aoû 2013 - 14:17

Mouais, je sais pas, ça dépend de tes références ! =P
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Sam 24 Aoû 2013 - 19:28

Je mettrai des trucs que tout le monde peut comprendre.
Exemples:
Nerdz, Hero Corp (même si j'ai pas encore pu regarder ><), scred TV...
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Ven 30 Aoû 2013 - 12:26

Bonjour bande de poissons pourris ! On est mercredi aujourd'hui !
Un nouveau chapitre est sur le point de commencer ! (Admirez comme cette phrase est trop... trop.)

Ceci-dit en passant, si vous vous ennuyez toujours après m'avoir lu, sachez que XIV écrit aussi une fan-fiction intitulée "Le scénarisateur", que je vous recommande chaudement !

Précédently in "Bangarang" :
Raph vit sa petite vie pépère entre le job des Missionnaires et son couple avec Stella. Mais au détour d'une ruelle, il (re)croise un élément perturbateur...

Chapitre 2:
Le Visiteur était assis sur la banquette de Raph, une tasse de café à la main. La machine était posée sur la table basse et le Visiteur la regardait fixement comme si la réponse à toutes ses questions s'y trouvait. Pas de doute, il était perdu. Coincé dans cette époque. Quand Raph entra de nouveau dans le salon pour apporter des gâteaux, il sembla se réveiller et dit :
« C'est vachement sympa chez toi depuis que Stella a emménagé.
Oui, c'est sûr que c'est mieux que le futur.
Euh... ouais.
Bon alors, vous allez m'expliquer ce qui s'est passé ?
Je suis en plein sauvetage des abeilles.
De... de quoi ?
Tu sais, les abeilles, ça a pas l'air comme ça mais c'est vachement important dans l'écosystème, je te fais pas un schéma. Il se trouve que dans une vingtaine d'année la totalité de l'espèce va disparaître.
Ah meeerde.
Comme tu dis. »
Le Visiteur but une gorgée de café et tira un sourire de son visage encore ensanglanté. Raph le laissa finir sa tasse avant de poser une question qui le taraudait.
« Alors, vous n'êtes pas retourné dans votre monde ?
C'est... plus compliqué que prévu.
Mais oui. »
Le Visiteur regarda Raph dans les yeux. Il y lisait la fatigue.
« Tu ne me crois pas, pas vrai ?
Disons que cette histoire d'autre monde, c'est un peu facile.
Si tu le dis.
Moi je pensais que vous faisiez ça afin d'avoir une époque plus confortable, pour vous quoi. Et là vous dites que vous pouvez retourner dans votre monde idyllique quand vous voulez, style vous vous sacrifiez pour qu'on puisse nous aussi profiter... alors qu'en fait pas du tout.
Hého là, on se calme, fais pas style tu me connais mieux que tout le monde.
C'est pas le cas ?
Non. »
L'étrange individu cacha sa mine sombre dans une nouvelle gorgée de café, mais cette fois il ne la dégustait pas. Puis il regarda dehors, comme s'il n'avait jamais vu le ciel de sa vie...

« Et maintenant ?
Je ne peux plus rentrer en 2550, la machine est complètement pétée. Et Henr... Je veux dire Docteur Castabelge est le seul à pouvoir m'aider à la réparer.
Je peux vous aider à ce point-là au moins. Je vous emmène avec moi chez les Missionnaires.
Tu y bosses toujours ?
Mêler l'utile à l'agréable, ya rien de meilleur. Vous venez ?
Hors de question. Je ne veux pas retourner là-bas.
Vous avez honte d'avoir menti ?
A propos de ?
De l'autre monde. Ils seraient tous écroulés de savoir que finalement leur seule raison de continuer était une farce.
Arrête Raph.
Je suis capable de tout vous pardonner. La merde avec l'ancienne Brigade Temporelle, les embrouilles avec les Lombardi, la peur que j'ai eu d'avoir une bombe autour du poignet...
Je n'avais aucune raison de revenir. »
Cette fois, le Visiteur avait reposé sa tasse de café afin de parler.
« Aucune raison. Notre groupe a éclaté et les Missionnaires se charge mieux que moi des remapages temporels. Tu as dit vrai tout à l'heure, je ne faisais ça que pour moi et moi seul. Quand je n'ai pas pu rentrer chez moi j'ai compris qu'il fallait que je continues les missions, mais incognito. Je n'ai pas envie de retourner chez les Missionnaires, surtout pas après qu'on m'ait traité de Sauveur.
Mais...
Ça m'a fait plaisir bien sûr, moi qui ne recherche aucune gloire, aucun mérite à ce que je fais, pourquoi devrais-je en avoir d'ailleurs ? Sur le coup, j'étais heureux d'avoir pu sauver la vie de ces gens en arrêtant Joseph. Mais hors de question de revenir en prétendant sauver le monde. Je ne suis pas un héros Raph.»
Un silence s'abattit dans l'appartement, ce genre de silence gêné qui arrive après que quelqu'un ait fait une annonce inattendue. Raph savait qu'il devait renvoyer le Visiteur à son époque, pas pour l'aider mais parce qu'il risque de pourrir sa vie à nouveau.
« Vous pensez que notre Henry pourrait reconstruire une nouvelle machine ?
Pourquoi pas, mais il se demanderait ce que tu veux en faire.
Vous inquiétez pas, Henry et moi on s'entend très bien. Ne soyez pas jaloux.
Comment ça jaloux ?
Bah attendez, vous avez vécu des années avec lui sans avoir approché la moindre jeune fille donc forcément...
Maaaaaais qu'est-ce que c'est les histoires ??? Qu'est-ce que tu es encore allé imaginer ???
Admettez-le, c'est quand même cool d'avoir pu récupérer le même modèle pour...
Mais n'importe quoi ! »
Le Visiteur était rouge jusqu'aux oreilles, et Raph se demandait si c'était par colère, honte ou pudeur, pourtant ya pas de quoi en faire un drame. Il a toujours vu le Visiteur et Henry ensemble de toute façon.
« Vous finirez comme votre Double si vous n'admettez pas quel genre vous préférez. Un pauvre pervers.
Non. Je sais pourquoi je finirais comme ça. »
Il sembla à Raph que le Visiteur serrait plus fortement sa tasse de café. S'il la pète, ou pire, s'il la brise contre son propre crâne, Stella va encore râler.
« Mais ça n'a pas d'importance pour l'instant. Tu disais que tu pouvais me récupérer une machine ?
Ouais, par contre ça prendra plusieurs jours, je lui demanderais ça demain matin.
Ah... Euh ben je vais dormir euh...
Ici voyons. Je suis peut-être rancunier, mais je suis pas un 'fils de pute' comme vous le dites si bien.
Merci Raph... Mais ça va pas gêner Stella ?
Tant que vous pétez rien, ça devrait aller. Elle a vécu pire cette dernière année. »
Il fouilla dans son placard et sortit un sac de couchage et des vêtements propres. Si ce type doit rester ici quelques jours, il ne devrait rester dans les mêmes habits. Il tendit les vêtements vers le Visiteur qui les prit sans broncher et se dirigea vers la salle de bain. Puis il déplia le clic-clac et étala le sac au milieu. Lorsque Stella rentra de sa journée à Pôle Emploi, Raph lui expliqua qui était invité à dormir, et elle haussa les épaules.

Lorsque le Visiteur sortit de la salle de bain, il était méconnaissable. Il avait nettoyé son visage et ses plaies avait disparu. Il avait enlevé ses lunettes et brosser ses cheveux de façon aléatoire (moi je dis que c'est le peigne qui fait tout). Il avait mis le tee-shirt Green Lantern et un jean. Ses anciens habits étaient en train de pendouiller au-dessus de la douche : il venait de les nettoyer. Raph avait déjà vu le Visiteur en mode presque normal quand il s'est fait passer pour son aïeux, mais là c'était terriblement différent. On aurait dit un mec de 2013. Un jeune de 2013. Un de ces individus que l'on croise tous les jours sans se soucier de ce qu'il est, ce qu'il fait, pourquoi il est là. Tout d'un coup, c'était comme si les missions pour sauver l'humanité étaient très loin. Raph regarda Stella qui était beaucoup plus étonnée, à deux doigts de lâcher sa tasse de thé.
« Qu'est-ce qu'il y a, demanda le Visiteur.
Ben euh vous avez l'air... normal.
Ah... merci...
C'est dingue vous changez juste de vêtements et vous n'êtes plus la même personne.
Mouais.
C'est comme ça que j'aime sortir, dit Stella en souriant. Allez, je vous invite à dîner ! »
Raph et le Visiteur la regardèrent, surpris. Mais Stella prit son manteau coupant court toute réclamation et Raph ne put que se résoudre à prendre sa veste. Le Visiteur les suivit sans rien dire, et ils se retrouvèrent tous les trois devant le Maharadja, restaurant indien empreint de souvenirs pour tous. Quand ils furent enfin à table, Stella se mit à parler de tout et de rien avec le Visiteur, et Raph se dit que c'était beaucoup mieux d'être avec lui, voire même agréable, quand il n'était pas question du futur, de catastrophes, de zombis ou de seau à caca. En un sens, il a vraiment passé une bonne soirée.

Le lendemain matin Raph se réveilla en douceur pour laisser Stella tranquille et prit le petit déjeuner dans la cuisine. Il pensait pouvoir ne pas passer par le salon mais il avait oublié ses chaussures. Avec prudence, il entra dans la pièce sans faire le moindre bruit tout en se rappelant les fois où le Visiteur avait pourri ses journées. Néanmoins il ne pouvait se résoudre à rendre l'existence du Visiteur encore plus chiante qu'elle ne l'est déjà. Surtout que, quand on y réfléchit, il n'a pas d'amis sauf ce robot belge et dans le fond, même s'il ne l'avouera jamais, il a dû lui aussi passé une bonne soirée. Le regard de Raph se fixa sur le pauvre spectacle qu'est le Visiteur. Pas de doute, il lui faisait pitié. Mais soudain, il vit le Visiteur se mettre à trembler, murmurant des « non... je vous en prie pas ça... pas eux... » et des larmes aux coins des yeux. Cela pétrifia Raph. Il avait oublié que sous cette couche de vêtements en lambeaux, de sang, de mensonge et de manipulation pouvait se cacher un être comme les autres avec des sentiments. Raph secoua sa tête (et ses cheveux), il en avait plus que marre de toutes ces histoires. Il demandera une machine faite par Henry, renverra le Visiteur chez lui et n'y repensera plus. Il courut presque pour aller au travail afin d'oublier ses problèmes, puis refit le même manège que tous les jours : passer par le bureau de Constance, s'émarger, retourner dans son étage, voir qu'il n'y a pas de missions, attendre Michel, discuter avec lui. Passer 11 heures, Raph prit le toboggan magique afin d'aller au bureau de Henry. Il avait un mauvais souvenir de ce bureau, quand Henry avait pendant un instant vaincu son bug et lui avait montré les plans de l'armée de robots. Après, il était envoyé à une prison nécrophile. Qu'il n'atteindra jamais grâce à Judith... Raph entra dans le bureau et vit que l'ambiance avait clairement changé. Des schémas était collés partout, une délicieuse odeur de café régnait et la lumière était passé du rouge inquiétant au jaune presque tamisé. Sur la table était branché des centaines de fils tandis que les écrans faisaient défiler des mises à jour en voie de téléchargement, et dans un coin le Castabot se rechargeait. De l'autre côté de la pièce, un pouf était installé à côté d'une tasse basse où étaient posées une machine à café et une assiette pleine d'une toute nouvelle pâtisserie : les fondants au miel. Bref, ça ne ressemblait pas à un laboratoire. Raph était si consterné par la vision de ce nouveau bureau qu'il ne vit pas une main s'approcher de son épaule.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2453
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 24
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Moumyne le Ven 30 Aoû 2013 - 18:44

Aaaaaaahhh !! excellent ! j'aime !! je surkiffe le passage où le Visiteur de désappe (:perv2: ) et se débarbouille Wink Mais ça c'est pas une surprise... J'aime bien l'idée que tu as de son état d'âme, le côté carapace dont on aperçoit le vrai "lui" que dans son sommeil. C'est vraiment comme ça que je le vois (mon côté fleur bleue).

Vivement la suite !! bounce 
avatar
Moumyne
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 926
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 20 1, 2, 3 ... 10 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 22 utilisateurs en ligne :: 5 Enregistrés, 0 Invisible et 17 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aelis, Amaeliss, CalXEros, Dylan.V, PhilDeFer

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Dessin] Fan-art Le Visiteur du Futur
par Dylan.V Aujourd'hui à 0:51

» [Projet communautaire] Sous-titrages des vidéos Frenchball
par Dylan.V Aujourd'hui à 0:45

» L’actualité hebdomadaire de Frenchnerd
par Aelis Ven 22 Juin 2018 - 22:34

» [Convention] Les Frenchnerdiens à Japan Expo 2018 (5 au 8 juillet)
par Aelis Ven 22 Juin 2018 - 21:32

» [Vidéo] Les Frenchnerdiens sur la chaîne Youtube de Julien Pestel
par Titmoff Jeu 21 Juin 2018 - 2:24

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par Malva Mer 20 Juin 2018 - 15:54

» [Article] Konbini interviewe Emmanuelle Descraques !
par yao Mer 20 Juin 2018 - 11:43

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par yao Mer 20 Juin 2018 - 10:00

» [Théâtre] "Les douze travaux d'Hercule (ou presque)" avec Jacques Courtès
par Malva Mar 19 Juin 2018 - 19:58

» [Vidéo] Eléonore Costes chez Juliette Tresanini (2018)
par yao Mar 19 Juin 2018 - 8:30

» [Série] "Les Chiards" avec des Frenchnerdiens
par Malva Lun 18 Juin 2018 - 18:09

» [Gifs] VDF - Castabitch sort photoshop
par Malva Lun 18 Juin 2018 - 18:08

» [Court-métrage] "La fille accordéon" d'Anaïs Vachez (2017)
par Malva Lun 18 Juin 2018 - 18:06

» [Vidéo] Interview de François Descraques dans les Créatures du Web : venez poser vos questions !
par yao Lun 18 Juin 2018 - 10:35

» Le manga du Visiteur du Futur : La Brigade Temporelle
par gaea Dim 17 Juin 2018 - 18:56

» [Web-série] "Brève de flics" saison 2 avec Pascal Hénault
par gaea Dim 17 Juin 2018 - 18:52

» [Série] "Scènes de ménage" avec des Frenchnerdiens
par Moisy Sam 16 Juin 2018 - 21:12

» [Websérie] "Arel3" avec Slimane-Baptiste Berhoun et Lénie Chérino (2018)
par L'aigle Ven 15 Juin 2018 - 20:00

» [Websérie] "doXa" avec Nicolas Berno et Justine Le Pottier
par Titmoff Ven 15 Juin 2018 - 11:08

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par Titmoff Mer 13 Juin 2018 - 10:12