[Fanfiction] Bangarang

Page 3 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Lun 9 Sep 2013 - 15:48

@CEUN : Ce personnage est le premier que j'ai imaginé pour cette fan-fiction, il est important pour moi... mais ça vous verrez plus tard Wink

J'avoue que je ne sais pas trop si mes écrits sont indépendants ou pas, c'est possible comme non obligatoire, c'est comme ça te plait =) Oui je sais ma réponse n'aide pas du tout. En fait je laisse des ouvertures parce que j'ai bien envie que mes écrits soient ensemble mais en même temps je veux pas en faire tout un univers parallèle...

Et sinon, vous en pensez quoi du nouveau personnage ?
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Lun 9 Sep 2013 - 15:57

Il est un peu tôt pour pouvoir juger. En tout cas elle a l'air d'être intéressante.
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Mer 11 Sep 2013 - 12:53

C'est mercredi, ce midi on bouffe du riz ! *C'était la blague pourrie du jour*

Précédently in "Bangarang":
Une jeune fille rêve du Visiteur du Futur. Qui est-elle ? Pourquoi elle ? Où s'achève le rêve, et où commence-t-il ? Toutes les réponses à vos questions... pas dans ce prochain chapitre.

Chapitre 5:
Il y avait décidément quelque chose qui clochait. Le Visiteur regardait inlassablement sa frise à propos de Gaël, l'homme qui serait à l'origine de la disparition des abeilles. Il savait d'où provenait l'élément déclencheur, le bois de Vincennes. Il fallait trouver un moyen d'empêcher Gaël d'aller au bois. Rien de plus simple, et il avait déjà vécu situation plus humiliante. Pourtant quelque chose clochait, il le sentait. Il aurait bien besoin d'un autre point de vue sur la mission, mais il ne voulait plus mêler Raph' à tous ces problèmes du futur, il en faisait peut-être son métier mais il était dans un cadre plus... cadré. Il se mit à se mordre la lèvre en pensant à tous les problèmes qu'il avait causé au passé. Il essaya de penser à autre chose pour ôter ces idées noires de son esprit. Impossible. Il tourna en rond dans l'appartement, résistant à l'envie de péter une bouteille sur son crâne pour se calmer. Sa colère s'apaisa dès que Stella rentra des courses.
« Salut le Visiteur venu d'ailleurs !
_Bonjour Stella !
_Quoi de beau aujourd'hui ? Tu dormais encore quand je suis partie.
_Pas grand chose... Et toi ?
_Je viens de faire les courses pour la semaine et j'ai acheté le cadeau pour Raph !
_C'est ce soir pas vrai ? Et c'est où ?
_Dans un restaurant chic, histoire de fêter le coup.
_Ah d'accord, et il y a qui d'autres d'invité ?
_Et ben... En fait Tim et Léo bossent tout le temps donc ils ne peuvent pas venir, quant à Michel il va voir un match de foot donc... il n'y aura que nous trois.
_Mais... Raph a bien d'autres amis ?
_Mmmph... pas vraiment. Il osera jamais l'avouer mais votre bande formait son seul groupe d'amis... »
Voilà pourquoi Raph s'attend à être trahi. Il ne veut pas être déçu... encore une fois, se dit le Visiteur. Soudain, il réalisa qu'il ne lui avait pas offert de cadeau pour son anniversaire. Et qu'il ne savait absolument pas non plus quoi lui offrir.
« En attendant, tu pourrais essayer ça ! »
Stella lui tendit une boite en carton que le Visiteur ouvrit délicatement. Il eut le souffle coupé en voyant ce qu'il contenait. Il regarda Stella.
« Tenue réglementaire, dit-elle en haussant les épaules. »
Le Visiteur referma la boite et la posa sur le canapé, puis il prit ses anciennes affaires de clodo du futur. Il fouilla dans ses poches, sortit une petite liasse de billets puis partit. Stella se mit à espérer qu'il n'allait pas chercher une autre tenue pour ce soir.

Raph arriva pile à l'heure, un peu surexcité à l'idée que ce soir on fêtait son anniversaire mais un peu déçu de ne pas le faire en tête à tête avec Stella. Cette dernière l'accueillit d'ailleurs avec un baiser, ce qui fit envoler sa déception. L'année dernière, il avait toujours rêvé passer au moins ce jour-là avec elle, maintenant ils étaient ensemble peut-être pour toujours.
« Coucou mon chéri. Bon anniversaire !
_Merci Stella. Il est pas là le déchet humain ?
_Arrête un peu. On va passer une super soirée.
_Mmph.
_T'es toujours énervé parce que je l'ai invité sans demander ton avis ?
_Tu fais ce que tu veux, c'est toi qui a tout organisé.
_De toute façon, ça peut pas être pire que l'anniversaire que TU as organisé, dit-elle en lui faisant un clin d’œil. »
« Faut vraiment que je remercie la personne qu'elle a eu au téléphone du futur. »
Il alla dans la salle de bain, se débarrassa de ses vêtements de travail et mit ceux que Stella lui a offert. Quand il se regarda dans la glace, il se rendit compte quel chemin il avait parcouru.
« Putain, le coup de vieux.
_Tu plaisantes, dit Stella qui venait d'arriver par derrière, le serrant dans ses bras. Tu es magnifique. Et tu es encore jeune, tu as l'avenir devant toi. »
L'avenir... Au contraire, l'avenir n'était pas devant lui. Raph l'avait déjà dépassé.
« Si tu savais tout ce que j'ai vu...
_Mais tu ne veux pas trop me raconter.
_J'ai pas envie que ça continue d'envahir ma vie. Je suis bien maintenant : j'ai un job qui me fait sentir utile, une jolie petite amie qui m'adore, un appart sympa dans une époque pas encore trop merdique.
_Tu sais ce que je penses ? Tu pourrais faire un bouquin !
_Un... bouquin ?
_Oui ! Où tu écris tout ce qui t'es arrivé ! Et tu fais passer ça pour de la science-fiction !
_Mouais...
_Je suis sûre que ça te fera du bien. Et puis si ça marche, ça nous fera une petite rentrée d'argent. »
« Voilà la Stella que je connais bien. »
Raph rajusta sa cravate, mouilla le bout de ses doigts et remit ses cheveux en pointe. Il entendit un bruit de porte et Stella retourna à l'entrée où elle découvrit le Visiteur, un petit paquet cadeau acheté dans un magasin d'accessoire dans la main.
« Euh... c'est trois fois rien...
_C'est gentil ! Va t'habiller dans la chambre, tu le lui donneras au restaurant.»
Une fois que le Visiteur fut dans la chambre, Stella vira Raph de la salle de bain pour se préparer. Le jeune homme fut seul dans le salon, et s'assit dans le canapé. Il prit son ordinateur et traîna sur internet, mais il n'avait plus rien à y voir. Machinalement, il tapa le surnom du Visiteur sur Google, mais il ne trouva rien. Quelques minutes plus tard, il était encore devant son ordinateur mais Open Office allumé.
« Un bouquin... Mais je suis pas auteur moi. »
Et puis il y aurait tellement à raconter. On commence par quoi ? Raph respira un bon coup et se surprit à commencer à écrire : '' C'était une belle journée qui avait commencé. Une journée cool et sans problème. Une journée normale. J'étais avec mes potes Théo et Luy. ''
Si cette histoire allait vraiment être publiée, Raph ne voulait pas utiliser les vrais noms de ses amis.
« Si elle est publiée... mais qu'est-ce que tu t'imagines mon petit Raph... »
Néanmoins, il continua à écrire. Il parla de la canette, de la pizza, du coup de téléphone à Stella (qu'il appela Isabel). Il allait commencer de parler du Doowap lorsqu'il entendit le déverrouillage d'une porte. Il enregistra son fichier sous le nom de « Visiteur du Futur » et ferma l'ordinateur.

L'intriguant personnage qui occupait sa vie depuis 4 ans apparut dans un superbe costard noir avec un chemise rouge et une cravate noire. Raph fut surpris de voir à quel point cela lui allait bien. Lui détestait les cravates à force d'en porter au boulot, mais il voulait faire un effort pour sa fête. Et puis, le nœud papillon lui allait encore moins.
Les hommes se regardèrent un moment sans rien dire, en attendant que Stella soit prête. Puis le Visiteur brisa le silence.
« Alors Raph, le boulot ça va ?
_Ouais ouais. Là on fait des recherches sur la raison de la saturation de satellites dans le ciel.
_Ah... bon courage.
_Et vous ça avance votre mission ?
_Tranquille tranquille...
_Okay...
_Et euh... on va où ce soir au fait ?
_Dans un resto chic pas loin de la Comédie Française, à Pyramides.
_Ah ouais c'est un quartier sympa.
_Clair. »
Raph regarda ses pieds et vit qu'il avait oublié de mettre des chaussures assorties. Il retira vite ses baskets avant que Stella s'en rende compte et courut vers le meuble à chaussures. Le Visiteur, lui, n'avait pas fait cette erreurs. Raph se demanda d'où venait ces mocassins noirs. Au moment où Raph enfila sa deuxième chaussure, Stella sortit de la salle de bain avec une robe longue noire à bretelles avec un dos nu qui lui descendait presque jusqu'au bassin. Elle avait mis des rajouts à ses cheveux pour faire un chignon en laissant une mèche le long de sa colonne vertébrale, qu'elle a enjolivée en ajoutant quelques perles. Elle avait mis un serre-cou en satin avec une de ces mêmes perles et s'était maquillée simplement avec de l'eye-liner, du mascara et une légère touche de blush. Le Visiteur ne put s'empêcher de siffler et Raph resta bouche bée. « Ouah, c'est ma nana à moi. »
« Vous êtes parfaits les garçons, dit-elle en souriant. »
Elle empoigna tendrement le bras de Raph puis celui du Visiteur et ils partirent tous les trois pour prendre un taxi. Stella n'avait pas fait les choses à moitié, et Raph fut émerveillé par l'endroit où ils allaient passer la soirée. Heureusement qu'elle leur avait dit de mettre des costards, sinon ils auraient eu l'air ridicules. Le Visiteur se mit à se dandiner d'un pied à l'autre, un peu mal à l'aise, en tapotant la main contre la poche intérieure de sa veste.Mais la soirée se passa aussi bien que la dernière fois, avec en plus l'arrivée d'un gâteau avec des bougies qui indiquaient l'âge de Raph... Stella lui donna alors un petit cadeau qu'il ouvrit fébrilement. C'était une magnifique montre en argent et quand il la retourna, il vit son nom et son prénom gravés dessus. Puis le Visiteur tendit son cadeau que Raph ouvrit, très intrigué. Il vit un porte-clef avec une figurine manga d'une jeune lycéenne, un porte-clef qu'il connaissait bien.
« Mais c'est...
_Pour m'excuser de ce que mon double du futur t'a fait subir. Ouais je sais, ce n'est pas le cadeau approprié et pour ma défense j'ai galéré à trouver le même !
_Au contraire c'est cool. Merci.
_C'est quoi les histoires avec ce porte-clef ? Tu l'avais pas déjà ?
_Ah meeerde. »
Le Visiteur avait complètement oublié que tout ce qui s'était passé avec la Brigade Temporelle avait été annulé et que donc le don que lui avait fait Raph aussi. Mais celui-ci lui lança un petit sourire et la soirée se termina dans une super ambiance.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Mer 11 Sep 2013 - 16:48

Mais non, le mercredi c'est raviolis ! Et aussi les histoires de Nigami Smile
Encore très bien, et j'ai ADORÉ la fin !
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Jeu 12 Sep 2013 - 11:39

Avoue que tu aimes la façon dont je joues avec tes nerfs =D
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Laetitia le Jeu 12 Sep 2013 - 13:00

J'ai enfin lu mes quelques chapitres de retard, et sache que j'adore toujours autant! Smile
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Ven 13 Sep 2013 - 11:34

Vos commentaires me rendent... comme ça :
bounce 

Ca y est, vendredi ! Et vendredi 13 ! J'espère que ce chapitre ne va pas nous porter malheur ! Maseltoph !

Chapitre 6:
Raph continua de taper sur l'ordinateur dans son bureau des Missionnaires. Toujours pas de missions en vue, mais il avait sérieusement commencé son projet de livre à propos du Visiteur du Futur. Il avait donné ce surnom à son ami de 2550 en hommage à « Retour vers le futur », son film préféré. Les seuls qui étaient au courant de ce projet étaient Stella et Michel, parce qu'ils l'avaient surpris en train d'écrire quelque chose. Stella était contente que Raph ait accepté son idée. De toute façon, Stella a toujours de bonnes idées. Et Michel espérait sincèrement apparaître dans le bouquin.
« Alors ton projet, il avance bien, demanda ce dernier en mangeant un fondant au miel afin de briser le silence.
_Plutôt ouais, mais j'ai peur que mon style d'écriture plaise pas.
_Tu déconnes ? Tu écris selon tes envies, ça va plaire aux jeunes d'aujourd'hui, au lieu de lire des romans à l'eau de rose !
_Mouais. Je fais surtout ça par loisir.
_Si c'était le cas, tu n'aurais pas peur que ça ne plaise pas. Avoue que t'as déjà pensé à un éditeur.
_Non... Enfin, non pas trop. Quoique, ya cette boite de Roubaix qui édite des Bds et des trucs hors-normes vraiment sympas. Tu sais, Ankama...
_Ah ouais j'aime bien la bd avec la nana aux cheveux roses. Mais ça publie des livres aussi ?
_J'sais pas...
_Au pire, tu en fais une scénario pour une bd... »
Raph continua de taper tout en relisant ce qu'il avait déjà écrit. Il commençait vraiment à ramer parce qu'il avait beaucoup de choses à raconter sans pour autant que ce soit trop long et il ne savait pas comment passer d'un événement à l'autre. Il voulait aussi que l'histoire soit suffisamment consistante pour être considérée comme une espèce de roman et démarrer doucement l'intrigue, mais il avait trop peur de faire des longueurs qui gonflerait le lecteur. En fait, il était dans le même état que la personne qui est en train d'écrire ces lignes en ce moment... Il mit alors un casque et écouta de la musique sur YouTube. Mais au lieu de le concentrer, il bougea une épaule, puis l'autre et commença à danser. Michel débrancha le casque pour entendre la musique et danser lui aussi. Quand Henry entra dans le bureau, il vit nos deux dégénérés préférés sauter au rythme de « Heads will roll »

« Euh... ça va les gars ?
_Tiens Henry ! Euh bah on n'a pas grand chose à faire donc...
_Je vois. Dis-moi Raph je peux te parler 5 minutes ?
_Ouais pas de problème.
_Dans mon bureau. »
Raph fit une petite tape amicale à Michel qui se rassit, et suivit le Castafolt. Le bureau était encore plus en bordel que la dernière fois que Raph était venu, et il découvrit le Castabot ouvert en deux.
« Qu'est-ce qui lui est arrivé ?
_Oh rien, j'essaie de lui installer un programme pour qu'il puisse parler toutes les langues mais c'est assez compliqué.
_Pourquoi ne pas lui installer juste le français ?
_Quitte à faire une invention, autant que ça en jette non ? Le souci c'est que je dois enregistrer des voix pour qu'il puisse refaire les mêmes paroles.
_Ah, un peu comme un découpage de mots ?
_Exactement.
_Pourquoi vous ne faites pas plutôt une voix qui lit les mots comme dans Google traduction ?
_La voix qui lit les mots n'a aucune conscience propre, tu me suis ? J'aurais bien aimé découvrir le logiciel qui me permet de parler mais c'est impossible de me... disséquer sans que je risque de perdre la mémoire.
_Effectivement c'est la loose.
_Voilà et pour tout t'avouer Raph, j'espère que tu ne diras rien à personne...
_Muet comme une carpe.
_En fait en anglais j'ai un accent totalement pourri. Toi par contre t'es limite bilingue !
_Bah tu sais à force de regarder les séries en VO...
_Bref, je voulais te demander si je pouvais enregistrer ta voix pour mon Castabot.
_Mais grave !
_Super ! On commence maintenant ? »
Henry poussa Raph sur une chaise et prit un enregistreur et des feuilles. Sur ces feuilles, il y avait toute une liste de mots en anglais que Raph devait lire un par un. Concentré, Raph se mit au travail avec grand soin tout en se demandant ce que ça ferait d'entendre sa voix à travers le petit robot. Après avoir lu deux pages, Henry éteignit le micro.

« Okay, deux pages aujourd'hui ça suffira. Tu pourras repasser demain ?
_Pas de problème. »
Raph avait remarqué pendant qu'il parlait que notre robot travaillait sur un écran tactile où se dessinait une espèce de radar avec sur la droite un diagramme d'une seule colonne qui montait et descendait. Au centre du radar il avait reconnu les limites de Paris, et un point clignotait.
« Qu'est-ce que tu fabriques encore ?
_Un détecteur de failles, répondit Henry. Tu te souviens il y a une semaine je t'ai dit que j'avais trouvé une faille électromagnétique ? J'ai cru qu'elle allait disparaître mais ce n'est pas le cas, elle a même bougé, et ça commence à m'inquiéter...
_Mais s'il y avait vraiment une faille, les gens la verraient non ?
_C'est plus compliqué... c'est... une faille à travers l'espace... et le temps. Elle est physique mais en même temps conceptuelle. Tu vois ce que je veux dire ?
_Vous me croiriez si je disais oui ?
_Il faut que je trouve la raison de cette faille pour la refermer.
_Vous pensez qu'elle peut causer des problèmes ?
_C'est une faille Raph. Toute faille cause des problèmes.
_Ah. Et sinon vous avez fini ce que je vous avais demandé il y a une semaine ?
_Oui bien sûr, tiens, le voilà. »
Le nouveau Tempus Fugitron était le plus beau construit depuis les trois dernières saisons. Encastrée dans un gros bracelet en plastique aussi souple que solide, la machine était plus fine et plus... propre. Entièrement tactile elle aussi, son utilisation avait été simplifiée : on pouvait voir 5 cases, une pour le jour, une pour le mois, une pour l'année, une pour l'heure, une pour les minutes. Il suffisait de toucher une des cases et de taper le numéro qu'on voulait, puis d'appuyer sur le bouton central pour être propulsé où l'on voulait. Raph découvrit aussi des options qu'il ne connaissait pas, sans doute déjà dans les anciennes machines et que seuls Henry et le Visiteur pouvait contrôler. Par exemple, il y avait sous le bouton central un dessin du globe terrestre, un autre avec un éclair, un autre avec le bouton « veille ». En cliquant sur le globe, Raph découvrit que la machine pouvait aussi demander les coordonnées terrestres, latitude et longitude, pour un atterrissage précis.
« Classe.
_Merci. Tu lui diras... bonjour de ma part ?
_Pas de problème. Merci encore Henry ! »
Puis Raph repartit dans son bureau.

Non ! Surtout, ne vas pas dans le bois de Vincennes parce que sinon... voilà c'qui va s'passer ! Tout d'abord tu vas marcher, en mode confiant, en direction de ton boulot parce que traverser le bois est un raccourci. Les oiseaux brillent, le soleil chante, bref tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Tu vas kiffer ta race. Et puis tout d'un coup, il y a deux mecs hyper costauds qui vont venir t'aborder, le genre de mecs qui n'aiment pas quand tout va bien et que les gens kiffent si tu vois ce que je veux dire. Toi, qui est un gars plutôt sympathique mais qui s'est toujours laissé marcher sur les pieds quand tu étais au collège, tu vas rien dire et les mecs vont te pendre par les pieds sur une branche d'arbre après t'avoir salement tabassé. Mais ce n'est pas tooooout ! La branche où tu es pendu recueille un nid de pies qui vont non seulement bousiller tes chaussures mais aussi te chier dessus... alors que tu es à l'envers. Tu vas même en avoir... DANS TON NEZ. Quand enfin quelqu'un va te sortir de là, tu seras sale et en retard à ton boulot, du coup quand tu vas arriver tu vas te faire virer et tu finiras dans la rue !

Le Visiteur n'était pas satisfait de son speech. L'histoire était plutôt cohérente, mais il y avait quelque chose qui clochait. Évidemment le Visiteur ne faisait pas tout ça pour sauver le boulot d'un mec. En réalité Gaël ne va pas se faire tabasser par deux abrutis mais il va se faire attaquer par une nuée d'abeilles qui venait de s'installer dans le bois de Vincennes. Cela lui vaudra une semaine d'hospitalisation et une haine inconsidérée envers les abeilles. Il va alors créer une substance chimique qui tue les abeilles, au départ pour éradiquer les niches dans les maisons, mais vingt ans plus tard son usine va exploser et son produit s'étaler dans le monde entier ce qui provoquera la disparition totale des abeilles. Ne pas lui faire traverser les bois lui semblait donc la meilleure solution pour effacer ce problème. Mais le Visiteur avait cependant des soupçons, et il détestait ça. Il aurait aimé que quelqu'un voit d'un œil neuf toute cette affaire pour lui donner son avis, sauf que Stella avait d'autres choses à faire et ne s'y connaissait pas très bien en voyage dans le temps, quant à Raph... Le Visiteur ne voulait plus le mêler à toute cette histoire, il estimait qu'il en avait déjà trop fait. Il s'assit et regarda de nouveau la frise, relit ses notes. Il savait qu'il allait recevoir sa nouvelle machine à voyager dans le temps dans la soirée, mais il ne l'activerait que demain matin, à l'heure précise où il s'est donné rendez-vous devant le bois de Vincennes pour arrêter Gaël, afin d'être sûr qu'il n'y ait pas deux fois la même personne au même moment. En attendant, il devait être prêt et espérait ne pas foirer cette fois-ci.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Laetitia le Ven 13 Sep 2013 - 14:45

Nigami, tu sais que lire un chapitre de ta fiction au milieu d'une journée difficile me remonte énormément le moral?
Continue d'écrire, tu illumines ma journée!
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Ven 13 Sep 2013 - 16:07

C'est toi qui illumine ma journée ! A bientôt pour la suite Smile
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par ceci_est_un_nom le Ven 13 Sep 2013 - 23:11

Trop forte ! Tu arrives même à parler de toi dans la fiction et a passe nickel Very Happy
Par contre, est-ce que tu peux continuer à faire les mini-résumés des épisodes différents stp ? Ça m'aidait bien à rentrer directement dans l'histoire Smile
avatar
ceci_est_un_nom
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Masculin Messages : 7085
Date d'inscription : 13/03/2013
Age : 23
Localisation : Loir-et-Cher (41)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Cauchy_Taylor le Mar 17 Sep 2013 - 0:59

L'histoire est sympa, mais j'aurais quelques suggestions:
- Il faudrait faire en sorte de garder le fait que le Visiteur est un personnage quasi-systématiquement vouvoyé et jamais apostrophé comme "le Visiteur" (cf. la discution entre Stella et le Visiteur au chapitre 5)
- Il y aurait parfois un poil de découpage à faire dans les descriptions. Par exemple, la description de Stella en robe de soirée (toujours chapitre 5) est partiellement inutile. A moins que de savoir qu'elle a du mascara n'ait une importance, tu peux faire un léger ménage et plutôt faire une description qui porte plus sur l'impression que sur les objets. Par exemple: "Stella sortie de la salle de bain. Les deux hommes levèrent les yeux sur elle. Le Visiteur la siffla tandis que Raph, comme deux ronds de flan, la contemplait bouche bée en se disant "Ouah, c'est ma nana à moi !". Elle était à la fois classe et incroyablement sexy. Souriant du comportement des garçons, Stella joua du bout de doigts avec son collier en déclarant d'un air taquin: "Vous êtes pas mal, vous aussi, les garçons.""
Disons qu'une belle description a son charme, mais il est très dur d'en faire une correcte. En général, on obtient plutôt des bouts de textes qui brisent avec maladresse le rythme de lecture et qui font assez penser à un plaisir personnel de l'auteur.
- Plutôt que d'utiliser des paraphrases un peu artificielles (exemple: "L'intriguant personnage qui occupait sa vie depuis 4 ans ", ch.5) pour parler du Visiteur sans répéter sans arrêt "le Visiteur", l'utilisation du "Il" traditionnellement utilisé pour Dieu pourrait être drôle.


Dernière édition par Cauchy_Taylor le Mar 17 Sep 2013 - 1:01, édité 1 fois (Raison : phrase sans queue ni tête)
avatar
Cauchy_Taylor
Amateur de bilboquet
Amateur de bilboquet

Féminin Messages : 64
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 27
Localisation : J'ai malheureusement déterminé ma vitesse avec une telle précision que, du fait de la relation d'incertitude de Heisenberg, je suis bien incapable de savoir où je suis ...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Mer 18 Sep 2013 - 13:02

@CEUN : T'as vu comme j'aime attirer l'attention sur moi ^^
Désolé j'avais oublié de faire un résumé en ce vendredi 13, promis je vais recommencer !

@Cauchy :

- C'est pas facile d'appeler le Visiteur autrement que "le Visiteur" quand on écrit. Et pour l'utilisation du "il" c'est pas une mauvaise idée mais Il n'est pas Dieu, au contraire, même si je voulais montrer qu'il débordait vraiment dans la vie de Raph. D'ailleurs je crois pas qu'on l'appelle seulement "il" dans la série, on utilise toujours des paraphrases et je vais le faire pas mal non plus. Ca fait épopée grecque ^^

- Pour les descriptions, j'ai une mauvaise tendance à imaginer la scène plutôt qu'à imaginer les mots donc je décris ce que je "vois". Et j'avais vraiment envie que les lecteurs imaginent notre belle Isabel en robe noire. Je sais que ça casse la lecture mais il ne se passe pas grand chose pour l'instant, je prépare juste l'atmosphère...

Merci pour tes commentaires =)

_________________________________________________

EDIT :
On est mercredi les gens ! Un nouveau chapitre arrive, un super chapitre. Le début de la course...

Précédently in "Bangarang" :
L'anniversaire de Raph se passe dans le plus grand chic, puis tout le monde retourne à ses occupations quotidiennes. Raph travaille chez les Missionnaires tout en écrivant son histoire et reçoit le nouveau Tempus Fugitron, le Visiteur prépare sa nouvelle mission toujours inquiet. L'épisode "Le Bois de Vincennes" est sur le point de commencer. A moins que...


Chapitre 7:
Elle se réveilla. Quelque chose la tracassait mais elle ne savait pas quoi, puis elle revit en flash le jeune homme avec la sacoche. Quelque chose clochait.
« Qu'est-ce que ça peut faire... ce n'est qu'un rêve. »
Mais elle ne put s'empêcher de se ruer vers son ordinateur et vérifier le nombre d'abeilles dans le bois de Vincennes pour être sûre. Il était 7h du matin, ce n'était peut-être qu'un rêve et peut-être qu'elle devient vraiment folle... mais il fallait tout tenter. Car son cœur affirmait que c'était réel. Elle avait la certitude sans-savoir-pourquoi que dans moins d'une heure le Visiteur apparaîtrait devant cet homme à la sacoche – comment s'appelle-t-il... ah oui Gaël – en lui disait qu'il ne devait pas aller aux bois. Elle savait où et quand le Visiteur allait faire son coup mais plus elle y réfléchissait plus elle sentait que quelque chose clochait. Et pas le fait que le Visiteur venait du futur non... quelque chose clochait... dans son plan. Elle avait un tout autre regard sur cette histoire. Elle n'était peut-être pas schizophrène après tout... Elle se résigna à aller à ce rendez-vous. Soit elle n'était pas folle et la mémoire d'un homme du futur se déversait dans sa tête, soit... Peu importe. Le bois de Vincennes, elle y trouvera ses réponses. Après avoir découvert la population du bois, elle alla sur Google Map pour traîner sans bouger de chez elle dans les environs du lieu de rencontre. Elle se souvint que cet homme prenait son déjeuner à emporter dans un certain magasin et espérait se rappeler de l'enseigne en marchant virtuellement dans la rue. Quand enfin elle vit l'enseigne, elle fit de nouvelles recherches sur internet et tomba sur le site de la cafétéria préféré de l'homme à la sacoche, découvrit la liste des produits et comprit. Un sourire se dessina sur son visage, elle prit son portable, son pass Navigo et une carte de Paris au cas où. Elle a beau aimé traîner dans l'est de Paris elle habitait Cité Universitaire. On était en pleine heure de pointe et son rendez-vous avec l'homme de ses rêves, ou bien avec sa folie, n'était que dans quelques minutes. Du temps, elle n'en avait pas.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Laetitia le Mer 18 Sep 2013 - 16:11

Arg, j'en veux plus! Sad

Je t'embête. ^^ Comme toujours, c'est très agréable à lire! Merci pour ton travail fantastique!
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Mer 18 Sep 2013 - 16:26

Et tu vas en avoir plus ! Parce que je suis une garce ! =D

Chapitre 7 bis:
Le Visiteur se leva, toujours inquiet pour sa mission, mais n'ayant pas d'alternative il se mit à préparer ses affaires.
Les portes du rer B se refermèrent derrière elle. Direction Châtelet.
Il se mit à enlever ses vêtements de 2013 pour remettre ses affaires de clodo du futur. Mais, peu satisfait par l'odeur, il fit un petit tour dans le futur (son présent donc) afin d'être aussi débraillé qu'avant.
Le rer s'arrêta en chemin, problème de signalisation. Elle se prit la tête dans les mains en évitant de se plaindre devant tout le monde. Elle ne pouvait rien y faire.
Quand il revint, il découvrit que Raph et Stella étaient réveillés. Le boucan qu'il avait fait en s'habillant avait retenu leur attention.
« Alors ça y est tu pars ?
_Oui. Merci de vous être occupés de moi pendant cette semaine.
_De rien, repasse quand tu...
_Ce que Stella veut dire c'est que si tu veux prendre un café... Mais préviens-nous avant.
_Okay. Merci encore... »
Le rer redémarre. Elle regarda sa montre comme si elle pouvait suspendre le temps.
Il tapa le jour et l'heure – dans dix minutes – sur l'écran de la nouvelle machine.
« Elle est vraiment classe cette année pas vrai ?
_Ouais, Henry s'est surpassé.
_D'ailleurs, il vous donne le bonjour.
_Ah... moi aussi. »
Elle était arrivée à Châtelet. Elle courut à travers le labyrinthe en bousculant tous ceux qui voulaient aller à la place Carrée et fonça droit vers le rer a sans se retourner.
« Il est l'heure.
_Bon courage.
_Toi aussi. »
Il appuya sur le bouton central.
Les portes s'ouvrent.
Il arriva à l'entrée du bois de Vincennes.
Elle sortit du rer.
Au loin, Gaël a vu l'étrange personnage apparaître comme par magie. Le Visiteur s'approcha de lui.
Elle courut le plus vite possible à travers les rues, priant de ne pas s'être perdue.
L'homme serra fermement sa sacoche, le Visiteur, lui, serra les lèvres.
Elle vit une rue qui lui était familière. Elle vit l'entrée des bois de Vincennes.
Le Visiteur s'arrêta à quelques mètres de Gaël.
Sa vue se troubla.
Il ouvrit la bouche.

La suite vendredi...
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Laetitia le Mer 18 Sep 2013 - 16:30

Arf, c'est pire maintenant! Comment vais-je survivre jusqu'à vendredi? Sad

Il est si beau ce texte!
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Nigami le Mer 18 Sep 2013 - 17:20

Ne me remercie pas Wink
Bééé non, il est pas beau, plutôt prenant...
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Bangarang

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 20 Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11 ... 20  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Op. Wiki] Anaïs Vachez (~Terminé !)
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 12:00

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 11:48

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par yao Ven 21 Sep 2018 - 18:20

» [Websérie] Reboot avec des Frenchnerdiens (2015)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:56

» [Websérie] "Zérostérone" cocréée par Eléonore Costes (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:45

» [Court-métrage] "Gris." avec Raphaël Descraques
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 15:15

» [Dédicaces] François Descraques à la Fnac à Paris le 6 octobre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 13:43

» World Wide Fan-art !
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:20

» Les projets/créations de Lezly Prager
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:12

» [Table ronde] LINCC fait son show #2 avec François Descraques à Paris le 27 septembre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:10

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:47

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:32

» [Podcast] Floodcast de FloBer (avec François Descraques)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:27

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:22

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:20

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:13

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:51

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:45

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:44