[Fanfiction] Collapsus

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Nigami le Ven 16 Mai 2014 - 1:14

@Moumyne : OOOOoooh merci beaucoup !  Embarassed 

@PouKie : N'hésite pas à me demander quand tu n'arrives vraiment pas à comprendre (après c'est de la science-fiction au final, vaut mieux se laisser porter dans l'idée que de chercher à comprendre ^^)

Allez, c'est parti pour la suite !

Précédently in "Collapsus" :
C'en est fini du Visiteur du Futur. Game over. Il est temps pour le Double de faire surface. Mais n'a-t-il vraiment pas le choix ?

Chapitre 19:
« Putain je vais le défoncer ce connard de piaf !
_Du calme trésor. Tu deviens vraiment vulgaire quand tu joues à Flappy Birds.
_Je parle comme je veux bordel !
_Je te demande pardon ? »
Francis, assis sur le canapé leva les yeux de l'écran de son portable et vit devant lui Tess, debout, tenant un stylo avec une telle poigne qu'il crut l'espace d'un instant qu'elle allait le lui planter dans la jugulaire. Elle était en train de dessiner un story-board pour un futur projet et une chose était sûre : elle n'utilisait pas des petites mines de 1mm. Francis déglutit. Ils avaient de rares moments de conflit mais quand c'était le cas on pouvait vite remarquer qui portait la culotte (comme on le disait il y a une bonne centaine d'années).
« Excuse-moi Tess, dit-il.
_Je préfère, fit-elle en souriant. Et sinon, t'en es à quel niveau ? Lui demanda-t-elle en s'asseyant à côté de lui.
_Euh... 12 ?
_Oh le menteur ! Rigola-t-elle en le poussant gentiment. »
Francis répliqua en la soulevant avant de la jeter sur le canapé avant qu'elle ne prenne un des coussins qu'elle lui envoya à la figure. S'en suivit une bataille de polochon où Francis eut l'avantage et qui se termina par un baiser. De vrais gamins. Tess allait retourner en direction de son bureau pour continuer ses dessins lorsqu'elle entendit un bruit connu de nous tous. Le Visiteur apparut devant elle.
« Tiens ça fait longtemps !
_Hein ? Quoi ? Mais vous êtes qui ? Fit le Visiteur. »
Tess prit alors la tête de son descendant entre ses mains et le regarda dans les yeux. En voyant ses pupilles dilatées, en sentant la façon dont il grinçait les dents, elle comprit.
« Oh non.
_Tess ? Tess ! Oui c'est bien toi ! Fit le Visiteur. Je ne t'avais pas reconnu, je... Tu sais il se passe trop de trucs en même temps dans ma tête, j'arrive plus à faire le tri ! C'est horrible Tess, je suis...
_Tu es le Double, oui. J'ai vu.
_On est quel jour Tess ? Qu'est-ce que j'ai fait avant ?
_On est le 18 mai 2014. Tu es venu il y a à peine deux heures, tu n'arrivais pas à comprendre comment tu allais devenir le Double. Tu as dit à Raph que tu allais réfléchir par-rapport au fait de devenir son témoin. Tu veux faire réparer ta machine par Henry. Vous avez envoyé les trois idiots en 2550 où ils sont surveillés par les citoyens de cette époque.
_Pas de faille en 2020 alors ?
_Non... bien sûr que... mais enfin de quoi tu parles ?
_Et Mattéo, il est toujours vivant ?
_Mais enfin, bien sûr qu'il est vivant ! Pourquoi tu dis ça ?
_Tu ne t'en souviens pas, parce que j'ai supprimé cette catastrophe ha ! J'ai réussi ! »
Puis il serra Tess entre ses bras.
"C'est aussi grâce à toi, tu sais. Je...
_Mon petit... il faut que tu partes."

Le Visiteur entendit son coeur se briser en mille morceaux (ce qui l'empêcha d'entendre le bruit de la porte du débarras).
"Que... Quoi ? Non, pas toi ! T'as pas le droit de me demander ça !
_Ecoute, il faut que tu ailles dans le passé, tu le sais très bien. Tu vas devoir réalisé tout ce que le Double a réalisé...
_Non Tess ! Je ne veux pas aller là-bas ! Je veux... je veux... je veux vieillir en même temps que vous, bordel !
_Tu sais bien que tu ne peux pas.
_Non je ne veux pas ! Je ne veux pas être seul ! Je ne veux pas devenir ce connard ! Tess, je t'en supplie !
_Mon petit...
_Tu sais que si je retournes dans le passé, je n'aurai plus le choix !
_Tu n'as déjà plus le choix...
_NON ! Tu verras, je ne me mettrais pas une balle dans la tête, et je n'aurais pas la moitié du crâne brûlée...
_Tu es déjà le Double.
_C'est faux, tu vois bien je ne suis pas brûlé ! J'avais fait des recherches, je me retrouvais dans une usine, les produits chimiques suintaient des murs !
_Peut-être que c'était un faux futur...
_Un faux... tu veux dire une autre dimension ? Mais alors comment ? Pourquoi ? Merde !
_Justement, peut-être que tu étais tombé dessus pour ne pas savoir. Pour ne pas pouvoir empêcher qu'il se produise.
_Qui ça, "il" ?
_Ton destin.
_Mais arrête ! Arrête ! Je t'en supplie Tess ! J'ai toujours joué avec le destin ! Pourquoi est-ce que ce serait à lui de me jouer un tour ?
_Il n'y a pas que ta vie qui est en jeu !
_Mais ici, ici je peux peut-être... je sais pas moi ! Je pourrais... attendre... ou alors... trouver un autre moyen...
_Tu sais bien qu'il n'y a pas d'autres moyens.
_Il doit bien en avoir un autre ! Cria Raph."
Oui, Raph. Pendant que Tess et le Visiteur parlait, il était arrivé chez eux et Francis l'avait laissé entrer. Raph, qui bouillait, regardait de ses yeux brûlant de rage l'aïeule de l'homme si pathétique à genoux sur le sol.
"Raph, qu'est-ce que tu fous ici ?
_Il faut trouver une autre solution, Tess ! On ne va pas l'abandonner !
_Qui est-ce ? fit le Visiteur en voyant Raph."

Raph mit la main devant sa bouche pour s'empêcher de hurler. Il ne penserait pas que ça ferait aussi mal de ne pas être reconnu par le Visiteur. Bordel de merde, s'en était trop.
"Oh, mais c'est toi Raph ! fit le Visiteur. Tu ne m'abandonnes pas ? Après tout ce que je t'ai fait enduré ? T'es vraiment sadomaso mon pote.
_Ecoutez, je veux vous aider.
_Il n'y a pas d'autres solutions Raph, fit Tess. Le Visiteur doit devenir le Double.
_Non, vous devez l'aider ! Après ce qu'il a fait pour vous ! Il vous a sauvé la vie ! Il a fait ça pour vous !"
Le Visiteur ouvrit grand les yeux et eut le souffle coupé. Bon sang.
"Tu te souviens. Tu te souviens de tout. Putain Raph, tu es vraiment inexplicable.
_Un peu comme votre Double, pas vrai ? fit Raph, les larmes aux yeux.
_Tu te souviens de la catastrophe qui ne s'est pas produite mais qui a créée le Double ? s'écria Tess.
_Oui. Oui je m'en souviens. C'est pour ça que j'ai pas eu besoin de votre apparition dans le bunker pour l'empêcher. Mais vous êtes là et vous avez changé votre propre passé. Il faut que vous teniez le coup.
_Comment veux-tu Raph ? Je sais ce qui va se passer et pour une fois je n'aurais aucun moyen de l'empêcher. Et quand bien même tu trouves un moyen de l'empêcher maintenant, ça ne fera que retarder ma sentence.
_Alors, il faut effacer toute cette sentence, dit Raph.
_Effacer le Double ? demanda Tess. Mais enfin c'est impossible!
_Ben justement, dit Raph en tapotant quelques chiffres sur son bracelet, il semblerait que je sois impossible.
_Arrête Raph, dit Tess. Tu n'es pas soufflé girl, tu n'es pas né pour sauver le Visiteur.
_Et pourquoi pas ? dit Raph, un sourire malicieux sur les lèvres."
Il continua à trifouiller je ne sais quoi sur sa machine, puis s'adressa à Tess.
"Dis-moi Tess, si j'ai bien compris, le truc qui est en train de rendre notre ami complètement fou ce n'est pas forcément de voir son visage du passé.
_Non, pas complètement. Disons que tu vis deux choses à la fois au même moment et le fait de se voir augmente cette sensation.
_Plus le fait de changer son propre passé.
_Surtout ça en fait oui.
_Mais si quelqu'un change le passé de quelqu'un d'autre, les souvenirs sont recomposés dans la tête.
_C'est ce qui aurait dû t'arriver lorsque le Visiteur à annuler la catastrophe avec la soi-disante faille, oui. Comme ce qui est arrivé à tout le monde.
_Ah mais moi vous savez, je suis pas comme tout le monde.
_Raph ? continua le Visiteur. Qu'est-ce que tu comptes faire ?"
Raph inspira un bon coup, appuya sur le bouton central, et dit d'une voix légèrement déformée : "Ah bah tu le sauras bien assez tôt" avant de disparaître.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Poukie le Ven 16 Mai 2014 - 20:02

Ca veut dire quoi "Tu n'es pas soufflé girl"?
avatar
Poukie
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 656
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Nigami le Sam 17 Mai 2014 - 21:36

@Poukie : Référence à Doctor Who Wink
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Plumpie le Dim 18 Mai 2014 - 2:23

Putain, ça devient intense sa maman ! :O
Encore bravo pour ce fabuleux chapitre (je sais, je me répète à chaque fois), et j'ai trop hâte de lire la suite ! Very Happy
avatar
Plumpie
Employé chez Sathan
Employé chez Sathan

Féminin Messages : 124
Date d'inscription : 19/04/2014
Age : 21
Localisation : Somewhere out there

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Minnae le Dim 18 Mai 2014 - 23:25

Je viens de me faire tous les chapitres d'un coups et maintenant je dois attendre ! Rha c'est vraiment dure... !
C'est géniale se que tu as écris, j'adore j'adore !!! ( et j'ai hâte de lire la suite ! )

Minnae
Canard
Canard

Messages : 4
Date d'inscription : 08/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Nigami le Lun 19 Mai 2014 - 0:05

Précédently in "Collapsus" :
La fin est proche.

Chapitre 20:
"Où est-ce qu'il est passé ? Hein, Tess ? Il est passé où, Raph ?
_Je sais pas, j'espère juste qu'il va pas faire une connerie.
_C'est-à-dire ?
_C'est-à-dire j'espère qu'il ne fait rien."
Le Visiteur se prit la main dans les mains. Son cerveau jouait aux montagnes russes, il savait qu'il était en train de se perdre. Il n'était plus lui, il n'était plus libre. Soudain, il ouvrit les yeux. Il avait compris. Sa délivrance, il n'avait qu'un seul moyen de la trouver.
"Je vais chez les Missionnaires, dit Francis. Là-bas on trouvera bien une solution.
_Bonne idée mon chéri. Moi je reste avec... lui."
Tess aussi. Tess aussi ne le reconnaissait plus, pas vrai ? Le Visiteur se demanda si elle ne le détestait pas. Il entendit la porte d'entrée s'ouvrir, et le froissement d'un manteau qu'on met à la hâte. Quand les bruits de pas se furent éloignés, le Visiteur fuyant toujours le regard de son aïeule, fouilla dans les grandes poches de son manteau. Il entendait la respiration de Tess. Pendant un moment il crut même entendre les battements de son coeur. Le fou. Il y avait bien des battements, certes. Mais pas de son coeur. Bam. Bam. Bam.
"Ecoute mon petit, je sais que c'est difficile, lui dit Tess d'une voix chevrotante."
Oh mon Dieu non. Elle allait pleurer.
"Mais c'est comme ça, nous n'avons pas le choix. Toi et moi nous l'avions toujours su.
_C'est si simple pour toi Tess. Tu as une telle détermination. Tu étais capable de quitter Francis pour devenir mon aïeule.
_J'ai foi en l'avenir.
_Hahaha ! Tu me fais trop rire ! Tu as foi en l'avenir, toi ? Alors que tu es allée dans ma tête ?
_Surtout après être entrée dans ta tête.
_Le plus fou ici ce n'est pas moi, c'est toi."

Le Visiteur sortit enfin ce qu'il cherchait dans les loques qui lui servaient de vêtements. C'était... son pistolet. Son arme. En la voyant, un sourire sinistre se dessina sur son visage bien amoché. Tess ne put réprimer un murmure. Elle murmurait un nom. Son nom. Le nom de l'homme pitoyablement à genoux devant elle, tenant une arme en souriant. Son coeur arrêta de battre, elle en oublia de pleurer. Ses jambes se mirent à trembler et tout d'un coup elle eut l'effroyable sensation d'avoir déjà vécu cette scène. Et peu importe comment, mais ça allait mal finir. Très mal finir.
"Qu'est-ce que tu veux faire avec ça ? demanda-t-elle plus fort.
_Je..."
Le Visiteur releva la tête et la regarda dans les yeux. Ce qu'il voulait en faire ? C'était pourtant évident non ? Suivre son destin. Il souriait et pleurait en même temps. Il prit son pistolet de ses deux mains, le souleva en direction de Tess et visa son front. Entre les yeux. Parfait.
"C'est pas censé se passer comme ça, dit Tess qui s'empêchait de crier.
_On en sait rien tu sais. Aucun des futurs que j'ai vu n'étaient réels. Ils étaient tous éphémères. Comme notre vie au final... t'es pas d'accord ?
_Idiot, si tu me tires dessus, tu vas mourir.
_Qui te dit que tu es vraiment mon aïeule ? Si ça se trouve, tout vient de Francis...
_Fais pas le con, bordel !
_Peur de la mort, ma petite Tess ?
_Non ! J'ai peur que TOI, tu meurs !
_Oh... Tu es bien moins égoïste que moi alors. Mais tu as raison, ça ne résoudra pas mon problème de te tirer une balle dans la tête... Dans ce cas..."
Le Visiteur retourna le canon vers lui, le colla à sa tempe. A sa tempe.
"Et ça, qu'est-ce que t'en dis ?"
Tess ne bougea pas, mais elle se remit à pleurer (décidément celle-là elle ne fait que ça).
"Tu ne vas pas m'en empêcher ?
_C'est... c'est ton destin... Tu... Tu vas...
_M'en sortir ? Ouais la bonne blague ! Peut-être que la balle va se loger dans mon cerveau qui va se mettre à faire flotch-flotch.
_C'est ça, c'est ça qui est prévu.
_Putain ma pauvre Tess, s'il faut toujours que tu fasses ce qui est prévu, tu n'auras jamais de surprises dans la vie ! Tu n'as aucun courage. De la détermination peut-être, mais pas de courage ! Moi j'ai le courage de dire 'fuck' au destin ! Et si jamais, si jamais tu vois, si jamais je meurs en me prenant cette balle dans la tête et bien je mourrais heureux parce que j'aurais fini ma vie en faisant un pied de nez à ce foutu destin !
_Tu ne vas pas mourir !
_Okay, alors parions sur ça. Si je gagne, je meurs. Si tu gagnes, je deviens une loque ambulante. Tu es vraiment prête à laisser une telle chose se produire ?
_Ne me demandes pas de choisir entre ta sécurité et le sort de l'humanité. Parce que tu sais quel est mon choix.
_Très bien."

Le doigt du Visiteur appuya un peu plus sur la détente. D'un côté, il avait envie que quelque chose se produise pour empêcher cela. De l'autre, il savait que c'était impossible. Il ferma les yeux, ne supportant pas de voir que Tess n'allait rien faire pour l'aider. Pas même le prendre dans ses bras, ou lui foutre une bonne claque. Rien. Tout était entre lui et lui-même. Un combat contre son propre futur. Un combat contre le Double en devenir, qu'il était en train de devenir. Mais quoiqu'il se passera, il perdra. D'une façon ou d'une autre il perdra. Depuis le début il n'était pas un héros, il était un perdant, un vaincu. Depuis le début il savait qu'il ne pourrait aller jusqu'au bout de ses missions. Pourquoi avait-il continué alors hein ? Ca n'avait pas de sens. Son autre Lui, celui qui ne deviendra... pas ? le Double et bien Lui, il sauvera le monde. Lui seul. Mais celui qui va tirer cette balle par contre n'était pas la même personne que Lui. Il était le perdant de la bataille, le pion entre les mains du destin qui ne servirait que le passé, oubliant totalement le futur. Le futur, c'était à Lui de s'en occuper. Mais attends... ne sont-ils pas la même personne ? J'y comprends rien. Le Visiteur n'y comprend rien. Il aimerait retourner dans son monde. Il aimerait ne plus être deux personnes à la fois. Il aimerait... Il aimerait...
Il appuya plus fort sur la détente, les battements de son coeur assourdissant ses oreilles, tandis que Tess était trop sous le choc pour entendre quoi que soit. Du coup, ils n'entendirent pas le bruit incessant de la porte du débarras. On frappait la porte du débarras à coup de poings tout en poussant des cris étouffés. Plus fort. Plus fort. Encore plus fort. On voulait la casser, cette porte. On voulait se libérer. Quelqu'un était enfermé dans ce débarras. Tess avait enfermé quelqu'un dans ce débarras. Hein ? Quoi ? Mais pourquoi ? Et surtout... qui ? Les cris étouffés devinrent plus audibles... Ils disaient : "Non ! Arrête ! Il ne faut pas !"
Mais qui pour l'entendre ? Nos deux personnages étaient enfermés dans cette seconde fatale où le destin du Visiteur se jouait... Où le destin du Visiteur jouait. Un drôle de jeu.
"Adieu Tess, fit le Visiteur."
Un grand BAM explosa dans l'appartement.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par marionluuly le Lun 19 Mai 2014 - 18:23

J'ai rattrapé tout mon retard... ET.......




AAAAAAAAAAAAAAAAAAh tu écris super bien je suis en plein suspense !!! La suiiiiite!!!!!!!! J'aime j'aime j'aime!!!!!

Mais juste comme ça Tess c'est pas un peu une batarde? (c'est une question surtout n'hésites pas à me dire que j'ai rien pigé ^^')

En tout cas j'aime beaucoup et je me suis bien marré quand tu as introduit les membres du fofo Smile j'aime bien l'apparition Asari, Kat et moi Wink
avatar
marionluuly
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Féminin Messages : 5542
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 19
Localisation : ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Poukie le Lun 19 Mai 2014 - 18:49

Je suis sûre que le BAM, c'est le bruit de la porte qui s'ouvre!!
avatar
Poukie
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 656
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 29
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Moumyne le Lun 19 Mai 2014 - 20:37

Outch, merci le cliffhanger >_<
avatar
Moumyne
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 926
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Nigami le Mer 21 Mai 2014 - 0:00

Il est temps...

Chapitre final:
La porte avait cédé. La porte avait cédé et la personne à l'intérieur avait foncé sur le Visiteur. Il ne put aller jusqu'au bout de la détente, l'étrange individu qui le plaquait au sol prit le pistolet et le jeta loin à travers le salon.
"NON MAIS CA VA PAS LA TETE ?! OU EST-CE QUE VOUS ETES ALLE PECHER CETTE IDEE BORDEL !"
En entendant cette voix, le Visiteur eut un frisson. Non, pas le genre de frisson qu'il avait en entendant la voix d'Henry (surtout qu'à ce moment précis il aurait bien apprécié que ce soit notre robot préféré plutôt que cet individu perturbateur qui soit assis sur lui), mais plutôt le genre de frisson qu'il avait quand il entendait une mauvaise nouvelle. Il se mit à fixer la personne qui était au-dessus de lui, et ça lui fit tourner la tête. C'était son visage. Son visage au-dessus de lui. Mais avec la moitié du crâne brulée.
"Putain j'y crois pas, combien de fois faudrait-il que je vous sauve ?"
Le Double (mais genre vraiment Double cette fois... mais alors ça voudrait dire que c'est le Double du Double) se releva puis tendit une main à notre Visiteur du Futur suicidaire. Celui-ci, un peu perdu, la lui prit et se releva.
"Qu'est-ce qu... qu'est-ce qu'il fout là ? demanda-t-il à Tess.
_Il était venu tout seul il y a quelques jours, il m'avait dit qu'il me connaissait. Il s'était retrouvé sans machine et sans-abris après l'attaque des Lombardi alors je l'ai hébergé. Mais je le mettais dans le débarras à chaque fois que quelqu'un arrivait. Et je fermais la porte à clef parce qu'il est... Il est très...instable.
_Instable ? INSTABLE ?! Ce mec allait se tirer une balle dans la tête et c'est moi qui suis instable ?!
_Ferme ta gueule, cria le Visiteur. Laisse-moi mourir !
_Non mais faut vous réveillez mec ! Vous êtes le Voyageur du Temps ! Réveillez-vous bordel !"
Et là, le Double colla une droite magistrale au Visiteur. Et quand je dis magistrale, je pèse mes mots. C'était vraiment impressionnant. Le Visiteur valdingua jusqu'au canapé, son nez pissa le sang et ses yeux larmoyèrent. Ce fut comme une décharge électrique. Ah oui, ce coup l'avait réveillé ! Le Visiteur se releva d'un coup et fit face au Double, prêt à riposter. Il s'était déjà battu contre lui, il s'en souvient. la dernière fois, c'était pour sauver la vie de Raph. Il s'était même collé une balle dans la main et ça avait...
"Attends une seconde, s'aperçut le Visiteur."
Sa bouche avait le goût amer du sang, mais le Double lui... Le Double lui... il n'avait rien ressenti. La brume qui avait pris possession de la tête du Visiteur s'envola. Il voyait clair maintenant... mais cela ne lui apportait plus de questions que de réponses.
"Comment ça se fait que tu n'aies rien senti ?"
Le Double relâcha ses poings et un sourire se dessina sur son visage. Mais pas un sourire sinistre cette fois. Non. Il était heureux. Vraiment heureux.
"Et comment ça se fait que... que je ne vis plus deux vies en même temps ?
_Hein ? demanda Tess. Qu'est-ce que tu veux dire ?
_Le brouillard dans ma tête... Cette sensation de folie... ça s'est évanoui !
_De quoi te souviens-tu, demanda Tess.
_On est le 18 mai 2014. Je suis venu il y a à peine deux heures, je n'arrivais pas à comprendre comment j'allais devenir le Double. J'ai dit à Raph que j'allais réfléchir par-rapport au fait de devenir son témoin. Je veux faire réparer ma machine par Henry. On a envoyé les trois idiots en 2550 où ils sont surveillés par les citoyens de cette époque. Et je suis revenu ici... parce que j'ai cru que j'étais devenu le Double. Mais ce n'est pas le cas ! Tess... je ne suis pas le Double ! Quelqu'un a effacé mon apparition pour m'empêcher de refuser d'être le témoin de Raph ! Quelqu'un..."
Le Visiteur posa son regard sur son Double.
"Quelqu'un a pris ma place.
_Et ben mon gars, quel sens de la réflexion, fit le Double."

Mais le Double avait parlé avec une autre voix. Une voix enrouée certes, mais pas par la cigarette ou par l'abus d'alcool. Plutôt par le fait d'avoir trop joué sur sa voix. D'avoir trop imité un mec qui avait la voix cassée. Le Double n'avait pas la voix du Double.
Il releva les jambes de son pantalon, dévoilant des chaussettes de couleurs différentes. Puis il enleva une chaussure et une de ses chaussettes. Et c'était là. Accrochée à sa cheville. Une machine. A remonter le temps.
"Putain vraiment avec ça, j'avais l'impression d'être un prisonnier avec sursis, fit le Double tout en reprenant petit à petit sa vraie voix."
Cette voix, que le Visiteur commença à reconnaître.
"Mon Dieu, non. Toi ? Mais c'est impossible.
_Bah justement, c'est tout moi ça."
Il enleva son bracelet, et autour de lui ses vêtements commencèrent à... comment dire... beuguer. Dans un bruit de téléportation, ils disparurent, laissant apparaître des vêtements normaux d'un mec des années 2010. Un jean, un t-shirt, des baskets. Rien qui puisse venir d'un attirail d'un clodo du futur. Mais aussi, le visage du Double disparut, sa barbichette, ses cicatrices, sa moitié brûlée. Sa silhouette, sa taille se transformèrent. Et ses cheveux se firent plus longs. Beaucoup plus longs. Peut-être un peu trop longs, mais la façon dont ils pointaient vers le ciel était reconnaissable entre mille. Il s'épousseta, et se mit à rire, comme s'il venait de faire la meilleure des blagues.
"J'y crois pas."
Le Visiteur serra l'homme dans ses bras.
"Raph.
_Ca faisait longtemps."

Tess était sur les fesses. Le Visiteur serrait Raph dans ses bras. Un Raph avec des cheveux un peu beaucoup plus longs, un visage plus tiraillé, une petite barbe. Il était sale, il avait un regard fatigué. Mais il portait la même chose que quand il était parti il y a à peine dix minutes.
"J'ai cru que cette machine ne tiendrait pas le coup jusqu'à aujourd'hui.
_Qu'est-ce que tu veux dire par là ?
_Ben...
_RAPH !"
Raph tourna la tête et vit Stella. Henry, Constance, Francis et elle venaient d'apparaître dans le salon, après avoir localisé notre homme aux cheveux de l'espace. Raph courut vers elle et la serra dans ses bras, plus fort qu'il ne l'avait jamais fait auparavant.
"Stella ! Ma Stella ! Ma future femme Stella !
_Ca va Raph ? Tu... Tu as l'air..."
Stella le repoussa plus loin.
"Pouah, tu pues la mort mon pauvre ! T'es encore allé en territoire zombis c'est ça ?
_Je suis désolé Stella. je sais que tu ne supportes pas ça mais... mais je te promets que je vais arrêter.
_C'est pas ça le problème pour le moment Raph. Le problème c'est... où est-ce que tu t'es encore fourré ? Qu'est-ce que tu as fait ?
_Il m'a guéri, fit le Visiteur solennel. Non, mieux que ça : il m'a sauvé ! Il m'a remplacé en tant que Double du Futur. C'était une idée de génie Raph ! Parce que... en plus ! Et ben... fit le Visiteur, complètement excité, tellement heureux qu'il en perdait ses mots. Tu n'as pas modifié ton propre passé, tu n'as pas croisé ton propre regard, donc tu n'es pas devenu fou ! Raph, tu es mon Sauveur !
_Oui m'enfin, fit Henry, pragmatique. Il a juste repoussé le moment où tu deviendras le Double.
_Soyez pas stupide, fit Tess."
Elle s'approcha de Raph et lui tendit la main.
"J'aurais dû avoir cette idée plus tôt. Merci. Merci pour lui."
Il lui serra la main, mais alors Tess l'entraîna vers lui et le regarda dans les yeux, avant de baisser son regard vers sa paume qu'elle tenait fermement. Elle était amochée. Très amochée.
"Raph... Ca fait combien de temps que tu es parti de chez moi ?"

Un silence pesant s'abattit dans l'appartement (qui décidément, en a connu des vertes et des pas mûres aujourd'hui). Raph vit dans les yeux de Tess qu'elle avait compris. Elle comprit qu'il avait compris qu'elle avait compris, et lui fit un hochement de tête.
"Disons... 4.
_4... heures ? demanda Stella.
_Non.
_4 jours ? fit Francis
_Non plus.
_4 mois ?! s'écrièrent tous les autres.
_Non... 4 ans."
Les jambes de Stella tremblèrent, et Henry la prit par la main pour la soutenir. Merde alors.
"Que... Qu'est-ce que tu... as fait... Raph ? Fit le Visiteur.
_Il n'a pas seulement annulé ta transformation d'aujourd'hui en tant que Double, mon petit, expliqua Tess. Il a annulé tout le Double.
_QUOI ?!
_J'ai pris l'apparence du Double, continua Raph. Et j'ai fait tout ce qu'il avait fait à sa place. J'ai annulé sa création jusqu'au bout.
_Tu veux dire que... fit Henry, en songeant au Double qui l'avait emmené jusqu'aux Lombardi.
_Tu es le Double... fit Stella en repensant à l'homme qui avait été enfermé avec elle.
_...depuis le début ?! termina le Visiteur.
_Surprise ! fit Raph en souriant."
Même Constance, qui pourtant ne savait rien à propos du Double, garda le silence. Tous nos protagonistes avaient les yeux fixés sur Raph.
"Arrêtez de me regarder comme ça, c'est gênant !
_Mais enfin, comment tu as pu remplacer le Double tout le temps ? Tu ne pouvais pas savoir tout ce qu'il faisait !
_Bien sûr que si ! Grâce à l'aide de citoyens du futur et aussi..."
Raph fit un clin d'oeil à Tess.
"Moi, dit-elle. Il m'avait demandé ce qu'on savait sur le Double quand il écrivait son putain de roman.
_Oh merde.
_Ca a pas été de gaieté de coeur que de faire tout ce que j'ai fait, croyez-moi.
_Mais du coup... La Sara Lombardi, elle te les a vraiment coupé ?"
Ne cherchez pas à savoir qui a posé cette question.
"Ouais parce que ce serait les boules.
_Dans tous les sens du terme.
_Euuuh, fit Raph, qui ne s'attendait pas à ce genre de questions. Non, là aussi c'étaient des hologrammes.
_Et ben putain Raph, fit Henry en le prenant par les épaules. Tu sais déjà avant j'avais de l'estime pour toi mais là tu as carrément tout mon respect. Franchement, bravo.
_Et bien... merci...
_Et maintenant Raph ? demanda Stella. Qu'est-ce que tu vas faire ?"
Il lui prit la main, qu'elle serra fort. Il l'avait attendu pendant quatre ans. Quatre longues années où il jouait au pervers sexuel, mais où au final il ne pensait qu'à elle, à son souhait de bientôt la retrouver, de bientôt pouvoir la prendre dans ses bras, et d'oublier ces histoires de zombis. D'oublier que même si sa peau était un hologramme, il avait ressenti les coups de Sara. Qu'il avait entendu ce qu'elle avait dit de lui. D'oublier qu'il avait été un bâtard, un pauvre con, même s'il jouait la comédie. Mais il avait été patient. Pour être avec elle, enfin. Et ces pensées, ces simples pensées, l'avait aidé à ne pas abandonner, à ne pas devenir fou.
"Maintenant, je veux rentrer chez moi."

Là ce serait audiovisuellement parlant un moment où une chanson de Florent Dorin passe en bande originale. Je choisis « Otessa ».
Ils se retrouvèrent tous chez les Missionnaires. Henry avait fabriqué une nouvelle machine, avec système de commande vocale et de mot de passe, ainsi même si les machines se faisaient voler, et se trouvaient entre de mauvaises mains, elles ne nuiraient plus jamais, à personne. Il mit la nouvelle machine autour du poignet du Visiteur, puis le prit dans ses bras.
"Cette fois-ci, tu n'as pas d'excuses pour ne pas revenir nous voir.
_Je reviendrais, c'est promis.
_Après tout, vous devez sauver le futur ! dit Raph.
_Non mais Raph, je crois que tu n'as pas bien saisi là, fit le Visiteur."
Il le prit par les épaules, le regarda dans les yeux.
"Depuis le début, c'était toi. Toi et personne d'autre. C'était toi le héros de cette histoire."
Il le serra dans ses bras.
"Merci Raph. Merci.
_Disons que maintenant vous n'avez plus d'excuse non plus pour ne pas être mon témoin.
_C'est vrai, répondit-il en riant. Je préparerais le discours le plus classe que tu n'aies jamais entendu à un mariage.
_Je n'en attendais pas moins de vous."
Raph et Stella partirent, main dans la main. Raph parut alors, bizarrement, beaucoup plus grand. Tess tendit les bras vers le Visiteur, priant au fond d'elle qu'il ne lui en voulait pas. Il l'attira vers lui et la serra tendrement. Elle se mit (de nouveau) à pleurer.
"Pardon. Pardon, pardon, pardon."
_Tu pensais faire ce qui était juste. Je ne t'en veux pas.
_Je suis heureuse que tu n'aies pas tiré.
_Moi aussi !"
Tess embrassa le Visiteur sur la bosse apparut à cause du coup de poing de Raph. Puis Francis la prit par le bras et l'emmena pour qu'ils rentrent eux aussi chez eux.
"Alors, qu'est-ce que vous allez faire maintenant ? demanda Constance."
Le Visiteur regarda Constance et Henry. Et Mattéo. Mattéo. Mattéo était toujours en vie. Mais son désir de vengeance n'était pas assouvi. Il fallait surveiller ça. Le Visiteur ne voulait pas que ce genre de catastrophes se reproduise. En fait, il voulait qu'aucune catastrophe se produise. Et pour ça, il savait quoi faire.
"Je vais rejoindre les Missionnaires."
Henry eut le souffle coupé, bien qu'il n'ait pas vraiment de souffle puisque c'est un robot. Sa tête tourbillonna, parce que si le Visiteur rejoignait les Missionnaires, il serait plus souvent en 2014 et donc ils se verraient plus souvent !
"Tu... tu veux vivre avec Mattéo... et moi ? C'est moins loin et moins chiant que le futur."
Tiens, ces trois-là dans le même appart, ça me rappelle quelque chose...
"Haha non merci, Henry, fit le Visiteur en souriant. Mais les gens dans le futur, ils ont besoin de moi. J'ai juste mis du temps à comprendre que je ne pourrais pas faire tout ça tout seul."
Le Visiteur regarda par la fenêtre temporelle qu'Henry avait installé dans le bureau de Constance afin d'avoir toujours une vue sur l'avenir.
"Ce monde d'où je viens... Non plutôt cet autre futur d'où je viens. Il était tellement... parfait. Je n'étais sans doute pas la seule personne à avoir mis la main à la pâte... Je sais que je n'ai pas été l'associé idéal, donc je comprendrai que vous ne me pardonniez pas.
_On vous pardonne, fit Constance. Pour cette fois.
_Merci Constance, dit-il (en se demandant jusqu'à quel point elle pourrait lui pardonner).
_On travaillera dur pour sauver tout le monde. Pour l'avenir !
_Pour l'avenir ! firent Henry et Mattéo en levant le poing."
Cet enthousiasme fit sourire le Visiteur.
"On dit demain 9h alors ? demanda Constance en tendant une feuille, un ordre de mission.
_Demain 9h."

Le Visiteur prit la feuille, appuya sur les touches de sa nouvelle machine et disparut, avant de réapparaître dans son bunker, sa chambre. Elle n'était pas vide. Ben non, puisque dans cette version, le Visiteur n'avait pas annulé la demande en témoin de Raph (tu me suis?). Le Visiteur ne se rendait pas compte, bien sûr, qu'il manquait quelque chose (ou plutôt... qu'il ne manquait rien). Soudain, il fit le tri. Il enleva des tonnes de stickers et de mémo collés autour de sa frise. Des pense-bêtes pour ne pas oublier que bientôt agirait un paradoxe beaucoup plus important que son arrivée dans ce monde.
"Comment vous êtes arrivé ici ?
_Par un paradoxe temporel."
Il est arrivé dans un monde où le bug a commencé le jour même où son aïeule a rencontré l'homme de sa vie. Il est arrivé dans un monde où le bug avait annulé sa naissance.
"Votre naissance vous allez finir par l'annuler vous le savez ? avait demandé Raul Lombardi.
_Oui je le sais."
Mais non idiot. Ma naissance avait déjà été annulée. J'étais un paradoxe. Mais j'ai retrouvé Tess. Et maintenant je n'aurais plus à être le Double.
Le Visiteur continua d'enlever tous ces petits bouts de papier où il avait inscrit les différentes théories qu'il avait sur la façon qu'il allait devenir le Double. Cette question qu'il s'était posé pendant plusieurs années. Que tout le monde s'était posé. Que même VOUS vous êtes posé. Tout cela n'avait plus d'importance. Le Visiteur était enfin libre.
Il regarda son mur. Il y avait alors plus de place, plus de place pour penser à d'autres projets, plus de place pour penser à d'autres futurs. Tout était plus clair dans son esprit, il n'avait plus à s'inquiéter de son futur à lui, maintenant il pouvait se concentrer sur le futur de l'humanité. C'était tout ce qui comptait. Etrange pour cet homme qui avait vécu dans le passé auparavant, lui qui travaillait pour le Grand Musée International, dans la section Histoire Planétaire, toujours à reconstituer une flèche chronologique, toujours surpris de voir à quel point l'existence n'est faite que de détails. Ce monde qu'il observait, ces gens qui constituaient l'histoire, ces petits engrenages qui formaient la plus belle des machines. Le Visiteur avait hâte de les sauver, comme il venait d'être sauvé.
Car à présent, s'en était fini du Double. Pas vrai ?
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Moumyne le Mer 21 Mai 2014 - 11:27

OOoooooh que c'est beau !!! C'est vachement dur de faire une fin ! là je suis bluffé Very Happy

Très astucieux ! Bravo bravo. Mais juste euh... Tu es bien consciente que certains (dont moi?) vont te harceler pour que tu continues à écrire sur le VDF ?
avatar
Moumyne
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 926
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par marionluuly le Mer 21 Mai 2014 - 20:18

Super!!!! J'ai beaucoup comment ça a tourné
Pour ceux qui ont pas encore lu::
RAAAAAAAAAAPH c'est bien pensé (un peu tordu Razz ) mais j'adore!!!!!!! Raph en Double: ENORME!!!!

Bref c'est vraiment cool et la version papier se fait très désirée Wink
avatar
marionluuly
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Féminin Messages : 5542
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 19
Localisation : ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Nigami le Mer 21 Mai 2014 - 20:58

J'aime les pensées tordues Very Happy

Pour la version papier, je compte attendre le 15 juin (la date du dernier épisode du VDF) pour l'envoyer à Bookelis (voire peut-être avant pour être sûre de l'avoir pour la Japan Expo) car j'ai vraiment envie d'y ajouter vos talents Smile
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par marionluuly le Ven 23 Mai 2014 - 21:49

Héhé leurs talents ouaip!! Hâte de voir le résultat!!! (désolée je participe pas vu l'absence de talent que j'ai en moi Razz ) mais je pense que c'est mieux comme ça Wink En tout cas j’adore!!!!!!!
avatar
marionluuly
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Féminin Messages : 5542
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 19
Localisation : ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Nigami le Sam 24 Mai 2014 - 14:11

@Marion : Ton soutien est un vrai cadeau ma belle Smile
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par marionluuly le Sam 24 Mai 2014 - 18:20

Si ça t'apporte quelque chose c'est cool!! Sinon bah je le fais quand même:

J'adore!!!
avatar
marionluuly
Dresseur de RTI
Dresseur de RTI

Féminin Messages : 5542
Date d'inscription : 11/11/2013
Age : 19
Localisation : ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction] Collapsus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Op. Wiki] Anaïs Vachez (~Terminé !)
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 12:00

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 11:48

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par yao Ven 21 Sep 2018 - 18:20

» [Websérie] Reboot avec des Frenchnerdiens (2015)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:56

» [Websérie] "Zérostérone" cocréée par Eléonore Costes (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:45

» [Court-métrage] "Gris." avec Raphaël Descraques
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 15:15

» [Dédicaces] François Descraques à la Fnac à Paris le 6 octobre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 13:43

» World Wide Fan-art !
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:20

» Les projets/créations de Lezly Prager
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:12

» [Table ronde] LINCC fait son show #2 avec François Descraques à Paris le 27 septembre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:10

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:47

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:32

» [Podcast] Floodcast de FloBer (avec François Descraques)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:27

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:22

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:20

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:13

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:51

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:45

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:44