[Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Poukie le Dim 27 Avr 2014 - 21:08

Bonsoir tout le monde! Alors, puisque mon statut est désormais "Raconteur d'histoires", je vais vous en raconter une Smile

Voici ma fiction Replay :


Replay:

«C'est non.
- Pardon ?
- C'est non, je ne veux pas que vous travailliez pour moi»
La douleur, le combat, l'espoir.
«Désolée Madame.
- C'est Mademoiselle.
- Mademoiselle… Encore désolé.
- Oh mais arrêtez de vous excuser c'est pénible. Il faut vous faire respecter.
- Ca c'est vraiment pas un problème d'habitude. Mais vous, c'est différent, je sais pas pourquoi.»
Le sol, son souffle se coupe.
«On peut en discuter si vous voulez.
- Comment ça?
- Vous avez pourri ma nuit, donc vous allez vous rattraper. Vous buvez quelque chose?
- Oh ça oui! … Vous allez pas me tirer dessus quand même?
- Mais nan.»
"Dario Lombardi! Je ne peux décemment pas me faire descendre par Dario Lombardi! Pas ce minable non, non…"
«Non, pas toi.
- Si, moi.»
Délivrance. "Allez continue, bats-toi, et prends soin de lui."
« Moi c'est Mattéo, dit-il d'un sourire adorable.
 - Moi c'est Judith, répondit-elle en lui serrant la main qu'il lui tendait.»
Elle le laissa entrer et claqua la porte derrière elle. Elle le fit asseoir à la table du salon et partit dans la cuisine trouver de quoi boire.
- J'ai un bon vin. Vous buvez du vin? demanda-t-elle en passant la tête par le chambranle de la porte.
- Oui, ça m'ira.
Judith revint au salon avec deux verres et une bouteille de vin rouge Tursan, Château Bourda, 2088.
- Je vois que Madame est une connaisseuse! s'exclama Mattéo
- C'est Mademoiselle, je vous l'ai déjà dit, répliqua-t-elle en faisant les gros yeux. Je la garde pour une occasion spéciale.
- C'est moi l'occasion spéciale? dit-il dubitatif.
- Ca vous arrive souvent de finir par boire un coup chez les personnes que vous démarchez pour leur proposer d'être leur garde du corps? 
- Pas vraiment, admit-il.
- Alors c'est une occasion spéciale!
Il sourit de son air enfantin, d'une façon que Judith trouva particulièrement craquante. Elle ouvrit la bouteille et leur servit un verre chacun. Ils trinquèrent, elle porta le verre près de son nez, d'abord pour le sentir, pour percevoir l'arôme fin du breuvage qu'elle adorait. Puis elle but une gorgée, faisant tournoyer le liquide dans sa bouche avant de l'avaler, le vin libérant alors son goût si fruité et puissant. Elle retint un soupir de satisfaction, tout en fermant les yeux.
Mattéo l'avait observée pendant ce petit rituel, mi-fasciné par son si joli visage, mi-amusé par l'étrangeté de la scène. Elle avait raison, ce n'était pas tous les jours qu'une charmante jeune femme l'invitait à entrer chez elle, au beau milieu de la nuit, surtout après avoir refusé ses services. Et en petite tenue. De plus, l'impression fugace qu'il avait eue quelques minutes auparavant, celle de l'avoir déjà rencontrée quelque part, ne le quittait pas.
Elle rouvrit les yeux, prenant conscience qu'il la fixait depuis quelques secondes, le bras arrêté dans son mouvement à quelques centimètres de son visage. Il s'empourpra légèrement, et se réfugia dans son verre. Il but une gorgée un peu trop précipitamment et avala de travers, il toussota et reposa son verre, s'excusant d'un geste de la main. Elle attendit, poliment, un sourire mutin aux lèvres, qu'il reprenne son souffle.
- Comment vous le trouvez? Le vin? demanda-t-elle.
- Il est bon, 2088 c'est une bonne année.
Ils se sourirent, Mattéo se sentit de nouveau intimidé par ce petit bout de femme rousse en face de lui.
- C'est joli chez vous.
Elle ne répondit pas, se contentant de lui sourire, ne pouvant s'empêcher de retrousser son nez d'un air narquois, son malaise l'amusait. Il avait l'air d'un petit garçon un peu perdu, ses yeux la fuyaient.
- Et vous, vous faites quoi dans la vie ?
- Je suis conseillère technique en suicide.
- Ah oui? Mon oncle a fait appel à un conseiller comme vous pour se suicider. Il était super content de la qualité du service.
- Ah, et pourquoi est-ce qu'il voulait mettre fin à sa vie? demanda-t-elle intéressée. Ayant de moins en moins de travail à cause des questionnaires automatisés, elle était heureuse de parler un peu de ce qui la passionnait.
- C'était un visionnaire.
- …
- …
- Un visionnaire?
- Ouais il avait des visions quoi! Et ça le rendait fou! Le pauvre, il était persuadé que la boîte dans laquelle il travaillait était dirigée par des extra-terrestres, il disait que tout le monde se donnait le mot pour le faire chier, il parlait toujours d'un "7ème actionnaire", il se croyait surveillé… Un soir, il est rentré dans le bureau de son Chef, pour essayer d'en apprendre un peu plus. Il s'est fait prendre, et il s'est fait viré. Ca a été la goutte d'eau.
- D'accord… Et il s'est suicidé comment?
- Il a avalé l'équivalent de son poids en dragibus noirs.
- Classique, propre, net. Il a trouvé tout seul de par sa discussion avec le conseiller, ou c'est le conseiller qui lui a donné l'idée? Nan, parce que vous voyez, moi je conseille plutôt la pendaison avec des saucisses de Francfort. C'est un peu plus rapide, et c'est assez efficace.
- Vous avez l'air calée sur le sujet…
Nouveau silence. Judith prit quelques secondes pour l'observer davantage pendant qu'il regardait de nouveau tout autour de lui, d'un air toujours gêné. Il était grand, il avait l'air musclé, très musclé. Son visage était à la fois brut, et doux. A bien y regarder, son visage, sa voix douce et chaude, son air intimidé contrastaient énormément avec son physique de colosse, et avec le fait qu'il soit garde du corps! Il avait plus l'air d'un petit chiot à apprivoiser. 
"Plutôt encombrant comme animal de compagnie!" pensa-t-elle.
- Bon, et si on en revenait à votre problème?
- Mon problème?
- Oui, vous faire respecter et tout ça. Vous manquez de confiance en vous?
- Non, pas spécialement… Mai euh, attendez une minute! Vous allez me poser des questions, puis me donner des conseils là? Vous êtes pas un coach de vie vous! Je veux pas me suicider moi!
Judith leva les yeux au ciel
- Mais non, je veux juste vous donner un petit coup de pouce.
- Oui mais, y'a qu'avec vous que ça me fait ça, d'ordinaire, j'arrive bien à m'imposer, j'suis garde du corps quand même.
- Et comment vous l'expliquez?
- Ptêt parce que je vous trouve sacrément jolie, marmonna-t-il dans sa barbe, la tête baissée et le regard ailleurs.
- Pardon? demanda Judith qui n'avait pas entendu.
- Hum hum, je crois que je vais arrêter le vin pour ce soir. J'aime ça mais, si j'en bois trop, je chope l'accent toulousain, j'ai jamais compris pourquoi.
"Brigade temporelle, à ton service" Judith eut un flash, elle vit l'homme qui se trouvait en face d'elle, comme dans un souvenir, mais c'était un endroit différent, et lui, il était différent aussi. Elle rouvrit brusquement ses yeux, et elle fut saisie d'un frisson. Elle secoua la tête, fronça les sourcils tout en le regardant.
- On s'est pas déjà vus quelque part?
- Ah vous aussi ça vous le fait? C'est étrange non? Un instant, j'ai comme l'impression de vous avoir déjà vue, et puis après ça s'estompe, ça devient flou, et ça part. Et puis ça revient.
L'impression disparut, comme Mattéo venait de l'expliquer, mais laissa Judith très mal à l'aise, et complètement perplexe. Le silence s'installa de nouveau, ni l'un ni l'autre ne savait plus quoi dire.
- Bon, je crois que je vais y aller. Encore désolé d'avoir pourri votre nuit, en plus, j'ai pas vraiment l'impression de m'être rattrapé.
- Oui, je crois qu'il vaudrait mieux que vous partiez en effet, répondit-elle d'une voix blanche.
Mattéo se leva, elle l'imita, le raccompagna à la porte. Juste avant de l'ouvrir, il se tourna vers elle, pour la remercier pour le verre. Leurs yeux se croisèrent, il ressentit comme une décharge électrique, et son coeur s'emballa, il sentit sa bouche s'assécher d'un coup. Qu'elle était belle,  attirante, dans sa nuisette noire, et son déshabillé rouge. Ses yeux noisettes assombris par on ne sait quelle pensée, son petit nez couvert de tâches de rousseurs, ses lèvres pleines et charnues, sa gorge pâle parsemée de grains de beauté, la courbe de ses seins… Il se perdait dans sa contemplation.
Avant qu'il n'ait pu ouvrir la bouche et dire quoi que ce soit, Judith l'attrapa par le bras, s'approcha rapidement de lui, et posa ses lèvres sur les siennes, se hissant sur la pointe des pieds. Il ne s'attendait pas du tout à ça, il la regarda interloqué.
- Ne partez pas, j'en ai pas envie. Ne me laissez pas toute seule ici, dit-elle sur un ton un peu plus suppliant qu'elle ne l'aurait voulu.
Il n'hésita qu'une seconde, et déjà il l'attrapait par le cou, et s'emparait de ses lèvres, d'un baiser passionné. Tout en s'embrassant, elle l'attira vers sa chambre, découvrant qu'elle était affamée de lui.
Elle ne savait pas ce qui lui avait pris, elle ne le connaissait même pas. Mais alors qu'il était sur le point de partir, elle n'avait finalement pas supporté l'idée qu'il s'en aille. Ce fut aussi soudain qu'inexplicable, c'était comme si son corps tout entier avait hurlé, et elle s'était sentie déchirée de l'intérieur. Elle avait fermé les yeux une demi-seconde, se voyant contempler son dos alors qu'il marchait dans le couloir, et elle avait senti les larmes monter. Alors, mue par une force invisible, et sans même s'en rendre compte, elle l'avait embrassé. Elle s'était sentie électrisée à son contact, et son coeur avait failli exploser lorsqu'il lui avait rendu fougueusement son baiser, déclenchant une première déferlante de désir, au creux de ses reins et de son intimité.
D'un geste fébrile, il se débarrassa de son gilet de protection et de son bonnet. Il la souleva, et elle enroula ses jambes autour de sa taille. Il plongea une main dans la chevelure flamboyante et soyeuse de la jeune femme. Elle était toute légère. Il a posa délicatement sur le lit. Son coeur battait à tout rompre dans sa poitrine, il éprouvait tellement de désir pour elle que ç'en était douloureux, et il crut en devenir fou. Comment une inconnue pouvait le mettre dans un tel état? Il ne pouvait, de toute manière, plus réfléchir.
Tout en la dévêtant, il retenait son souffle, à mesure qu'il découvrait son corps, il embrassait chaque parcelle de sa peau douce. Ses gestes étaient à présent empreints de tendresse.
Elle sentait son coeur fondre et saigner à la fois, et quand elle rencontra ses prunelles grises, les pupilles dilatées et le regard voilé par le désir, elle se sentit défaillir, une fois de plus. Jamais elle n'avait ressenti ça. Elle lui enleva le reste de ses vêtements.
Il se lova délicatement à côté d'elle, il parcourut son visage de baisers, pendant que leurs mains se découvraient. De caresses en caresses, ils apprirent à se connaître. Ne se quittant pas des yeux, les mains jointes, ils s'aimèrent, dans une étreinte à la fois douce et violente, leurs corps chantant à l'unisson.
Par trois fois ils atteignirent l'extase, jamais rassasiés, s'accrochant l'un à l'autre comme si leur vie en dépendait. Comme si ce moment qu'ils souhaitaient prolonger le plus possible, pouvait s'arrêter d'un coup. Comme si leur harmonie nouvelle pouvait voler en éclat tel un miroir qui se brise.
Une fois épuisés par leur amour, Mattéo s'endormit, sa tête reposant sur le ventre de Judith, la main de cette dernière caressant ses cheveux blonds. Elle fixait le plafond, reprenant lentement son souffle, et attendant que son coeur reprenne un rythme normal. Un sourire naquit sur ses lèvres, puis vint le noir…et la lumière.
Re re re replay.


Merci à Dark Jacket pour les idées farfelues de suicide, et ces conseils avisés (mais que je n'ai pas suivi ^^)

Eh oui, je me suis toujours pas remise de la mort de Judith, il fallait que je répare ça, même fanfictionnellement. 

J'espère que ça vous aura plu Smile


Dernière édition par Poukie le Mer 17 Sep 2014 - 23:00, édité 1 fois
avatar
Poukie
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 656
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Nigami le Dim 27 Avr 2014 - 21:26

J'adooooooooooooooooore !

Même si la fin me laisse perplexe : ne va-t-elle revivre que cet instant là, ou bien toute sa vie ?

Spoiler:
Et puis au final elle ne se souvient même plus qu'elle est en train de revivre tout ça dans sa tête ? Ouah, c'est intense !

Bref. Voilà. C'est trop génial. Bravo.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2524
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par zido le Dim 27 Avr 2014 - 21:29

Jolie histoire  Wink C'est vrai que j'ai trouvé ça dommage qu'on n'en apprenne pas plus sur ce qui s'était passé entre Mattéo et Judith à ce moment là dans la série.
avatar
zido
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Masculin Messages : 788
Date d'inscription : 05/04/2014
Age : 23
Localisation : 95

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Laetitia le Dim 27 Avr 2014 - 21:54

C'est très bien écrit, c'est super beau, c'est complètement émouvant: j'adore!
avatar
Laetitia
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 12508
Date d'inscription : 19/04/2013
Age : 23
Localisation : Suisse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Dark-Jacket le Dim 27 Avr 2014 - 22:06

J'ai adoré, je me suis vraiment senti à la place de Mattéo tout penaud lors d'un dîner un peu gênant, puis ils n'ont vraiment pas eu assez de temps ensemble et ça repare un peu. J'ai bien aimé aussi le style et le développement des personnages, on est vraiment avec eux. Smile
avatar
Dark-Jacket
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Masculin Messages : 11488
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 32
Localisation : Paris

http://de-monde.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Poukie le Lun 28 Avr 2014 - 11:50

Merci beaucoup pour vos retours, ça me fait très plaisir Smile

Nigami : Elle ne va revivre que cet instant, à la fin en fait, elle meurt, et pour moi sa mort entraîne la fin du programme replay dans son esprit (l'esprit et le corps ne faisant qu'un, le premier ne survit pas au deuxième). Et ce que le colporteur dit je l'ai compris comme ça : ok tu vas mourir, mais avant ça on t'offre une deuxième chance, tu vas revivre un moment intense de ta vie, que tu pourras modifier, histoire de connaître un dernier moment de bonheur avant de mourir.

Et pour ta deuxième question, en fait je ne me suis même pas posée la question de savoir si elle était consciente qu'elle revivait tout ça dans sa tête ou pas. Je suis partie de la scène où elle invite Mattéo à entrer chez elle, et vu que dans l'épisode ils se présentent "moi c'est mattéo, moi c'est judith" je pense qu'inconsciemment je suis partie du postulat suivant : elle discute avec le colporteur dans un certain compartiment de sa mémoire, puis elle revit la rencontre avec mattéo dans un autre compartiment, et le compartiment qui sait qu'elle est en train de revivre un souvenir influence l'autre compartiment, qui lui ne le sait pas, pour changer la façon dont ça s'est passé.

J'espère que c'est clair ^^
avatar
Poukie
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 656
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Tanuki le Mer 17 Sep 2014 - 0:17

Ta fan-fic est magnifique. Elle m'a touchée. Un beau moment de tendresse. Elle est très équilibrée entre les moments drôles, de gêne, d'attirance... Bref, un bijou de justesse ! J'ai adoré la lire !

Je t'en ai sûrement déjà parlé mais il y a en ce moment un concours de textes sur des thèmes du VdF (dont "la seconde vie de Judith" mais il faudrait modifier ton texte pour qu'il rentre dans les les clous... Et les autres thèmes sont cool aussi ! *mode commercial ON*). Du coup je suis en pleine phase de recrutement donc si ça te dit de participer c'est par ICI !

_________________
Concours powa:
Malédiction de l'éternelle seconde aux concours FFF : Razz

  • Dauphine Miss & Mister FFF 2014, 2015 et 2016
  • 2ème au Concours de fan-fic avec Je voudrais déjà
  • 2ème au Concours de paroles de RM

1ère au concours de Contes!
POKEDEX - Tanukastabot :

Type : Psy - Acier
Description : Issu d'un partenariat entre les labos des Pr. Chen & Castafolte, serait un robot organique à base de gènes de tanuki, animal métamorphe.

avatar
Tanuki
Ex Admin
Ex Admin

Féminin Messages : 5335
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 25
Localisation : Île-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Poukie le Mer 17 Sep 2014 - 22:59

Merci Tanuki.
Oki doki, je l'ai modifiée un peu pour que cela rentre dans le concours et j'envoie ça ce soir Smile
avatar
Poukie
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 656
Date d'inscription : 28/02/2014
Age : 30
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par TheNerdyOne le Ven 10 Juin 2016 - 1:22

Ouah... C'était sublime... J'en ai presque envie de pleurer pour évacuer le surplus d'émotions.
Merci beaucoup pour cette fanfiction.

(PS : Sympa la référence aux Opérateurs Wink )
avatar
TheNerdyOne
Canard
Canard

Féminin Messages : 1
Date d'inscription : 10/06/2016
Age : 19
Localisation : Entre la Picardie Profonde et la Civilisation Normande

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction du VDF] Replay (Version originale)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 10 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 10 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» La famille Frenchnerd (vu par le FFF)
par Nigami Aujourd'hui à 0:13

» [Op. Wiki] Frenchnerd
par Malva Hier à 21:40

» [Websérie] Preview avec Bertrand Usclat, Justine Le Pottier et Slim
par Moisy Hier à 12:38

» [Dessin] Fanarts de Moisy
par Moisy Hier à 9:37

» Les Frenchnerdiens dans L'Originale
par yao Hier à 8:55

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par yao Hier à 8:45

» [Livre] "Les Yeux" écrit par Slimane-Baptiste Berhoun
par yao Hier à 8:44

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Hier à 8:42

» L’actualité hebdomadaire de Frenchnerd
par Tanuki Hier à 0:19

» [Cadeau pour Frenchnerd] Les 10 ans de Frenchnerd !
par Eclat de Noisette Lun 10 Déc 2018 - 23:30

» Les futurs projets des Frenchnerdiens
par yao Lun 10 Déc 2018 - 10:20

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Lun 10 Déc 2018 - 9:26

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Dim 9 Déc 2018 - 18:19

» [Photographie + LEGO] Quand le VDF croise l'univers des LEGO
par Moisy Sam 8 Déc 2018 - 21:27

» [Dessin] Memes du VDF
par Norowelle Sam 8 Déc 2018 - 21:15

» [Série TV] Nicolas Berno dans Balthazar
par Titmoff Sam 8 Déc 2018 - 16:56

» [2017.09.05] 3ÈME DROITE - UN FEUILLETON TWITTER
par yao Sam 8 Déc 2018 - 0:57

» Le manga du Visiteur du Futur : La Brigade Temporelle
par L'aigle Sam 8 Déc 2018 - 0:46

» [Fan-fiction VDF] Du simple au Double
par DaraDjinn Ven 7 Déc 2018 - 22:48

» [Film] Frenchman de François Descraques
par yao Jeu 6 Déc 2018 - 15:03