[Fanfiction] Wake Up

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fanfiction] Wake Up

Message par Blueberry74 le Dim 4 Mai 2014 - 3:15

Bon, alors pour la petite explication, cette fanfic vient tout juste d'être écrite dans le feu de l'action, et d'une insomnie x) Elle est plus ou moins inspirée d'un rêve que j'ai fais il y a quelques mois, et je m'étais plusieurs fois demandée si je devais adapter ce rêve par écrit. Visiblement, mon insomnie a décidé que Oui. Donc, c'est court et sûrement pas très bien écrit niveau style, et c'est la toute première fanfic de ma vie que j'arrive à finaliser, donc soyez indulgents.
Attention ! Si vous n'aimez pas le Yaoi, bien qu'ici il soit à petite dose, quittez ce topic ! ^^

Wake Up

  J’étais en 2550. Le Labo d’Henry était toujours autant en bordel. Je me levais, en me cramponant sur le bord de l’une des tables recouverte d’objets divers afin d’éviter de trébucher, mon équilibre encore fortement affecté de la solide cuîte prise la veille. Henry était affalé contre le mur, inconscient, son système central certainement en cours de nettoyage des données à cause de l’alcool. Affamé, je fouillais dans les recoins des placards crasseux en quête d’une quelconque miette qui aurait réussi à échapper aux griffes des rats mutants, mais sans succès. Je jetais un regard dépité à ma machine. Il allait encore falloir que j’aille taxer chez Raph…J’actionnais l’engin en priant pour que Stella soit absente, sinon j’allais encore m’en prendre une.
Raph, lui, ne dirait rien, il était si gentil. Certes, c’était une véritable victime, mais il m’avait toujours aidé, un peu contre son grès au début, mais il avait finit par venir de lui même. Ouais,  puis bon, même si c’était un peu un boulet, il avait quand même du cran. C’était quand même grâce à lui qu’on n’avait plus d’emmerdes avec la brigade temporelle, et que j’avais appris à dire la vérité quand il le fallait. Peut-être devrais-je lui dire la vérité un jour… Car oui, si j’avais tant rechigné à lui dire qu’il vivrait très heureux avec Stella, ce n’était pas seulement parce que ce n’était pas son destin… Il y avait plus. Un plus qui n’était pas sensé exister. Dans mon présent j’avais Henry…un robot. Raph était un humain, fait de chair et d’os, et personne ne pouvait l’obliger à dire ou à penser quoi que ce soit en trifouillant quelques fils. Je fus interrompu dans mes pensées en sentant le sol se matérialiser sous mon corps accroupit.

J’étais arrivé à destination, et pour une fois, je n’avais pas atterri dans les chiottes de Raph, mais sous sa table. Et il semblerait que j’avais oublié à quel point elle était basse, puisque mon corps, entièrement contrôlé par mon estomac criant famine, semblait ne vouloir qu’une chose, se lever puis marcher jusqu’à la cuisine, mais en me redressant, je sentis une douleur lancinante sur mon crâne déjà bien endommagé. Je m’extirpais de là-dessous en grognant et en titubant. Et comme la gueule de bois plus une table dans la figure ça ne fait pas bon ménage, je m’affalais comme une loque à plat ventre sur le canapé. Enfin, presque. Le canapé avait une drôle de forme sous mon corps, et en levant les yeux, je remarquais qu’en plus de ça, il avait des cheveux ! C'est en entendant une voix colérique résonner dans mes tympans que je réalisait alors que c’était Raph. Grimaçant et tentant de reprendre mes esprits, je balbutiais quelques excuses tout en essayant de me relever, sans succès. Quand ma vue, brouillée par l’alcool et la douleur, redevint claire, je me figeais alors face à ces deux magnifiques yeux bleu dans lesquels j’avais l’impression de me noyer. Puis, voyant que l’expression de ces mêmes perles d’azur était partagée entre la colère et la gène, je baissais mon regard pour remarquer la position un peu compromettante dans laquelle nous étions. Je ne m’étais pas vraiment affalé comme une loque finalement. En fait, il se trouvait que je m’étais presque jeté sur Raph pour me retrouver à califourchon sur lui. Le pauvre garçon, où énigme capillaire pour les intimes, n’était pas en position de force. Se retrouver coincé entre un Visiteur et un canapé, quel cauchemar cela devait être pour lui. Pour l’instant, je dominais la situation. Je me dis que c’était l’occasion ou jamais. Après tout, qu’avais-je à y perdre ? Je le fixais une nouvelle fois dans les yeux, ceux-ci affichant de l’incompréhension à ce même instant. Je regardais ses lèvres avec hésitation, puis après un regard à la fois fortement philosophique et résigné vers la cuisine, je lâchais un très franc “Oh puis merde.” puis me penchais vers son visage, jusqu’à ce que nos lèvres se joignent. Il essaya de se débattre pendant une demi-seconde, puis renonça pour ensuite répondre, d’abord doucement, au baiser, puis avec plus de franchise, l’approfondissant. J’étais retourné dans les étoiles. Pas celles de mon monde, mais celles-ci les surpassaient de manière infinie. Tout était absolument parfait.

Puis un coup de feu retentit. Je sursautais et me retournais brusquement. Devant moi se tenait Judith. Elle hocha négativement de la tête à mon intention, avant de s’effondrer sur le sol avec une blessure à l’abdomen, de laquelle se déversait une rivière de sang. Je me tournais alors vers Raph, et constatais avec horreur qu’il portait la même blessure. Il me regarda, et hurla, avec colère et désespoir “Pourquoi m’avez-vous abandonné ?!” Je me levais, horrifié, et regardais le sang qui recouvrait le sol sur lequel je marchais. Puis, hésitant, je levais doucement ma main droite pour découvrir que je détenais l’arme dont provenait les balles qui avaient atteintes mes amis. En relevant la tête, je me retrouvais nez à nez avec Dario Lombardi. Il m’offrit un sourire cynique tout en disant “Après tout, ce n’est pas de la faute de l’homme qui a tiré…” puis il se pencha doucement vers mon oreille et me chuchota “…c’est celle de celui qui l’y a obligé.” Il s’écarta en riant, et, tétanisé et impuissant, je me faisais engloutir sous le liquide rouge émanant des corps de ceux que j’aimais, avec l'écho de la voix de Raph me reprochant toutes mes erreurs.

J’ouvris les yeux et me redressa en sursaut, complètement paniqué. À côté de moi résonnait une voix grave avec un accent belge qui me sommait de me calmer. Je tournais la tête et vis Van Der Castafolte à mes côtés, une lueur inquiète dans le regard. Je respirais un grand coup, et, tout en me rallongeant sur le sol froid et poussiéreux de la ruine qui nous servait d'abris, je lui assurais que j’allais bien. Que je n'avais fait qu’un rêve…

FIN
avatar
Blueberry74
Missionnaire
Missionnaire

Féminin Messages : 407
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 20
Localisation : Lyon

https://www.facebook.com/BlueberrysCostumesNcosplays?fref=ts

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 9 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 9 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Op. Wiki] Anaïs Vachez (~Terminé !)
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 12:00

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 11:48

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par yao Ven 21 Sep 2018 - 18:20

» [Websérie] Reboot avec des Frenchnerdiens (2015)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:56

» [Websérie] "Zérostérone" cocréée par Eléonore Costes (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:45

» [Court-métrage] "Gris." avec Raphaël Descraques
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 15:15

» [Dédicaces] François Descraques à la Fnac à Paris le 6 octobre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 13:43

» World Wide Fan-art !
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:20

» Les projets/créations de Lezly Prager
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:12

» [Table ronde] LINCC fait son show #2 avec François Descraques à Paris le 27 septembre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:10

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:47

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:32

» [Podcast] Floodcast de FloBer (avec François Descraques)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:27

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:22

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:20

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:13

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:51

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:45

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:44