[Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Nigami le Lun 9 Juin 2014 - 21:12

Aquemerevoilà !

Une nouvelle petite fanfiction pour me remettre dans le bain !
Et oui, encore une à propos de "L'épisode 8 dit l'épisode maudit parce que tu pleures sa mère sa race et que quand tu en parles sur ce forum t'as pas besoin de savoir de quelle web-série ni de quelle saison tu parles". Promis je vais essayer d'arrêter.
J'ai voulu combler un vide, une ellipse dans l'épisode "Le Réveil" de Néo-Versailles. Pas de spoil à l'horizon donc (sauf si vous n'avez pas vu la saison 3 du VDF, et dans ce cas-là on se demande ce que vous faites sur ce forum).

Corrigé par les bons soins de Dark-Jacket Smile

Elle est où Judith ?:
« Elle est où Judith ? »
C’est la question. La question que je brûle de poser depuis que j’ai vu Mattéo seul dans cette prison. Ça fait tellement bizarre de voir Mattéo sans elle. Personne n’osait le dire honnêtement avant, mais c’était évident qu’ils étaient fait pour rester ensemble. Alors… pourquoi, pourquoi ne serait-elle pas à ses côtés en ce moment ? Ou ne serait-elle pas en train de le sauver ? Il n’y a qu’une réponse à cette question… et je ne sais pas si je veux l’entendre. « Il est pas au courant » dit Sara en riant. Pas au courant. Comment ça pas au courant ? Un silence glacial me fait hérisser le poil, un frisson traverse mon dos. Je comprends, je sais. Mais je ne veux l’admettre. « Elle est où Judith ? » Je crois que j’ai besoin de l’entendre. J’en ai besoin, mais je n’en ai pas envie. Je n’ai qu’une envie, là maintenant, c’est de voyager dans le temps. Retourner dans le passé. Mais c’est impossible. Et pas parce que c’est impossible de voyager dans le temps, NON. Parce que la machine ne marche pas, pas encore. Je veux voyager dans le temps pour… je sais pas. Au moins lui dire…
« Elle est morte, idiot ! »
Ces mots plus tranchants que n’importe quelle hache traversent ma poitrine, m’arrachent le cœur. Mattéo baisse les yeux. Pour la première fois depuis que je le connais, je le vois baisser les yeux devant moi. C’était Sara, c’était Sara qui avait prononcé les mots. Un sourire aux lèvres. Pendant l’espace d’un instant, je me suis dit que c’était forcément de sa faute. Et puis ça me revient qu’elle avait eu tellement d’occasion de tuer, de nous tuer et qu’elle ne l’avait jamais fait. C’est juste un air qu’elle se donne pour paraître supérieure, alors qu’en fait elle est plus lâche que n’importe qui sur cette planète. Elle sourit, elle est protégée par ses barreaux et par son frère, mais seule elle ne s’en prend qu’à plus faible qu’elle. Et Judith n’était pas faible. Était. Était. Je commence déjà à parler d’elle au passé. Je dévisage Mattéo. Dans ma tête sonne une alarme. Pitié, dis-moi qu’elle a pas dit ça. Dis-moi que c’est juste une farce de la part de cette grosse pute.
Sur son visage. De la fatigue. De la tristesse. Et surtout de la haine. Putain. Non seulement cette garce n’a pas menti, mais en plus la personne que Mattéo déteste le plus au monde est dans cette pièce.
« Oh non… pas lui.
- Si… Lui.
- Pourquoi… POURQUOI ??? »
Je me jette aux barreaux de la cage des Lombardi, avec l’envie de les tordre en deux. Tout comme j’ai envie de tordre le cou de Dario. Je crois que je brûle de rage, ça doit se voir. Sara a arrêté de sourire, Raul s’est levé précipitamment et s’est mis entre Dario et moi. Mais je peux toujours voir ce salopard par-dessus son épaule. « Pourquoi t’as fait ça ??? » Dario me regarde alors droit dans les yeux, et ce que j’y vois est plus effrayant que tout ce que j’aurais pu imaginer. Dans ses yeux… brille l’incompréhension.
« Merde. Merde, merde, non. » Des larmes commencent à monter. Il faut absolument que je sorte de cette endroit. Sans dire un mot, je pars de la prison, mets les mains dans mes poches et déambule dans les rues de Néo-Versailles. IL le sait. Il ne m’a rien dit mais il le sait, c’est sûr. Et il ne m’a rien dit. Pour qui me prend-il ce connard, hein ? Je me retrouve au Hilton, avec Raymond, Bernie et Véronique. Je dois être vraiment mal parce que je commande du jus de chaussettes. On m’appelle Raph, le pote du Voyageur du Temps. Ça m’énerve. Ça m’énerve qu’on m’assimile toujours à ce mec. J’ai des choses à prouver, moi. Et puis moi au moins je ne mène pas mes amis à la mort. Je ne…
Qu’est-ce qu’ils ont tous, eux, à l’adorer ? Eux, si heureux de voir qu’on cherche à les sauver. S’ils savaient que c’est uniquement pour avoir les faveurs de la Reine qu’il fait ça. Ils me rappellent moi, à l’époque où je ne le connaissais pas très bien. Où je trouvais que les missions, c’était cool. Où je LE trouvais cool. Mais maintenant ce connard il fait des spectacles, sans réelles conséquences sur le futur, sans réelles conséquences sur… Sans réelles conséquences sur qui que ce soit. Je regarde ces clodos du futur, si heureux. Si… vivants. Ces mecs, ils ont pas besoin qu’on leur parle. Ils ont pas besoin d’argent ou de cadeaux. Ces mecs, ils ont besoin d’espoir, et c’est exactement ce que ce type leur donne. Et moi, comme un gros con, j’ai failli tout faire capoter en leur racontant qu’en fait ce type il… Je me lève, avant de faire une connerie. J’ai l’impression de fuir. Un peu comme ce type avait fui afin de ne pas me dire la vérité sur Judith. Afin de ne pas m'enlever l'espoir qu'il me restait. Soudain j’ai une illumination. Il ne m’avait pas abandonné, il m’avait sauvé.
J’entre dans la caravane, et je le vois. Il est assis, la tête dans les mains, quand il m’entend arriver il se relève et me demande de m’asseoir. Il veut me dire quelque chose, et je sais tout de suite quoi. Quel magnifique timing, pas vrai ?
« C’est à propos de Judith. »
« Dario l’a tué. »
Je vois dans ses yeux. Je vois qu’il est toujours aussi triste. Je vois qu’il est surpris de savoir que je suis au courant. Mais surtout, surtout, je vois la peur. Quand je le vois, je me souviens pourquoi je ne l’avais jamais lâché. Admirer le plus magnifique des paradoxes : me dire que je suis un nul, tout ça pour que m’éloigne de lui… pas parce qu’il veut qu'on le laisse tranquille, non, mais pour ne plus impliquer personne dans ses missions. Il préfère être seul et malheureux que de mettre en danger la vie de ses amis. Il préfère que je ne lui parle plus en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, quelqu'un d'égoïste, mais maintenant nous devons tous les deux voir la vérité en face. Et la vérité, c'est qu'il a peur. Il a peur que je le déteste.
« C’est hyper stressant. »
Crétin. Roi des crétins. Je n’ai pas dit : « Judith est morte ». J’ai dit que Dario l’avait tué. Tu n’es pas responsable, tu ne l’as jamais été.
« Je comprends pourquoi vous êtes parti. »
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Aiko Ogawa le Lun 9 Juin 2014 - 21:43

Passionnant à lire ! Rha, j'ai les larmes qui m'ont montées aux yeux à cause de toi ! x'3

Très bien écrit, pas trop long ( ouais parce que bon... Y a les fois où on a la flemme quoi... xD ). Et puis sur CE moment quoi.

Bref, très sympa ! ^^
avatar
Aiko Ogawa
Missionnaire
Missionnaire

Féminin Messages : 351
Date d'inscription : 02/12/2013
Age : 21
Localisation : Deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Ah!! Un zomb... le Lun 9 Juin 2014 - 22:41

Oua c'est tellement beau !! Je ne verrai plus la scène pareil maintenant, maintenant qu'on "sait" ce qu'il pense. Et c'est tellement bien écrit ! Smile

Et comme Aiko dit, sur CE moment quoi ! *-*

Juste super, moi j'adore ! Very Happy
avatar
Ah!! Un zomb...
Amateur de bilboquet
Amateur de bilboquet

Féminin Messages : 54
Date d'inscription : 02/06/2014
Age : 19
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par MaliceZ le Mar 10 Juin 2014 - 4:06

J'ai vraiment vraiment vraiment beaucoup aimé! c'est court mais très bien écrit! Ca m'a presque donné envi de verser une petite larme...bref bravo! Very Happy
avatar
MaliceZ
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 38
Date d'inscription : 20/10/2013
Localisation : Paris

http://visiteur-du-futur.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Nigami le Mar 10 Juin 2014 - 16:03

Merci beaucoup tout le monde Smile
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Moumyne le Mar 10 Juin 2014 - 16:27

Bon. Comment dire ?

C'est putain de trop cool !!! Tu leur rends tellement hommage à tous les deux dans ta fic Very Happy Elle est vraiment très belle, bien écrite, bien touchante. Ça me décide à balancer la mienne à la corbeille, à peine commencer mais déjà complètement dépassée par la tienne. C'est précisément ce passage-là que je voulais écrire, avec le même genre de raisonnements, mais avec la passage où Raph sort vénère de la salle de bal. Je suis tout à fait fane ! J'écris souvent pour combler des moments que j'aurai aimé voir, tu as touché dans le mille ♥️
avatar
Moumyne
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 926
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Nigami le Mer 11 Juin 2014 - 0:24

Non non non non non non Moumyne ! Ne balance pas ta fanfiction à la poubelle !
Ca ne peut pas être exactement la même que la mienne (à moins qu'on ait nos cerveaux connectés... la CLASSE!) et puis si c'est le passage où Raph sort vénère de la salle, ça doit être grandiose !

Moi aussi je voulais combler ce moment, parce que la première fois que j'ai vu l'épisode, j'étais déprimée car je voulais savoir QUI LUI AVAIT DIT. Ma version est sans doute assez sadique...
Je veux voir la tienne ! <3
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Moumyne le Mer 11 Juin 2014 - 9:12

Bon.. Bah c'est pour toi alors Smile Je pensais vraiment l'abandonner. Je vais la reprendre aujourd'hui j'ai un peu de temps. On va voir ce qu'on peut en faire.

Et je relirai la tienne dans la foulée tiens
avatar
Moumyne
Philosophe des Balls
Philosophe des Balls

Féminin Messages : 926
Date d'inscription : 15/05/2013
Age : 32
Localisation : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Clara03 le Mer 4 Mai 2016 - 15:35

J arrive pas a ouvrir le spoiler!! Rhaaa ça m'énerve surtout que CE moment c'est LE moment le plus cruciale de tout le VDF!! C'est le pire et le meilleure moment!

Tu pourrais essayer de m'envoyer ton texte par MP pour que je puisse le lire ??
avatar
Clara03
Employé chez Sathan
Employé chez Sathan

Féminin Messages : 111
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 15
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Dark-Jacket le Jeu 5 Mai 2016 - 0:07

Tiens Clara :


« Elle est où Judith ? »
C’est la question. La question que je brûle de poser depuis que j’ai vu Mattéo seul dans cette prison. Ça fait tellement bizarre de voir Mattéo sans elle. Personne n’osait le dire honnêtement avant, mais c’était évident qu’ils étaient fait pour rester ensemble. Alors… pourquoi, pourquoi ne serait-elle pas à ses côtés en ce moment ? Ou ne serait-elle pas en train de le sauver ? Il n’y a qu’une réponse à cette question… et je ne sais pas si je veux l’entendre. « Il est pas au courant » dit Sara en riant. Pas au courant. Comment ça pas au courant ? Un silence glacial me fait hérisser le poil, un frisson traverse mon dos. Je comprends, je sais. Mais je ne veux l’admettre. « Elle est où Judith ? » Je crois que j’ai besoin de l’entendre. J’en ai besoin, mais je n’en ai pas envie. Je n’ai qu’une envie, là maintenant, c’est de voyager dans le temps. Retourner dans le passé. Mais c’est impossible. Et pas parce que c’est impossible de voyager dans le temps, NON. Parce que la machine ne marche pas, pas encore. Je veux voyager dans le temps pour… je sais pas. Au moins lui dire…
« Elle est morte, idiot ! »
Ces mots plus tranchants que n’importe quelle hache traversent ma poitrine, m’arrachent le cœur. Mattéo baisse les yeux. Pour la première fois depuis que je le connais, je le vois baisser les yeux devant moi. C’était Sara, c’était Sara qui avait prononcé les mots. Un sourire aux lèvres. Pendant l’espace d’un instant, je me suis dit que c’était forcément de sa faute. Et puis ça me revient qu’elle avait eu tellement d’occasion de tuer, de nous tuer et qu’elle ne l’avait jamais fait. C’est juste un air qu’elle se donne pour paraître supérieure, alors qu’en fait elle est plus lâche que n’importe qui sur cette planète. Elle sourit, elle est protégée par ses barreaux et par son frère, mais seule elle ne s’en prend qu’à plus faible qu’elle. Et Judith n’était pas faible. Était. Était. Je commence déjà à parler d’elle au passé. Je dévisage Mattéo. Dans ma tête sonne une alarme. Pitié, dis-moi qu’elle a pas dit ça. Dis-moi que c’est juste une farce de la part de cette grosse pute.
Sur son visage. De la fatigue. De la tristesse. Et surtout de la haine. Putain. Non seulement cette garce n’a pas menti, mais en plus la personne que Mattéo déteste le plus au monde est dans cette pièce.
« Oh non… pas lui.
- Si… Lui.
- Pourquoi… POURQUOI ??? »
Je me jette aux barreaux de la cage des Lombardi, avec l’envie de les tordre en deux. Tout comme j’ai envie de tordre le cou de Dario. Je crois que je brûle de rage, ça doit se voir. Sara a arrêté de sourire, Raul s’est levé précipitamment et s’est mis entre Dario et moi. Mais je peux toujours voir ce salopard par-dessus son épaule. « Pourquoi t’as fait ça ??? » Dario me regarde alors droit dans les yeux, et ce que j’y vois est plus effrayant que tout ce que j’aurais pu imaginer. Dans ses yeux… brille l’incompréhension.
« Merde. Merde, merde, non. » Des larmes commencent à monter. Il faut absolument que je sorte de cette endroit. Sans dire un mot, je pars de la prison, mets les mains dans mes poches et déambule dans les rues de Néo-Versailles. IL le sait. Il ne m’a rien dit mais il le sait, c’est sûr. Et il ne m’a rien dit. Pour qui me prend-il ce connard, hein ? Je me retrouve au Hilton, avec Raymond, Bernie et Véronique. Je dois être vraiment mal parce que je commande du jus de chaussettes. On m’appelle Raph, le pote du Voyageur du Temps. Ça m’énerve. Ça m’énerve qu’on m’assimile toujours à ce mec. J’ai des choses à prouver, moi. Et puis moi au moins je ne mène pas mes amis à la mort. Je ne…
Qu’est-ce qu’ils ont tous, eux, à l’adorer ? Eux, si heureux de voir qu’on cherche à les sauver. S’ils savaient que c’est uniquement pour avoir les faveurs de la Reine qu’il fait ça. Ils me rappellent moi, à l’époque où je ne le connaissais pas très bien. Où je trouvais que les missions, c’était cool. Où je LE trouvais cool. Mais maintenant ce connard il fait des spectacles, sans réelles conséquences sur le futur, sans réelles conséquences sur… Sans réelles conséquences sur qui que ce soit. Je regarde ces clodos du futur, si heureux. Si… vivants. Ces mecs, ils ont pas besoin qu’on leur parle. Ils ont pas besoin d’argent ou de cadeaux. Ces mecs, ils ont besoin d’espoir, et c’est exactement ce que ce type leur donne. Et moi, comme un gros con, j’ai failli tout faire capoter en leur racontant qu’en fait ce type il… Je me lève, avant de faire une connerie. J’ai l’impression de fuir. Un peu comme ce type avait fui afin de ne pas me dire la vérité sur Judith. Afin de ne pas m'enlever l'espoir qu'il me restait. Soudain j’ai une illumination. Il ne m’avait pas abandonné, il m’avait sauvé.
J’entre dans la caravane, et je le vois. Il est assis, la tête dans les mains, quand il m’entend arriver il se relève et me demande de m’asseoir. Il veut me dire quelque chose, et je sais tout de suite quoi. Quel magnifique timing, pas vrai ?
« C’est à propos de Judith. »
« Dario l’a tué. »
Je vois dans ses yeux. Je vois qu’il est toujours aussi triste. Je vois qu’il est surpris de savoir que je suis au courant. Mais surtout, surtout, je vois la peur. Quand je le vois, je me souviens pourquoi je ne l’avais jamais lâché. Admirer le plus magnifique des paradoxes : me dire que je suis un nul, tout ça pour que m’éloigne de lui… pas parce qu’il veut qu'on le laisse tranquille, non, mais pour ne plus impliquer personne dans ses missions. Il préfère être seul et malheureux que de mettre en danger la vie de ses amis. Il préfère que je ne lui parle plus en se faisant passer pour quelqu’un d’autre, quelqu'un d'égoïste, mais maintenant nous devons tous les deux voir la vérité en face. Et la vérité, c'est qu'il a peur. Il a peur que je le déteste.
« C’est hyper stressant. »
Crétin. Roi des crétins. Je n’ai pas dit : « Judith est morte ». J’ai dit que Dario l’avait tué. Tu n’es pas responsable, tu ne l’as jamais été.
« Je comprends pourquoi vous êtes parti. »
avatar
Dark-Jacket
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Masculin Messages : 11488
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 32
Localisation : Paris

http://de-monde.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Clara03 le Jeu 5 Mai 2016 - 1:40

Waw c'est surper bien écrit! Et ça fait tellement réaliste on dirait vraiment que tu es Raph... Bien-sûr comme a chaque fois que je vois se moment (et la c'était exactement pareil de la lire) j'ai verser ma petite larme (pathétique... XD)
Enfin bon bravo c'est super!!

Et merci @dark~jacket !
avatar
Clara03
Employé chez Sathan
Employé chez Sathan

Féminin Messages : 111
Date d'inscription : 16/03/2016
Age : 15
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Fanfiction courte] Elle est où Judith ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Op. Wiki] Anaïs Vachez (~Terminé !)
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 12:00

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 11:48

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par yao Ven 21 Sep 2018 - 18:20

» [Websérie] Reboot avec des Frenchnerdiens (2015)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:56

» [Websérie] "Zérostérone" cocréée par Eléonore Costes (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:45

» [Court-métrage] "Gris." avec Raphaël Descraques
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 15:15

» [Dédicaces] François Descraques à la Fnac à Paris le 6 octobre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 13:43

» World Wide Fan-art !
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:20

» Les projets/créations de Lezly Prager
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:12

» [Table ronde] LINCC fait son show #2 avec François Descraques à Paris le 27 septembre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:10

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:47

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:32

» [Podcast] Floodcast de FloBer (avec François Descraques)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:27

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:22

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:20

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:13

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:51

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:45

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:44