[Texte] Vive la Reine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Texte] Vive la Reine

Message par Nigami le Ven 31 Oct 2014 - 17:05

Vive la Reine

Spoiler:
r]

Des bruits de pas. Des bruits de pas se rapprochent. Mais ce ne sont pas ceux des Néo-Versaillais, non. Ceux-là sont plus menaçants. Plus effrayants. Ils ont commencé il y a à peine quelques minutes, j'étais simplement assise sur mon fauteuil en train de feuilleter mon livre favori tout en brossant mes cheveux noirs de jais avec mon peigne à cran d'arrêt quand des battements étranges ont fait vibrer le sol. Puis j'ai entendu des bruits de tirs. Les battements de mon cœur, eux, ont cessé. La porte de ma chambre s'ouvrit... et un garde entra, accompagné par mon amie d'enfance qui s'avança immédiatement vers moi en tendant les bras. Je les reçus avec soulagement, et tandis que je la serrais contre moi, je lui dis :
"Ma chère amie, que se passe-t-il ?
_Une chose effroyable, madame. Des robots ont envahis tout Paris, et Néo-Versailles. Ils exécutent tous ceux qui n'obéissent pas à leurs ordres.
_Alors... c'est un coup d’État.
_Il semblerait bien que oui, votre Grâce. Nous allons établir une stratégie afin de les vaincre, mais puisque ce sont des robots et qu'ils ont, contrairement aux Castabot normaux, conscience de cela sans pour autant avoir véritablement de conscience...
_Oh là, attendez une seconde, je n'ai pas compris ce que vous avez dis.
_D'après mes observations, les robots n'ont pas de conscience propre, ils sont guidés, manipulés par quelqu'un. Leur tirer dessus ne servirait à rien sauf à les ralentir, mais il sera toujours difficile de les affronter puisque notre force est inférieure à la leur.
_Dans ce cas, quelle solution nous proposez-vous ?
_Je n'en sais rien. Il vaut mieux attendre et attaquer le moment venu."

Alors nous les attendons. Apparemment ils ne viennent pas en groupe, mais plutôt seul ou à deux. Mais pourquoi est-ce que j'entends autant de bruits de pas ? Le garde lève légèrement la tête au-dessus du lit derrière lequel nous sommes cachés tous les trois, tout en tenant un pied de biche qu'il a ramassé dans mon placard à armes, entre un passe-partout, une pince à épiler et un pistolet.
"C'est bon, un seul est entré dans la chambre. Je vais l'attaquer..."
Il prend une grande inspiration et court vers le robot. J'entends un bruit de ferraille puis le garde dit : "C'est bon, vous pouvez vous relever."
Mon amie m'aide à me remettre debout, je ne sais pas si mon cœur a arrêté de battre ou s'il bat si vite que je n'arrive plus à le distinguer. Par-terre, allongé, se trouve le robot.
"Le coup que je lui ai mis à la tête a sans doute débranché ses circuits, mais vaut mieux être prudents."
Avec des cordes, il attache les mains du robot derrière son dos. Il tapote son casque qui émet des lumières clignotantes étranges, tandis que ses lèvres artificielles toutes tordues frissonnent.
"Et ben dis donc, en voilà de bonnes pièces à revendre.
_Hors de question de le désintégrer, dis-je. Ce robot pourrait être beaucoup plus utile que vous ne le pensez. Qui sait, peut-être pourrait-il devenir notre allié. Un nouveau garde du corps.
_Pourquoi auriez-vous besoin d'un nouveau garde du corps alors que je suis là, répond-il en me souriant gentiment."
Je lui fais un clin d’œil amical. Cet homme est non seulement un de mes gardes les plus fidèles mais aussi mon lien avec le peuple. Il me raconte tout de leurs misères, et ne cesse de faire passerelle entre les Néo-Versaillais et moi, sans oublier le fait qu'il n'arrête pas d'aider autrui. Jamais ce règne n'aurait pu bien se dérouler sans lui. Je lui avais un jour demander s'il voulait devenir conseiller, mais il m'avait répondu en riant que c'était beaucoup trop compliqué pour lui. Lui qui est pourtant aussi rusé qu'un renard, qui a même réparé un grille-pain et même un moyen de communication des temps ancien que l'on appelait "téléphone". Le peuple l'aime et le respecte beaucoup, tout autant que moi m'a-t-on dit. Certains pensent même qu'il est le père de mon unique enfant, mais s'ils savaient...

Le craquement sourd d'une planche de bois brisée me tire de ma rêverie.
« Il y en a d'autres qui arrivent, il faut absolument fermer la Grande Porte ! »
Je regarde mon amie avec consternation.
« Mais enfin très chère, nous ne devons JAMAIS fermer les portes du palais ! Tous les sujets du royaume doivent pouvoir s'y réfugier, pour être en sécurité !
_Mais là c'est pour votre propre sécurité que je crains le pire ! Vous devez vivre, ma Reine !
_Une reine ne vaut rien si elle n'a pas de peuple.
_Mais...
_Et une reine n'est qu'une moins-que-rien si elle ne protège pas son peuple. Laissez la porte ouverte.
_Très bien madame, mais que faisons-nous contre les robots qui arrivent ? Ils s'entassent tous dans la salle du trône à côté !
_Je vais me les faire, tu vas voir » fait mon valeureux garde du corps.
Il se lève, se prépare à combattre. Je le retiens en lui tenant le bras.
« Attendez ! Vous ne pouvez pas... »
Mais je ne peux finir ma phrase. Je vois dans son regard qu'il est déterminé, serrant fermement le pied de biche à s'en blanchir les phalanges. Quoique je dise, il partirait affronter ces robots à mains nues s'il le fallait. Je me résous à dire la seule chose qui me vient alors en tête.
« Promettez-moi de revenir en vie. »
Il me fait un magnifique sourire, et repousse quelques mèches brunes qui barraient mon visage.
« Pour vous ma Reine, comme vous voudrez. »
Avant de me rendre compte de ce qu'il se passe, il a assommé trois robots d'un magistral coup, envoyant valdinguer leurs têtes à l'autre bout de la pièce, et a brisé les mains de deux autres. Mais un robot arrive... qu'il met hors-service en peu de temps. Une lueur d'espoir renaît en moi. Nous pourrions gagner cette guerre finalement !

« Maman ? »
Je me retourne, et je vois ma petite fille... Bon d'accord, elle n'est plus si petite désormais mais elle reste toujours mon bébé... Mon grand bébé. Un grand bébé qui vient se blottir entre mes bras.
« J'ai tout vu depuis ma chambre là-haut. C'est le chaos. Qu'est-ce qui se passe, c'est le peuple qui se révolte ?
_Mais enfin ma chérie, il faut que tu arrêtes de croire que le peuple nous veut du mal, ce sont des robots qui... »
Mais le visage de ma fille me surprend. Elle a les yeux exorbités en direction de mon garde du corps, je suis alors son regard et ce que je vois me terrifie. Un homme, habillé de haillons, cagoulé si bien que l'on ne voit pas son visage, profite de l'inattention de mon garde, trop occupé à se battre contre un Castabot, pour prendre une épée accrochée au mur avant de le planter... dans le dos de l'homme qui avait passé la moitié de sa vie à protéger la mienne. Cela n'a duré qu'un instant, un instant qui fut pour moi une éternité.
« Nooooooooon ! »
Mon amie met la main devant sa bouche pour ne pas hurler, ma fille colle ses cheveux blonds bouclés contre moi pour ne pas regarder. Mais moi je vois. Je vois l'homme cagoulé retirer l'épée. Je vois mon incroyable garde du corps, malgré le sang qui coule sur son dos et son torse, faire face à ce fils de foin de fumier qui vient de le poignarder en traître. Et je vois l'homme essuyer l'épée sur son pantalon sali par la suie avant, d'un coup net, de lui trancher la gorge. Mon garde du corps tombe à genoux et me lance un dernier regard, un regard que je capture et que je préserve tout au fond de mon âme. Puis il s'écroule aux pieds de l'homme qui vient lâchement de lui ôter la vie.
« Nooooooon ! »
Je fonce dans mon placard à armes et sors le pistolet. Je vois qu'il est chargé. Parfait. Je cours dans la grande salle, donne un coup de pied à une des têtes de Castabot. Les robots m'importent peu. Des deux mains, je tiens mon pistolet et je tire, je vide le chargeur, vers l'homme qui a assassiné Mon Protecteur. Je tire, tout en hurlant :
« Pourquoi ? Pourquoi ? POURQUOI ?! »
Je n'aurai jamais de réponse. Mes mains tremblantes et mon manque d'expérience m'empêchent de bien viser. L'homme s'enfuit, sain et sauf, de l'autre côté du château. Mais à défaut de ne pas l'avoir toucher, j'espère lui avoir fait suffisamment peur pour qu'il ne revienne pas. Je baisse mes yeux embués de larmes vers le corps encore chaud et... et c'est là que je remarque dans quelle position grotesque il est. Le torse contre ses jambes pliées, la tête collée au sol, les bras tendus vers...
Je me mets alors à vraiment pleurer quand je réalise. Quand je réalise comment et où il est.
Son dernier soupir, il tenait à le passer agenouillé devant mon trône.

« Ma Reine ! Venez, il ne faut pas rester là ! »
Mon amie me prend par les épaules et m'entraîne hors de la salle du trône, dans ma chambre. Elle ferme la porte à clef et ensuite revient nous voir ma fille et moi, en pleurs. Elle nous sert dans ses bras.
« Il... Il faut qu'on s'en sorte, d'accord ? Pour Néo-Versailles. »
Sa chaleur me réconforte, je la sers plus fort dans mes bras et je sens soudain ses tremblements. Elle tremble comme une feuille. Je crois qu'elle est morte de peur, mais elle ne laisse rien paraître. Car il faut qu'on s'en sorte. Pour Néo-Versailles... Non attendez...
J'ai tort.
Des bruits de pas. Des bruits de pas se rapprochent. Je suis stupide. Ces robots ne s'arrêteront pas. Pas tant que leur mission ne soit achevée.
« Ils veulent supprimer l'autorité, dis-je à haute voix.
_Comment ?
_Néo-Versailles ne cessera pas de se battre tant que je serais là.
_Bien sûr ma Reine, c'est pour cela qu'il faut vous protéger.
_Non. »
Je me lève. Je sais ce que je dois faire.
« Non. Tant que je reste en vie, les Néo-Versaillais ne se rendront pas, et beaucoup seront tués. Il est hors de question que je laisse cela se faire.
_Ma Reine...
_Une reine ne vaut rien si elle n'a pas de peuple. Et une reine n'est qu'une moins-que-rien si elle ne protège pas son peuple.
_Maman ! Ne vas pas là-bas !
_Ne t'inquiète pas ma chérie, dis-je à ma jolie jeune fille. Je vais juste me rendre, ils me mettront peut-être en prison, ils ne me feront rien de mal...
_Maman !
_Ma chère amie, dis-je en direction de mon amie d'enfance. Emmenez ma fille dans un endroit sûr, le temps que tout se calme. Je suis sûre que ça s'arrangera. Il faut la protéger car si je ne peux pas revenir, elle deviendra la nouvelle Reine de Néo-Versailles.
_Mais enfin, elle ne pourra pas devenir Reine sans vous !
_Dans ce cas il faudra qu'elle s'habitue à écouter vos conseils... madame La Baronne. »
Je lui fais mon plus beau sourire et l'embrasse sur le front. Je serre très fort ma fille dans mes bras avant de les pousser toutes les deux vers l'autre sortie de ma chambre, celle qui mène à l'arrière-cour. Je continue de leur sourire, enfouissant mes larmes au plus profond de moi, jusqu'à ce que la Nouvelle Baronne et la Future Reine disparaissent. Puis je me mets à marcher dignement, calmement vers la salle du trône. Je reste debout entre la porte et le corps de Cet Homme. Pardon mon cher. Pardon. Votre sacrifice semblera vain. Il ne faut pas que je pleure. J'attends mes exécuteurs. Je ne me fais pas d'illusions, ces robots me tueront dès qu'ils me trouveront. Car si quelqu'un veut prendre le contrôle de Paris, il doit effacer toute forme d'autorité... Des bruits de pas. Je respire profondément. J'entends au loin une radio dont résonne l'écho dans tout Paris. Trois robots s'avancent vers moi. Je sers les poings, et leur hurle :
« Je suis Clothilde III ! Reine vénérée de Néo-Versailles ! Si vous voulez Paris, il faudra d'abord me tuer ! »
Les Castabot lèvent leur bras. Étrangement, je n'entends plus aucun bruit. Pas même le bruissement d'ailes d'un pigeon. La radio a cessé d'émettre, j'espère que ce n'est pas parce que tout Paris est déjà soumis. En attendant le coup fatal, je me mets alors à prier que cette situation ne durera pas. Je me mets à prier qu'un Sauveur défendra mon peuple. Qu'un Sauveur protégera ma fille.
Je ferme les yeux.
Le coup part.
La Reine est morte. Vive la Reine.
avatar
Nigami
N+1
N+1

Féminin Messages : 2455
Date d'inscription : 25/02/2013
Age : 25
Localisation : La deuxième étoile à droite de Gallifrey

Revenir en haut Aller en bas

[Concours] Texte 1 : Vive la Reine

Message par Tanuki le Mar 4 Nov 2014 - 21:57

Point modo concours :

Ce texte a été écrit dans le cadre du concours de textes 2014 "L'écrivain du futur" (cliquez sur ce lien si vous voulez savoir les consignes, thèmes et contraintes d'écriture, auxquelles étaient soumises la création de ce texte). Pour cette raison ne vous étonnez pas des premiers commentaires que vous pourrez lire. Ils ont été écrits au cours de ce concours durant lequel l'auteur était anonyme. ^^

Si ce concours et les textes qui ont été écrits dans ce cadre vous intéresse, vous trouverez les liens de chacun d'entre eux sur la page des résultats du concours.

Merci à vous !


Dernière édition par Tanuki le Mar 3 Mar 2015 - 10:51, édité 1 fois

_________________
Concours powa:
Malédiction de l'éternelle seconde aux concours FFF : Razz
  • Dauphine Miss & Mister FFF 2014, 2015 et 2016
  • 2ème au Concours de fan-fics avec Je voudrais déjà...
  • 2ème au Concours de paroles de RM

POKEDEX - Tanukastabot :

Type : Psy - Acier
Description : Issu d'un partenariat entre les labos des Pr. Chen & Castafolte, serait un robot organique à base de gènes de tanuki, animal métamorphe.

avatar
Tanuki
Ex Admin
Ex Admin

Féminin Messages : 5293
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 25
Localisation : Île-de-France

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par Louwizz le Mer 5 Nov 2014 - 20:27

Le scénario est crédible, c'est même probable que ce soit comme ça que François l'ait imaginé. Smile
avatar
Louwizz
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 16869
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 22
Localisation : J'suis une donzelle tourangelle.

http://bursting-ideas.tumblr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par JurassicBlack le Mer 5 Nov 2014 - 20:53

Eh bien ma foi, j'ai bien aimé ! Smile Je me suis laissée happer par l'histoire, que j'ai trouvée rondement menée (quoi qu'un peu rapidement réglée, mais je pense que cela était dû aux contraintes concernant la longueur !) Smile
avatar
JurassicBlack
Stratège de Call of Balls
Stratège de Call of Balls

Féminin Messages : 3470
Date d'inscription : 27/04/2013
Age : 25
Localisation : Juste derrière toi, ne te retourne surtout pas...

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par Zazu le Jeu 6 Nov 2014 - 20:20

Pfiuuu, tu m'as donné de sacrés frissons !
C'était palpitant comme coup d'État ! Et la fin est très belle ! C'est un très beau texte que tu nous as pondu là !
avatar
Zazu
Chouchou d'Eustache
Chouchou d'Eustache

Féminin Messages : 1480
Date d'inscription : 15/05/2014
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par OrTubage le Jeu 6 Nov 2014 - 21:15

J'ai bien accroché à ce texte ! Et oui, c'est un des scénarios les plus probables. Je me suis même attendue à ce qu'ils trafiquent le garde du corps de la reine en Protecteur à l'aide de la technologie du castabot assommé juste avant Smile Mais l'auteur pensait peut être plutôt à le transformer directement ^^.
avatar
OrTubage
Humaniste
Humaniste

Féminin Messages : 271
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 24
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par GhostWriter le Dim 9 Nov 2014 - 10:56

J'ai aimé ton histoire, le fait que tu n'hésites pas à nous raconter un épisode de Néo-Versailles éloigné de la trame narrative de F. Descraques et que tu ne t'inspires juste de ce qu'on sait pour découvrir ce qui aurait pu se passer avant.
avatar
GhostWriter
N+1
N+1

Masculin Messages : 2817
Date d'inscription : 11/02/2011
Age : 34

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par Emma Pauline le Dim 9 Nov 2014 - 19:11

J'ai beaucoup aimé ce texte, le fait d'aborder un élément évoqué dans la série, l'éclaircir tout en laissant des mystères... super Very Happy
avatar
Emma Pauline
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 684
Date d'inscription : 01/08/2014
Age : 20
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par FantômePhoenix le Dim 16 Nov 2014 - 4:32

Crois-le ou non mais j'ai eu les larmes aux yeux à la fin! J'aime beaucoup ton histoire et, comme l'ont dit mes VDDs, il est probable que ça se soit réellement passé comme ça! Very Happy (Enfin "réellement", en restant dans la fiction évidemment!).
Petit point noir, cependant: il semble que tu aies confondu les Castaflics et les Castabots (ou alors, c'est moi qui me trompe).
Mais à part ça, c'est du super boulot! Texte grandiose!
avatar
FantômePhoenix
Chouchou d'Eustache
Chouchou d'Eustache

Féminin Messages : 1306
Date d'inscription : 12/08/2014
Age : 27
Localisation : VilleNéo du Roi Loth, à côté des pruneaux.

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par Aegir Sarlon le Lun 24 Nov 2014 - 17:21

Pareil que mes VDD, j'ai bien aimé, surtout la fin que je trouve plus "chargée en émotion".
Tu as eu le mérite de m'accrocher avec un texte rédigé à la première personne, ce qui en soit est un bon point car je n'en suis pas très friande habituellement.
Après je dirais plus généralement que c'est un ascenseur émotionnel ce texte. Je m'explique. S'il y a des moments qui sont plus forts, il y a aussi des moments plus plats qui manquent peut-être un peu de rythme (pour une course contre le temps dans un palais je parle). De plus, je ne suis pas sure que l'emploi du présent soit toujours judicieux mais je suis peut-être tatillonne.

Voilà, ce n'est que mon avis, je n'ai pas envoyé de texte donc surtout qui que tu sois ne le prends pas personnellement, je n'aurais pas été capable d'accoucher de quoique ce soit de logique donc bravo, je salue ceux qui ont le talent et la patience de se lancer ! cheers
avatar
Aegir Sarlon
Chasseur de Canard
Chasseur de Canard

Féminin Messages : 569
Date d'inscription : 02/08/2014
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par Mimmy le Ven 28 Nov 2014 - 20:56

Wow, c'est le premier texte que j'ai lu et wow.

Il donne des frissons ce texte ! Et la fin, juste magique...

Bravo à toi, c'est vraiment du beau boulot :-)
avatar
Mimmy
Néo-Versaillais
Néo-Versaillais

Féminin Messages : 94
Date d'inscription : 07/10/2014
Age : 18
Localisation : Bourgogne !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par yao le Dim 7 Déc 2014 - 21:41

C'est le dernier texte du concours que je lis et j'ai bien aimé ^^
J'ai particulièrement aimé découvrir l'ancien Capitaine de la Garde. C'est vraiment "plausibles" parce qu'on se demande comment une monarchie a pu évoluer et durer avec le Capitaine actuel xD

Et je suppose que le mec cagoulé est Octave puisqu'on ne parle pas du tout de lui dans le texte alors qu'il sera pourtant le Conseiller de Clothilde IV x)

Après, je trouve juste la fin... enfin... j'aimais mieux l'idée comme quoi elle se rendait mais sans s'obliger à mourir xD (là, elle dit clairement qu'elle "veut" mourir. Alors qu'un "je me rends" et elle se fait quand même tuer, aurait été mieux ^^ )
Et c'est con lorsqu'on sait que si elle avait attendu quelques heures de plus, elle serait sauve (Henry aurait désactivé les Castaflics) Razz

Sinon, bonne écriture, les mots à placés était bien... bref, c'était cool Wink

@FantômePhoenix a écrit:Petit point noir, cependant: il semble que tu aies confondu les Castaflics et les Castabots (ou alors, c'est moi qui me trompe).
Y'a plutôt eu une confusion du mot entre Castabot et Castafolt Wink

_________________

Robot Suisse : mon étude sur Frenchnerd:
avatar
yao
Ex Admin
Ex Admin

Masculin Messages : 24752
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse - Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par maribanbelle le Dim 28 Déc 2014 - 4:18

J'ai bien aimé Smile
Ce n'est pas forcément comme ça que je me serais imaginé ces événements, mais c'est bien écrit et je suis rentrée dans l'histoire.
avatar
maribanbelle
Ex Modo
Ex Modo

Féminin Messages : 4313
Date d'inscription : 14/11/2014
Age : 24
Localisation : Au Québec !

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Texte] Vive la Reine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 11 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 11 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [Op. Wiki] Anaïs Vachez (~Terminé !)
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 12:00

» [Court-métrage] Le petit Monstre d'Anais Vachez
par kerleona72 Sam 22 Sep 2018 - 11:48

» [Vidéos] Les topos de Lolo
par yao Ven 21 Sep 2018 - 18:20

» [Websérie] Reboot avec des Frenchnerdiens (2015)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:56

» [Websérie] "Zérostérone" cocréée par Eléonore Costes (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 16:45

» [Court-métrage] "Gris." avec Raphaël Descraques
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 15:15

» [Dédicaces] François Descraques à la Fnac à Paris le 6 octobre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 13:43

» World Wide Fan-art !
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:26

» [Websérie] "Les Engagés" avec Slimane-Baptiste Berhoun (2018)
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:20

» Les projets/créations de Lezly Prager
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:12

» [Table ronde] LINCC fait son show #2 avec François Descraques à Paris le 27 septembre 2018
par yao Jeu 20 Sep 2018 - 9:10

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:47

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:32

» [Podcast] Floodcast de FloBer (avec François Descraques)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:27

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:22

» [Websérie] "Dark Stories" coréalisé par François Descraques (2018)
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:20

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par yao Mer 19 Sep 2018 - 20:13

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:51

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:45

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par yao Mer 19 Sep 2018 - 19:44