[Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par lafillequirit le Dim 10 Mai 2015 - 17:54

Parce que la procrastination m'a envahi aujourd'hui, j'ai décidé d'en sortir quelque chose malgré tout, et j'ai laissé jouer mon imagination...
Si le texte vous plait j'écrirai la suite (qui existe dans ma tête). Sinon, bah, dites-le moi, je suis ouverte à toute critique constructive.

Chapitre 1 La réserve:
Depuis des mois déjà, Alfio avait faim. Il observait avec inquiétude le stock alimentaire communal entassé dans le vieil abri anti-nucléaire ; un bon vieux V-12, semblable à celui où ses parents s'étaient rencontrés.
La révolte des nécrophiles avait commencé en Avril alors qu'il venait d'avoir vingt ans. C'était désormais le début de l'hiver. L'automne avait été l'occasion de quelques récoltes, du fait des accalmies dans la région, mais les hostilités avaient repris de plus belle depuis. Les rares tubercules, légumes et autres noix, ramassés ça et là dans les champs dévastés ne suffiraient certainement pas à passer la longue période froide qui les attendait.
Il savait bien que sa mère Gia faisait tout pour donner aux maigres repas un semblant de festin avec le peu de temps qu'elle avait. Depuis la mort de son mari, elle était en effet à la tête du canton, et tâchait de composer entre ses fonctions et sa petite famille. Les gens du voisinage défilaient chaque jour pour lui demander conseil. Comment se protéger face aux assauts meurtriers des nécrophiles ? Comment préserver au maximum les réserves d'eau non souillée, et de nourriture ? Comment renforcer les structures de maisons endommagées par des explosions d'obus ? Chaque jour elle était confrontée aux divers problèmes soulevés par les riverains, et essayait tant bien que mal de leur apporter son aide.
Elle avait acquis une certaine réputation dans les environs, du fait de ses précieuses idées. C'est elle qui avait découpé le canton en trois secteurs complémentaires, organisé les récoltes et la constitution des stocks dans chaque ville. Elle avait fait de Châtelard le chef-lieu de ces terres. Elle était respectée et admirée par tous, et il était devenu fréquent, depuis la reprise des combats, que des familles de migrants venu des quatre coins de la région viennent la rencontrer. Ils étaient le plus souvent de passage, car elle ne pouvait leur garantir l'hospitalité plus de quelques jours. Mais pour ceux qui apportaient des armes, des vivres ou qui étaient dotés de compétences utiles en temps de guerre il y avait une place où s'installer avec leur famille. La mère Lombardi était une femme pragmatique.

« Alfio ? son jeune cousin Tonino l'appelait depuis la trappe du puits de sortie. Alfio, viens nous aider à ranger les derniers sacs de blé, après tu pourras retourner à tes rêveries ! »

Tonino n'avait vraiment pas eu de chance, ses deux parents étaient morts lors d'un des premiers raids. Il avait survécu en se cachant dans une usine de voitures désaffectée. Il était en vadrouille dans la ville avec des amis quand l'attaque avait eu lieu. Ils avaient entendu des cris terrifiants venant de l'Est, et des flammes n'avaient pas tardé à s'élever de leurs maisons qu'ils apercevaient de loin. Ils étaient restés là quelques instants, glacés par l'horreur de cette scène, puis avaient pris la fuite vers l'ancienne zone industrielle et avait trouvé refuge tant bien que mal. Quelques jours plus tard, quand les bruits de fracas, les déplacements de troupes et les voix s'étaient estompés, ils étaient ressortis, avec prudence et avait découvert un véritable champ de ruine désert. Tonino avait alors décidé de quitter ses anciens camarades, dans l'espoir de retrouver ce qui lui restait de sa famille. Il était arrivé à Châtelard en Août, peu de temps après le décès du père d'Alfio, Gregor. Gia, en bonne mère d'origine italienne qu'elle était, et malgré la perte qu'elle venait de subir, l'avait pris sous son aile.

« Et alors ?! Encore en train de rêvasser !! J'en connais un qui profite de sa position de fils de la Cantonnière !
_ Ne me manque pas de respect ! Qu'est-ce que tu crois, qu'on t'a attendu pour se mettre au travail, espèce d'imbécile ! »
Sitôt dits, Alfio regretta amèrement ses mots. Son cousin, si jeune soit-il, venait de vivre bien pire que lui. Pouvait-on sérieusement lui reprocher cette fausse insouciance sous laquelle il cachait les pires souffrances ?
« Désolé, Tonino, je n'ai pas voulu dire ça, je...
_Pardon, Alfio, mais tout le monde est sous tension, on a tous la dalle, on ne doit pas perdre de temps.
_ Tu as raison, je suis le fils aîné Lombardi et je me dois de montrer l'exemple. Nous devons compléter la réserve. »
Et maintenant, la suite !! J'espère que ça ne fait pas trop long. Je sais que c'est compact mais j'ai complètement inventé les événements, et si dans ma tête tout parait simple, c'est dur à retranscrire...

Chapitre 2 Le vent de la révolte:
Gia faisait les comptes... Il ne passait pas cinq jours jours sans que l'on entende parler d'une incursion des Nécrophiles dans le canton des Trous d'eau. La révolte qui agitait le pays était née après trente années de cohabitation tendue entre les insurgés et La Fédération.

Elle avait pris naissance à la fin de l'Été Amer, ces quarante doux mois d'accalmie du côté des pluies acides. Le regain des précipitations avaient occasionné une nouvelle vague de morts. Les Nécrophiles avaient, par conséquent, fait de nombreux adeptes.

Après tout, quand tous ses êtres chers sont devenus des cadavres, doit-on pour autant cesser de les aimer ? D'arrêter de les fréquenter, de leur parler ? Évidemment tout un chacun dirait qu'il y a des limites à l'amour concernant des personnes mortes. Mais il en était autrement pour les Nécrophiles. Les morts et les presque-morts (ou zombies si vous préférez) étaient si nombreux. Ils devaient pouvoir compter dans la vie des vivants. En ces temps obscurs et pluvieux, les nécrophiles avaient alors eu les faveurs d'une bonne partie de la population.

La Fédération avait bien été obligé de les tolérer. Cependant, au début du 26e siècle, la promulgation des « Lois rénovatrices » restreignirent le droit de pratiquer leur culte morbide. Les Nécrophiles furent relayés au rang de sous-espèce, entre les Hommes et les Zombies –place qui, dans le privé, ne leur déplaisait pas– et discrédités aux yeux du grand public. Leurs réunions durent alors se tenir dans le plus grand secret.

Ils continuaient néanmoins de revendiquer leur droit d'exister. Organisés en escouades, ils alternaient entre pillages et recrutement de nouveaux adeptes. Jusqu'en fin 2509, les fédérateurs avaient fermé les yeux sur ces événements marginaux.

Mais, au cours de la tristement célèbre nuit du 3 février 2510 un groupe de Nécrophiles avait attaqué la demeure du ministre des Robots Domestiques. Il faut noter que ce ministère n'avait plus aucune espèce d'importance depuis 2 ou 3 siècles (il était même surprenant qu'il ait survécu aux multiples changements de régime). Et l'histoire se serait arrêté là si le ministre n'avait pas entretenu une sulfureuse relation avec la fédératrice chargée de la protection Anti-zombie et Parapluies acides… Voilà comment une erreur de discernement de la part des Nécrophiles, et des bisouilles, euh, bisbilles au pouvoir avaient entraîné ce qui allait devenir la plus grande crise mondiale des cinq prochaines années.La Fédération avait tout-à-coup déclaré hors-la-loi toute personne affiliée de près où de loin aux Nécrophiles. En deux mois, ils avaient été expulsés, chassés au-delà des frontières.Strobel le ferronnier, nécrophile de la première heure, avait lancé une révolte. La première révolte. Elle avait pris les fédérateurs et leurs Castaflics –édition 2450– au dépourvu.

Alfio regardait au dessus de l'épaule de sa mère. Gia en était aux funestes résultats : sur 263 habitants que comptaient le canton un an plus tôt, seuls 94 étaient encore en vie. Le canton des Trous d'eau était situé à moins de 230 km de Feurs. Quoi ? Feurs ! La capitale de la Fédération. Avec les arrivants liés à sa notoriété grandissante, les trois secteurs abritaient pour l'heure autour de 150 âmes.

La carte des régions fédérées, les espaces rayés de rouge aux mains des Nécrophiles, et le registre du canton. La scène lui rappelait l'époque où son père était vivant. Beaucoup de noms écrits sur le registre écrits de sa main ferme étaient maintenant barrés par l'écriture de sa mère et suivis de nouveaux, calligraphiés en lettres mauves. Sa mère se leva l'air sévère, en repoussant bruyamment sa chaise, ce qui créa un petit nuage de poussière. Elle se tourna vers les spectateurs attentifs de la scène. Alfio en fit de même. Outre Tonino, se trouvaient là quatre personnes : Eveline, leur voisine, son fils Thomas, un Castafolte domestique dégarni, mais dévoué comme tout robot dans son genre, et Blaise l'ancien mécanicien. Ce dernier lui fit une signe de la tête, l'air étrange.

« La situation est critique, je dois réfléchir à ce que nous devons faire... » dit Gia, presque inquiète. Cette attitude défaitiste surprit Alfio qui avait découvert en sa mère la force d'une dirigeante intangible, et sans compromis.

Cette impression d'étrangeté se renforça quand, en croisant de nouveau le regard de Blaise, celui-ci réitéra son salut hésitant.


Dernière édition par lafillequirit le Ven 17 Juil 2015 - 0:56, édité 17 fois
avatar
lafillequirit
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 27
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par Syleil le Dim 10 Mai 2015 - 18:45

Intéressant, continue je suivrais, c'est bien de faire une fanfiction sur les révoltes nécrophile... (Vas-y fonce pour la suite
avatar
Syleil
Fan de Hard Musette
Fan de Hard Musette

Féminin Messages : 163
Date d'inscription : 08/12/2014
Age : 18
Localisation : Loin des RTI est des ZQC

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par lafillequirit le Dim 10 Mai 2015 - 18:48

Merci ! ça devrait arriver en juin du coup.
avatar
lafillequirit
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 27
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

[Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants - chapitres 3&4

Message par lafillequirit le Sam 6 Juin 2015 - 23:45

Message du 25 mai

Le Chapitre 2 est là si ça vous dit ! Very Happy

Le point sur les personnages:

Alfio Lombardi : fils de Gia et Gregor Lombardi qui se sont rencontrés dans un abri anti-atomique
Gregor Lombardi : ancien cantonnier des Trous d'eau, mort lors d'un raid nécrophile
Gia Lombardi : cantonnière actuelle des Trous d'eau

Tonino Jo : Fils de Lena Lombardi, soeur de Gregor, morte avec son mari lors d'un raid nécrophile
neuveu de Gia et cousin d'Alfio

Basile : ancien mécanicien, voisin et ivrogne. Il possède un Castafolte.

Eveline : voisine, Thomas, son fils.

Le point sur les événements.:

courant des années 2460 : Naissance et augmentation du pouvoir des Nécrophiles
avril 2477 : Début de l'Été Amer
août 2480 : Fin de l'Été Amer et Arrivée au pouvoir de la Fédération, leur territoire occupe globalement le centre de la France de 2015, leur capitale est Feurs, quoi ? Feurs !
Avril 2490 : Naissance d'Alfio à Chêtelard (dans la Creuse de 2015), Chef-lieu du Canton des Trous d'eau
2500-2505 : Promulgation des Lois Réformatrices mettant à mal les pratiques Nécrophiles
3 février 2510 : Attaque de la maison du ministre des Robots Domestiques, condamnation quasi immédiate à l'exil des Nécrophiles
Avril 2510 : Début de la révolte menée par Strobel le ferronnier
début hiver 2510-2511 : Chapitre 01 - La réserve
courant hiver 2510-2511 : Chapitre 02 - Le vent de la révolte


EDIT du 6 juin

Me revoilà avec la suite de ma pitite fan fiction ! Lire les chapitres 1&2 dans le topic du même nom si cela vous tente. En bref, ça parle
Spoiler:
des méchants avant qu'ils ne soient méchants
.

Chapitre 3 Le rendez-vous inattendu:
Le jeune homme était sorti. En regardant Basile s'éloigner dans le sous-terrain, aux côtés de son robot, il ne put s'empêcher d'esquisser un sourire. La démarche chaotique du vieil homme, liée à un rhumatisme naissant, était en tout point comparable à celle de son compagnon électronique qui n'avait pas été huilé depuis longtemps. Pris d'une certaine compassion, il fit quelques pas rapides pour arriver à leur niveau.

« Bonjour, Blaise, tu voulais me parler, non ?
_ Bonjour, mon petit, euh, Alfio ! Ahaha c'est dingue, comme tu es grand ! Je te revois, il y a cinq ans, quand tu venais fouiner dans mon garage...
_ Ahahaha oui, je...
_ Et tu repartais toujours avec une pièce usagée, un propulseur rétro, ou un train d'atterrissage bancal...
_ … pour me construire un wagonnet volant ! Cinq ans déjà ?
_ Ah oui, pour la compétition annuelle des enfants, en juin. C'est vrai qu'il y a des éclaircies en juin, c'est agréable de pouvoir sortir sans double parka-carbone !
_ …
_ C'est lourd ces machins, et encore c'est rien, si tu avais connu ceux d'avant l'Été amer ! Déjà, ils protégeaient que dalle, à cause de la qualité de chiotte des fibres de carbone péruviennes, et en plus qu'est-ce qu'ils étaient lourds !
_Tu voulais me parler de ça ? »

Alfio devait aller renforcer des baraquements dans le secteur 2, et ce vieux commençait à lui faire perdre patience. Il radotait complet !

« Non, non. »

Le ton enjoué de sa voix s'était empreint de mystère.

« Je voulais discutailler de ton père, Gregor. »

À cette évocation, Alfio baissa les yeux. Son absence était l'une des choses les plus dures que la première révolte avait amenée. Et même s'il s'était considérablement endurci depuis, il évitait soigneusement d'y penser.

« Il aurait été sacrément compétent ! Son décès est... tragique ! Quel homme c'était ! Un sacré caractère, je dois dire. Il faut ce qu'il faut pour tenir tête à Gia, tu vas me dire ! Ahaha !
_ Blaise, je dois aller au S2... »

Alfio était de plus en plus mal-à-l'aise.

«  Attends, attends !
_ Alors ?!
_ Voilà, j'ai eu une idée !
_ OK... J'en suis ravi mais... »

Il essayait maintenant de se débarrasser au plus vite de la conversation, regrettant de l'avoir initiée.

« … et le mieux, c'est que tu viennes ce soir chez moi ! On débouchera une bouteille de grappe, et on parlera entre... entre hommes ! Ahaha ! »

Est-ce que Blaise serait en train de lui faire des avances ?! Non, non, il avait complètement perdu la boule, sans doute. Ces histoires de « syndrome du survivant » devaient être vrai : en temps de guerre, des personnes ne supportant pas l'idée de faire partie des épargnés commencent à perdre la tête.
Ou alors c'était tout simplement l'âge et l'alcoolisme chronique qui tapaient sérieusement sur sa caboche. Mais la vraie question était : pourquoi, diable, sa mère s'était entiché d'un mec aussi chelou que le Blaise, dans son conseil de la commune ? Oui, il connaissait la famille depuis toujours, mais est-ce qu'on est obligé s'entourer de débiles, juste parce qu'on les connait ?

Chapitre 4 Les débris des Trous d'eau:


Les baraquements étaient dans un état épouvantable. Les murs fissurés des abris lui rappelaient étrangement la croûte craquelée et coulante de vieux camemberts qu'on aurait laissés trop longtemps au soleil. L'odeur qui se dégageait des décombres ne faisait que conforter cette idée. Son ventre gargouilla.

« Alfio ! »

Tonino, le visage couvert de poussière, le hélait depuis l'entrée de la zone. Il se dirigea vers lui.

« Alfio, dix morts hier... Ici...
_ Je sais, Tonino, je sais. Je vais aller parler à ces pauvres gens.»

C'était aussi pour cela qu'il était venu. Depuis la fin de l'hiver et de la deuxième révolte –qui avait débuté fin décembre– sa mère lui avait donné un rôle de C.O.T.E. : Condoléancier Officiel des Trous d'Eau. Comme deux autres hommes désignés par sa mère, il traversait chaque jour le canton pour aller exprimer le soutien de la Cantonnière aux familles endeuillées. S'avançant vers la famille, il répéta en silence son petit discours habituel, pour se donner du courage.

« Mesdames, Messieurs, perdre un membre de votre famille est une étape difficile. Sachez que le Canton reconnaît votre valeur, et vous soutient dans cette épreuve. Ayant perdu son mari, la Cantonnière vous fait savoir combien elle sait que la cause des Nécrophiles peut apparaître juste. Mais n'oubliez pas que c'est eux qui vous ont privé de vos êtres chers. Pour toute information, vous pouvez venir à Châtelard, où Gia accorde une audience à chacun de ses concitoyens. »

C'était nul, complètement nul ! Ça faisait pseudo-officiel, c'était froid et inutile. Rien de comparable avec la souffrance qu'ils ressentaient, tous ici présents. Mais c'était son rôle, et même de mauvaise grâce, il le remplissait. Avec son air le plus solennel, il apportait comme il pouvait, son aide morale.

Il retourna ensuite à ce qu'il savait faire le mieux depuis quelques temps : la reconstruction avec l'aide de Tonino. Leur méthode était bien rodée, ils déblayaient les décombres en répartissant les constituants en deux tas : d'un côté ce qui était réutilisable pour monter une structure, et de l'autre ce qui servirait de remblayage pour renforcer les nouveaux édifices.

Cette activité renvoyait étrangement à leur enfance, à l'époque où ils construisaient tous deux des cabanes anti-pluie acide, dans le jardin du V2 de leurs grands-parents.

Mais la pestilence aigrelette ambiante contrastait en tous points avec les douces pensées d'Alfio. Ces amas de briques, de béton et de tôles avait été autrefois de charmantes maisons. Ces hommes et ces femmes avaient été autrefois d'honnêtes gens, mais leur regard hébété, stupéfait de terreur les rendaient pitoyables. Tout n'était que débris : leurs maisons, et leurs vies.

Enjoy !


Dernière édition par lafillequirit le Ven 17 Juil 2015 - 1:06, édité 3 fois
avatar
lafillequirit
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 27
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par yao le Dim 7 Juin 2015 - 17:46

Salut lafillequirit,

Je n'ai pas encore lu ta nouvelle mais je voulais savoir juste deux choses ^^

- Pourquoi avoir divisé ton histoire en deux topics ? Smile En général, on poste tout sur un seul sujet (je peux toujours les fusionner si tu le désires)

- Et voudrais-tu que je déplace ta nouvelle dans la section où sont réunis toutes les autres fan-fictions du Visiteur du Futur ? Je pense qu'il a davantage sa place là-bas ^^
http://www.frenchnerd-fanclub.com/f184-autres-fan-arts-du-vdf

_________________

Robot Suisse : mon étude sur Frenchnerd:
avatar
yao
Ex Admin
Ex Admin

Masculin Messages : 24714
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse - Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par lafillequirit le Dim 7 Juin 2015 - 23:21

Aucun soucis, je ne sais pas pourquoi j'ai créé deux topics.
Si tu as un moyen de les fusionner, je suis pour Smile
Et bien sûr, si tu veux les déplacer dans une section plus appropriée, je me vois mal de refuser. Je suis un peu perdue avec l'arborescence du site, désolée pour ces petites erreurs Smile
avatar
lafillequirit
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 27
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par yao le Lun 8 Juin 2015 - 0:22

Voilà !
J'ai fusionné/déplacé Smile

Et ouais, c'est pas toujours évident de s'y retrouver. Si ça t'intéresses, il y a ce topic qui résume assez bien l'arborescence du forum :
http://www.frenchnerd-fanclub.com/t5054-l-arborescence-du-forum#156448

_________________

Robot Suisse : mon étude sur Frenchnerd:
avatar
yao
Ex Admin
Ex Admin

Masculin Messages : 24714
Date d'inscription : 16/05/2011
Age : 25
Localisation : Suisse - Lausanne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par lafillequirit le Jeu 16 Juil 2015 - 23:51

Je sais que personne ne vient sur cet article, mais sait-on jamais... Mesdames et Messieurs pour votre plus grand plaisir, je vous délivre le chapitre 5 !

Chapitre 5 La mort de Gregor:
À la fin des travaux, Alfio était rentré au plus vite pour un brin de toilette. Sa peau le brûlait des pieds à la tête. L'air chargé de particules nocives était une calamité. Même avec les meilleures parkas-carbone qui soient, de fines gouttelettes polluées finissaient toujours par s’immiscer, et commençait alors le supplice. Ces débris radioactifs atmosphériques issus des guerres Indo-Pakistanaises du siècle précédent laissaient leur signature caractéristique : des brûlures tenaces qui mettaient si longtemps à cicatriser. Quel monde pourri !

Après le repas, il décida cependant de tenter une sortie. Le père Blaise avait beau perdre la boule, Alfio n'avait pas vraiment l'occasion de s'amuser, et il n'était pas contre une bonne murge. Après un vague salut à sa mère, il se couvrit de deux parkas-carbone, enfila ses bottes de protection et poussa la double tôle renforcée qui leur servait de porte vers la surface.

La lumière bleutée des quelques lampadaires encore en activité donnait vraiment un air glauque aux six maisons de Châtelard. Il aimait sortir à l'air libre malgré les brumes atomiques ; surtout la nuit, ça lui rendait nostalgique. Quelques années plus tôt, il avait traversé tant de fois ce patelin ridicule pour aller chourer deux-trois babioles dans le garage de Basile. Aujourd'hui, l'enseigne «À Balle, Basile !» pendait péniblement à la façade, accrochée par un mince câble. Elle remuait au gré des rafales de vent, telle une feuille sèche au bout de sa branche, au début de l'automne. Les lumières flashies qui égayaient autrefois l'ensemble avaient disparu. Seule la petite flamme vacillant derrière le carreau de la cuisine laissait supposer une vie en ces lieux.

« Youhou ! Ambiance rencard avec une prostituée ! » pensa Alfio.

Il entra après avoir entendu la voix de Basile derrière la porte. Il devait parler seul...

« Bonsoir Basile ! Et... bonsoir... le robot ! » dit-il en apercevant le Castafolte dégarni assis à sa table. Alfio trouvait ça presque rassurant de voir que Basile parlait avec le robot plutôt que seul.

« Bonsoir Alfio, vous vous méprenez, je ne suis pas un de ces splendides robots sortis tout droit d'un esprit de génie –le mien– ! Appelez-moi Docteur Henry ce sera le mieux ! répondit le robot. Venez, venez, ne restez pas bêtement planté là ! Joignez-vous à nous !
_ Docteur Henry, hips, va chercher la grappe ! lui lança Basile, avec une sobriété toute relative.
_ Alors, si je peux me permettre, vous avez déjà consommé 48,6 grammes d'alcool depuis ce midi et je ne pense pas que sombrer dans la boisson soit la meilleure option pour surmonter vos soucis. Regardez, moi, je ne vis que pour le bricolage, la technique, la science, que dis-je l'invention et je me porte à merveille !
_ Henri, la bouteille ! Hips !
_ Voilà, voilà ! conclut le Castafolte spécialisé dans la robotique automobile en se dirigeant, d'un air dépité, vers le buffet de la cuisine. »

En observant l'intérieur miteux de la maison, Alfio se demandait pourquoi il était venu. Une épaisse couche d'huile de moteur recouvrait les murs, fruit d'années d'encrassage progressif. Ils tenaient maintenant une teinte marronnasse de vieille graisse brûlée. On ne pouvait même pas apercevoir l'heure au travers de la vitre de la pendule, et seul son tic-tac caractéristique permettait de supposer qu'elle fonctionnait encore. Une odeur douce-amère d'hydrocarbure flottait dans l'air épais. Rien de bien accueillant, somme toute. Peut-être aurait-il mieux fait de rester aider sa mère qui programmait un voyage vers Feurs, dans l'espoir de trouver un soutien armé. Il n'avait pas encore enlevé ses protections, peut-être était-il encore temps.

« Alfio, enlève moi ces parkas-carbone, et assieds-toi ! Si je t'ai fait venir, hips, c'est pour parler de ton père... Ah Gregor, quel homme !
_ Basile, où veux-tu en venir ? questionna le jeune homme en s'exécutant.
_ Henri, hips, tu veux bien, hips, lui expliquer ?
_ Oui tout à fait ! Monsieur Basile, mon cher collaborateur en réparation automobile, a du mal à oublier le jour du décès de Gregor, pour la simple et bonne raison qu'il pense... Enfin, nous pensons... qu'il a été assassiné ! expliqua donc le robot, en remplissant délicatement trois verres Dureloi.
_ Oui, je sais Basile, répondit Alfio pour le moins surpris. Il a été assassiné par les Nécrophiles l'été dernier... »

En attrapant le verre le plus proche il se demanda ce qui ne tournait pas rond chez ces deux-là. Le faire venir pour ça ! Il bu le verre d'un trait et le reposa bruyamment, d'un geste exaspéré.

«  En fait, notre conclusion est bien différente... reprit le mécanicien électronique.
_ Alfio, hips, tu ne te rends pas compte! Buté ! Il a été buté !»
avatar
lafillequirit
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 27
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par Dark-Jacket le Ven 17 Juil 2015 - 23:45

J'ai lu pour te faire mentir. ^^

Plus sérieusement, j'ai adoré, il y a un côté "souvenirs d'enfances" de Marcel Pagnol que j'adore. Hâte de lire la suite. Tu as écris d'autres trucs ?
avatar
Dark-Jacket
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Masculin Messages : 11488
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 32
Localisation : Paris

http://de-monde.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par lafillequirit le Sam 18 Juil 2015 - 13:33

J'ai une histoire à moi toute entière, qui m'est venue quand j'étais en 1e-terminale (il y a 6-7 ans quoi) qu'il faut que je me décide à écrire un jour....

La suite est aussi en cours d'écriture, et je te remercie beaucoup de ta patience dans la lecture et de ta réponse Very Happy
avatar
lafillequirit
Enfant de la meute
Enfant de la meute

Féminin Messages : 35
Date d'inscription : 05/01/2015
Age : 27
Localisation : PACA

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par Dark-Jacket le Sam 18 Juil 2015 - 13:59

Je vais suivre religieusement ce que tu écris alors. ^^
avatar
Dark-Jacket
Dissocié niveau 100
Dissocié niveau 100

Masculin Messages : 11488
Date d'inscription : 17/07/2012
Age : 32
Localisation : Paris

http://de-monde.forumactif.org/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Écrits/Fan Art-VDF] Du sang des survivants

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 579 le Dim 15 Juin 2014 - 18:28
Derniers sujets
» [THEATRE] Sabine Perraud dans "un truc entre nous"
par Friks Lun 17 Sep 2018 - 21:15

» L’actualité hebdomadaire de Frenchnerd
par Friks Lun 17 Sep 2018 - 20:58

» [BD] Les petites cartes secrètes d'Anaïs Vachez
par Momo_tatay Sam 15 Sep 2018 - 15:23

» Les futurs projets des Frenchnerdiens
par Tanuki Ven 14 Sep 2018 - 20:04

» [Vidéo] "Les chroniques écologiques du professeur Feuillage" avec Lénie Cherino
par gaea Ven 14 Sep 2018 - 12:18

» [EVENEMENT LYON] Lénie Chérino au Festival Everyday Heroes 2018
par gaea Ven 14 Sep 2018 - 12:14

» [2017.09.05] 3ÈME DROITE - UN FEUILLETON TWITTER
par Malva Mar 11 Sep 2018 - 18:41

» [Convention] Lyon Game Show avec Anaïs Vachez - 22&23 septembre 2018
par Aelis Sam 8 Sep 2018 - 9:22

» Les Frenchnerdiens dans le Studio Bagel
par Aelis Sam 8 Sep 2018 - 9:19

» Les Frenchnerdiens dans le Golden Moustache !
par Aelis Sam 8 Sep 2018 - 9:16

» [Livre] "3ème droite" de François Descaques
par Moisy Jeu 6 Sep 2018 - 19:27

» [Festival] Frames avec des Frenchnerdiens - 28&29 septembre
par Aelis Mer 5 Sep 2018 - 20:56

» Les Vines / Instagram / Vidéos Facebook avec les Frenchnerdiens
par Aelis Ven 31 Aoû 2018 - 21:38

» Les projets/créations de Karine Ventalon
par Aelis Ven 31 Aoû 2018 - 21:17

» [Gifs] VDF - Castabitch sort photoshop
par Malva Mer 29 Aoû 2018 - 18:08

» [Websérie] Le Trone de Frogz avec des Frenchnerdiens
par PhilDeFer Mar 21 Aoû 2018 - 11:38

» Groupe cosplay Polymanga
par yao Ven 10 Aoû 2018 - 8:59

» Les Frenchnerdiens chez Cyprien !
par yao Ven 10 Aoû 2018 - 8:43

» World Wide Fan-art !
par yao Mar 7 Aoû 2018 - 14:52

» [Série] "Ronan" scénarisé par François Descraques (2007)
par yao Lun 6 Aoû 2018 - 10:01